Evènements Chambéry

2021

                                              

AVRIL 2021

hamberyy

CultureCulture

Musée des Beaux Arts, Hôtel Cordon et Galerie Euréka ouvrent le 19 mai ! 

Les équipements culturels de la Ville de Chambéry rouvriront leurs portes le 19 mai, avec de nouvelles expositions :

« Spirites » au Musée des Beaux-Arts, « Odonymie » au CIAP- Hôtel de Cordon, et « Eurêka, Le laboratoire d’Archimède » à la Galerie Eurêka.

Ce mercredi 12 mai la municipalité de Chambéry a organisé pour la presse une visite de ces 3 lieux culturels en compagnie de Jean-Pierre Casazza adjoint au maire chargé de la culture et de l'éducation populaire, Michel Camoz conseiller municipal délégué au rayonnement culturel, aux grands évènements, aux festivals, aux lieux d'exposition et aux musées.  

Musée des Beaux Arts

Ce triptyque de visites a débuté par le Musée des Beaux Arts en présence de Caroline Bongard directrice du musée avec la superbe exposition « Spirites » une peinture pas très connue qui sera visible du 19 mai au 22 août 2021avec les œuvres de Augustin Lesage (1876-1954), Victor Simon (1903-1976), Fleury Joseph Crépin (1875-1948) . Guérisseur, mineur de fond, plombier ou cafetier, ils vont changer le cours de leur vie sous la conduite de l’au-delà, au moment où des voix leur commandent de peindre ! Mises à l’épreuve des 2 guerres mondiales, leurs créations trouvent leur origine à la croisée du spiritisme, des sociétés et des utopies sociales.

Cette exposition la peinture guidée par les esprits,  plonge dans le monde hallucinant et troublant de l’art spirite. En parallèle le visiteur pourra découvrir l’exposition « Des Femmes visionnaires ». 

Hôtel de Cordon

A l’hôtel de Cordon rue St Réal, l’exposition « Odonymie » est très intéressante et enrichissante en premier lieux pour les chambériens.

Notre environnement et nos trajets quotidiens sont parsemés de signes que parfois l’on ne voit plus tant ils se fondent dans le paysage : les noms des rues, routes, places, avenues, boulevards, impasses….Ces noms de voies de communications sont regroupés sous le terme d’«Odonymes » composé d’une partie générique (rue) et d’une partie spécifique (Léon Gambetta). 

Galerie Eurêka

Composée de nombreuses maquettes interactives, l’exposition Eurêka le laboratoire d’Archimède est très interessante également en invitant le visiteur à découvrir et comprendre de nombreux phénomènes scientifiques en lien avec les thèmes de l’énergie, des forces et de la lumière !

 

GRAND CHAMBERY l'agglomération

Après un peu plus d’un an de travaux, la rénovation de la piscine de Buisson Rond entre dans sa dernière phase.  

Construite en 1971, la piscine faisait alors partie des grands équipements aquatiques nationaux, avec une surface totale de 7 840 m², un bassin de 50 mètres et une capacité d’accueil de 1020 personnes simultanément. En 50 ans, cinq chantiers ont été engagés sur la piscine de Buisson Rond, permettant de garantir la conformité de l’équipement sur la durée, de le sécuriser techniquement et d’y accueillir un public de plus en plus nombreux (287 000 personnes / an en moyenne). Les travaux d’ampleur engagés actuellement par Grand Chambéry, pour un montant de 2,3 M d’euros HT, ont essentiellement visé à accroitre la performance énergétique du bâtiment, permettant une économie d’énergie estimée à 20% : -Remplacement des centrales de traitement d’air et de l’ensemble des gaines de soufflage et d’extraction (pour un coût de 700 000 €).

Le nouveau système permet la récupération des calories de l’air intérieur pour réchauffer l’air soufflé. -Remplacement de l’ensemble des 800 m² de baies vitrées et des menuiseries extérieures. Le passage en double vitrage et le remplacement des joints garantit non seulement une meilleure isolation, mais ouvre également la vue sur le parc environnant. -Remplacement de l’éclairage par la technologie leds, plus économe en énergie, sur l’ensemble de la halle bassin et dans les espaces d’accueil et vestiaire, avec la réfection du faux plafond. Ces travaux, peu visibles pour le public, garantissent pourtant un meilleur confort thermique et visuel.

Les travaux en cours permettent également d’améliorer l’accueil du public : -Restructuration et rénovation du hall d’entrée.L’espace est repensé pour fluidifier la circulation, l’accueil a été déplacé et repensé pour une meilleure accessibilité aux personnes en situation de handicap. Une mezzanine a été créée, offrant une vue panoramique sur les bassins. -Remplacement des cabines des vestiaires grand public, et création de nouveaux puits de lumière. -Reconfiguration des vestiaires groupes et PMR.

Les douches jusqu’alors ouvertes sur la halle bassin sont réintégrées dans les vestiaires, pour en faciliter l’usage et libérer de l’espace sur les plages intérieures. Profitant de ce chantier de rénovation intérieure, le conseil communautaire de Grand Chambéry a pris la décision d’engager des travaux complémentaires qui interviendront dans le courant de l’été et jusqu’au mois de septembre : -Modification de l’accès de la piscine.

L’escalier extérieur existant, exigu et peu pratique sera remplacé par un escalier plus large, d’une seule volée de marches, débouchant directement sur le palier d’entrée de l’établissement. -Les travaux effectués ayant fait apparaître un vieillissement de certaines structures, la structure béton du rez-de-chaussée sera renforcée.-Repris de l’étanchéité en résine des plages extérieures, pour les pérenniser.

Une réouverture de l’établissement soumise aux conditions sanitaires. Le planning de chantier annoncé au démarrage a accusé un léger retard, dû à l’arrêt complet des travaux lors du premier confinement au printemps 2020, et à l’obligation, lors de la reprise du chantier, d’organiser un séquençage des équipes de travail présentes sur place. La réception des travaux en intérieur est prévue pour l’été, alors que les travaux en extérieur se poursuivront jusqu’en septembre 2021.Pour autant, la date de réouverture de la piscine de Buisson Rond n’est pas encore définie. Au vu du contexte sanitaire, il a été décidé d’attendre la levée complète des restrictions sanitaires pour tous les publics avant d’envisager une ouverture.

Celle-ci pourra intervenir dans les 3 à 4 mois suivants, le temps de préparer l’équipement à l’accueil du public et de recruter le personnel qui sera nécessaire au fonctionnement simultané des deux piscines : la piscine de Buisson Rond et la piscine aqualudique du stade, qui devrait rouvrir quant à elle le 26 avril pour les scolaires, puis ensuite au grand public quand les prescriptions nationales le permettront.Lors de la réouverture de la piscine de Buisson Rond, les deux piscines d’agglomération offriront des services complémentaires. Suivant les moments de la journée, les nageurs pourront profiter de l’une ou de l’autre des deux piscines, libérée de l’accueil des groupes.

    

Le parc des expositions de Grand Chambéry accueille le méga-centre de vaccination

Dès janvier, au démarrage de la campagne de vaccination, le Président de Grand Chambéry, Philippe Gamen, avait proposé au Préfet la mise à disposition du Parc des expositions comme centre de vaccination. Cela devient donc effectif à compter de ce mardi 6 avril, avec l’ouverture d’un centre à envergure départementale.

Il sera coordonné par le SDIS, en lien avec la préfecture de la Savoie et l’Agence régionale de santé, avec les moyens humains et financiers de Grand Chambéry et du conseil départemental de la Savoie, la participation du personnel de la Ville de Chambéry et l’accompagnement du centre hospitalier Métropole Savoie. 

Des équipements adaptés et accessibles facilement

Grace à son accès direct depuis la voie rapide urbaine et ses grands parkings gratuits, il pourra facilement accueillir les personnes qui viendront se faire vacciner quotidiennement et dont le nombre devrait rapidement augmenter grâce à l’arrivée de nouvelles quantités de vaccins.

En accord avec le délégataire Savoiexpo, gestionnaire du site, ce sont plus de 2 200 m² qui seront dédiés au fonctionnement du méga-centre dont le nouveau Hall E, construit en 2020 dans le cadre du plan de modernisation du parc. 

L’augmentation du cadencement de la ligne 4 de Synchro Bus, qui relie le nord au sud de l’agglomération, avec des correspondances aux arrêts Gare et Ducs, est également à l’étude pour faciliter et favoriser les déplacements en transport en commun vers le centre (Arrêt le Phare - Parc expos). 

Une charge financière importante portée par l’agglomération de Grand Chambéry et le Conseil Départemental de la Savoie

Grand Chambéry et le Conseil départemental contribuent à l’effort national de vaccination en prenant en charge une grande partie des frais. Grand Chambéry supportera la location, la gestion et l’équipement des locaux (montage, matériel informatique, gardiennage et sécurité incendie, assistance, technique, nettoyage).

Le Conseil départemental financera quant à lui le recrutement de personnels administratifs dédiés qui viendront renforcer ou relever les équipes en place. 

Ce sont plusieurs centaines de milliers d’euros qui seront apportées, sur plusieurs mois, par l’agglomération et le conseil départemental. 

Une participation également opérationnelle

Le personnel de Grand Chambéry est investi depuis plusieurs semaines au centre de vaccination installé au Manège, aux côtés des équipes de la Ville de Chambéry. Une trentaine d’agents se sont portés volontaires pour gérer la partie administrative des centres. Plusieurs agents de Grand Chambéry Alpes Tourisme viendront en renfort dans les prochains jours.

Ils assurent également le fonctionnement du centre ad hoc tournant dans 6 communes de l’agglomération, ouvert depuis le 29 mars, et dont l’activité se poursuit encore au moins sur deux semaines.

Cette mobilisation est possible dans la mesure où les grands équipements sportifs de l’agglomération restent pour le moment fermés. 

Par ailleurs plusieurs équipes techniques et administratives de l’agglomération sont également fortement mobilisées. La direction des ressources humaines, la direction mutualisée des systèmes d’information, pour l’équipement informatique des centres, la direction des finances pour les commandes et les paiements, la direction des bâtiments communautaires pour l’installation, la direction mutualisée de la communication. 

Il ne faut également pas oublier que si ce centre peut fonctionner c’est aussi et surtout grâce aux personnels médicaux et paramédicaux, retraités et actifs, qui se mobilisent au quotidien pour assurer la vaccination.   

MARS 2021  

CHAMBERY

Vandalisme au Centre technique municipal 

La Ville dénonce une attaque intolérable du service public et renforce la sécurité des sites municipaux

Ce samedi 13 mars en fin de journée, le Centre technique municipal, situé dans le quartier de Bissy, a été la cible d’un acte de vandalisme. Des individus ont saccagé deux bureaux et violemment

dégradé une vingtaine de véhicules (véhicules de services, engins technique, petit train touristique). La Police nationale et la Police municipale ont constaté les faits en début de soirée.

Si aucun vol n’est à déplorer, ce déchaînement de violence gratuite est inédit dans son ampleur. Une telle attaque du service public est intolérable. En détruisant les outils de travail des agents

municipaux, les vandales s’en prennent au patrimoine des Chambériennes et des Chambériens.

Le Maire de Chambéry Thierry Repentin, accompagné des adjoints Claudine Bonilla (maire-adjointe de Bissy) et Jimmy Bâabâa (transition écologique), du Directeur général des services et de la Police municipale, s’est rendu sur place ce dimanche matin pour constater les dégâts et aller à la rencontre des agents municipaux travaillant sur le site.

La Ville de Chambéry va porter plainte. Le Maire a demandé le concours de la Police nationale pour qu’une enquête minutieuse soit menée sur le site et ses abords. La Police scientifique et technique était ainsi présente sur les lieux dès ce dimanche.

La sécurité des sites municipaux est renforcée depuis samedi soir, avec notamment un renfort de gardiennage au Centre technique municipal. L’activité ne sera pas interrompue et l’activité des services sera réorganisée dès ce lundi.

 

Chambéry fait place aux femmes ! 

Hier, à l’occasion de la journée internationale de lutte pour les droits des femmes, la Ville de Chambéry a acté son engagement pour une ville plus inclusive et égalitaire en signant la

« Charte Européenne pour l’Egalité des Femmes et des Hommes dans la Vie locale ». Dans les rues de la ville aussi ont fait place aux femmes avec 18 portraits de personnalités locales exposés dans le centre-ville. Des visages et des destins à (re)découvrir jusqu’au 21 mars.

Signature par la Ville de Chambéry de la Charte Européenne pour l’Egalité des Femmes et des Hommes dans la Vie Locale ».

Cette charte élaborée par le Conseil des Communes et Régions d’ Europe (CCRE) est destinée aux collectivités territoriales. Sa signature permet aux collectivités qui le souhaitent de

concrétiser leur engagement en faveur de l’égalité et des droits des femmes.

En signant cette charte, la Ville de Chambéry s’est engagée à prendre publiquement position sur le principe de l’égalité des femmes et des hommes et à mettre en œuvre sur son territoire les engagements définis dans la charte. Elle engage tous les domaines

d’actions des collectivités territoriales en tant qu’employeur, donneur d’ordre, prestataire de services…

La charte a été signée hier à l’hôtel de ville de Chambéry par Thierry Repentin, accompagné d’Aurélie le Meur et de Sophie Bourgade, en présence d’élus du territoire et d’associations locales.

Place aux femmes !

La Ville de Chambéry présente 18 femmes qui ont marqué l’histoire locale. Femmes politiques, engagées, sportives, résistantes, intellectuelles, artistes, historiennes,

aventurières, entrepreneuses : ces portraits retracent leurs combats et leurs parcours de vie.

Intitulée « Place aux femmes ! », l’exposition est installée jusqu’au 21 mars prochain dans les rues de Chambéry (place du Palais de Justice, place St-Léger, place Métropole, Place du Château, place de l’hôtel de ville et devant le Carré Curial (côté rue de la République).

L’occasion de (re)découvrir leurs visages et leurs histoires en flânant dans le centre ancien.

Exposés dans un premier temps au centre-ville, ces portraits se déplaceront entre les différents quartiers.

Les 18 portraits de l’exposition

• Amandine D’Avignon

• Henriette D’Angeville

• Adèle De Bellegarde

• Paulette Besson

• Marie-Clotilde Fardel

• Simone Floersheim

• Aurore Frasson-Marin

• Amélie Gex

• Chantal Mauduit

• Fanny Montgellaz

• Adrienne Monnier

• Adèle D’Osmond, Comtesse de Boigne

• Marie Paradis

• Charlotte Perriand

• Madeleine Rébérioux

• Marie Suize

• Louise Eleonore de Warensens

• Yolande de France

 

INDEX

un compteur pour votre site