M U S I Q U E S    E T     C H A N T S

 

AVRIL 2013

Cyprien Roche entre à l’école Chartehouse de Londres

Le jeune aixois Cyprien Roche âgé de 12 ans, vient de réussir son entrée au sein de la prestigieuse Ecole de Chartehouse à Londres.

Il a commencé le cornet à l’âge de 6 ans et finit son 2eme cycle au Conservatoire d’Annecy. Il a commencé le piano et intégré il y a un an et demi la classe de Piano du Maître pianiste Karine Vartanian à Aix les Bains.

Fondée en 1611, Charterhouse fait partie des neuf « Public Schools » les plus prestigieuses qui figurent dans le « Public Schools Act » de 1868, avec Eton et Harrow.

Environ 1 candidat sur 5 est retenu sur dossier et examens d’entrée en sciences, anglais et mathématiques, (examens que Cyprien a passé en anglais).

Sur les quelques 120 candidats retenus, environ 5 jeunes dont Cyprien, obtiennent une bourse pour la musique.

En plus les jeunes musiciens ont des cours ou coaching quotidiens et se produisent régulièrement en concert. 

Un nouvel horizon musical pour Cyprien

 

MARS 2011

Musique Classique

Casino Grand Cercle

Récital de piano Karine Vartanian  

A l’occasion de la célébration du 200eme anniversaire de la naissance du compositeur Franz Liszt, l'association aixoise « Art'Vest » présidée par Kevork Vartanian a invité en soirée ce vendredi 11 mars 2011 au casino Grand Cercle, la grande pianiste Karine Vartanian.  

Durant près de 2 h de récital, la pianiste a su conquérir une salle copieusement garnie en interprétant en début de concert avec virtuosité et émotion l’Ave Maria de Schubert, suivie de la fameuse « Cammpanella » de Paganini, avant de « s’attaquer » à la longue interprétation de la « Sonate en Si Mineur » de Franz Liszt.

Au moment de saluer son public et recevoir un bouquet de fleurs, Karine reçut un tonnerre d’applaudissements d’une salle qui a vibré tout au long de ce récital de grande qualité.

 

NOVEMBRE 2010

Aix les Bains

Théâtre du Casino Grand Cercle

Opéra

Samedi 27 novembre 2010  

« Rigoletto » de Guisèpe Verdi  

Dans le cadre du 2eme Festival d’Art Lyrique d’’Aix les Bains organisé par la dynamique Association « Vivre au Conservatoire » présidée par Didier Pillet, l’opéra « Rigoletto » de Guisèpe Verdi a enthousiasmé la nombreuse assistance de part l’interprétation des comédiens et du rythme soutenu tout au long des 3 actes.

Une belle réussite pour cette « petite » association, car monter avec succès une telle soirée digne de professionnels, n’est pas donné à tout le monde !

A refaire la saison prochaine

L’histoire  (exraits tirés de Wikipdia)

« Rigoletto » est un opéra italien en trois actes et quatre tableaux de Giuseppe Verdi, sur un livret de Francesco Maria Piave, d'après la pièce de Victor Hugo Le roi s'amuse, créé le 11 mars 1851 au théâtre de la Fenice à Venise.                                                                    

 Il s'agit du 17e opéra du compositeur, formant avec « Le Trouvère (1853) et La Traviata « (1853), la « trilogie populaire » de Verdi. 

Centré sur le personnage dramatique et original d'un bouffon de cour, Rigoletto fit initialement l'objet de la censure de l'empire austro-hongrois. « Le roi s'amuse »avait subi le même sort en 1832, interdit par la censure et repris seulement cinquante ans après la première.                                                                                                                 

Triboulet devient Rigoletto et François 1er le Duc                                                      

Ce qui, dans le drame d'Hugo, ne plaisait ni au public ni à la critique, était la description sans détour de la vie dissolue à la cour du roi de France, avec au centre le libertinage de François Ier. Dans l'opéra, le livret transfère l'action, par compromis, à la cour de Mantoue qui n'existe plus à l'époque, remplace le roi de France par le duc, et le nom de Triboulet par celui de « Rigoletto ».   «  Rigoletto» offre non seulement une combinaison parfaite de richesse mélodique et de pouvoir dramatique, mais il met en évidence les tensions sociales et la condition féminine subalterne dans laquelle le public du XIXe siècle pouvait facilement se reconnaître. La répétition constante, dès le prélude, de la note do en rythme pointé vient marquer le thème de la maledizione (« malédiction »).

Acte I

Premier tableau 

La scène se passe dans une grande salle du palais où le duc de Mantoue donne un bal. Le duc entre en scène en compagnie de Borsa, un de ses courtisans : il lui fait des confidences au sujet d'une jeune fille d'une grande beauté qu'il a aperçue à l'église (« Della mia bella incognita borghese »[]). Il a découvert où elle demeure et de loin, lui fait la cour ; toutefois, il ignore qui elle est et réciproquement.

Borsa attire l'attention du duc sur un groupe de dames, parmi lesquelles se trouve la comtesse Ceprano (« Quante beltà... mirate »)[]. Le duc s'approche d'elle, et lui exprime son regret qu'elle quitte la cour pour rentrer à Ceprano. Il lui offre son bras pour la reconduire ; le comte Ceprano qui, de loin, a remarqué ce manège, est pris à partie par Rigoletto, le bouffon de la cour, bossu et difforme, qui le nargue de ce qu'il ne peut empêcher le duc de courtiser sa femme (« In testa che avete ? »).

Rigoletto sort. Entre alors Marullo, un autre courtisan : il annonce (« Gran nuova! »)[] qu'il vient de découvrir que le bouffon a une maîtresse (« Quel mostro? Cupido? Cupido beato! »)[].

Le duc, suivi de Rigoletto, revient. Il est en colère à cause de la présence de Ceprano qui empêche toute intrigue avec la comtesse. Rigoletto lui suggère alors d'enlever cette dernière et d'éliminer le comte. Puis il se moque du comte et le duc lui conseille d'être moins impertinent. Borsa et d'autres courtisans se promettent, avec Ceprano, de se venger du bouffon. Rigoletto fanfaronne au motif que nul n'osera porter la main sur lui.

Soudain, le vieux Monterone fait irruption dans la salle (« Ch'io gli parli ») : le duc ayant séduit sa fille, il vient, devant toute la cour, dénoncer les mœurs du duc. Rigoletto, tout claudicant, se glisse auprès du vieillard et le tourne en dérision (« Voi congiuraste contro noi, signore »)[]. Ne supportant pas les propos de Monterone, le duc le fait arrêter ; Monterone lance alors une malédiction contre Rigoletto. Les courtisans commentent la malédiction qui vient de s'abattre sur Rigoletto (« Oh tu che la festa audace »).

Second tableau                                                                                                                           

De nuit, Rigoletto rentre chez lui tout en repensant à la malédiction de Monterone (« Quel vecchio maledivami »)[]. Au moment où il va franchir la porte d'entrée de sa maison, il est accosté par un tueur à gages, Sparafucile, qui lui propose ses services. Bien qu'il n'en ait pas besoin pour le moment, Rigoletto lui demande son nom et où on peut le trouver. Une fois l’assassin parti, le bouffon s'engage dans un soliloque au cours duquel il dresse un parallèle entre leurs professions respectives, l'un ayant pour arme sa langue et l'autre vivant de son épée.

Il déplore sa situation à la cour et exprime sa haine des courtisans, qui ne cessent de le haïr et de le mépriser.       Il ouvre sa porte et se trouve accueilli par sa fille Gilda.

Elle lui demande de lui parler de leur famille. Il l'interrompt et lui recommande de ne jamais sortir de la maison ; elle le rassure en disant qu'elle ne sort que pour aller à l'église. Comme elle insiste pour qu'il lui parle de sa mère morte, Rigoletto lui demande de ne pas l'obliger à se souvenir de son bonheur perdu. Gilda essaie de le persuader de lui révéler quelque chose de son pays, de sa famille et de ses amis, mais en vain.

Toujours soupçonneux, Rigoletto appelle Giovanna, la gouvernante, et lui ordonne la plus grande vigilance (« Veglia, o donna, questo fiore »[]. Il croit entendre quelqu'un à l'extérieur et sort. Alors que le bouffon scrute la ruelle, le duc se faufile à l'intérieur de la cour. Rigoletto revient et demande à Giovanna si Gilda et elle-même ne sont jamais suivies lorsqu'elles vont à l'église. Elle lui assure que non. Il lui ordonne de toujours bien verrouiller la porte. Rassuré, il dit au revoir à sa fille et s'en va, laissant le duc stupéfait de ce qu'il vient de découvrir. Gilda éprouve du remords quant au fait d'avoir caché à son père qu'à la sortie de la messe, un jeune homme l'a suivie, et elle confie à Giovanna qu'elle en est devenue amoureuse (« Giovanna, ho dei rimorsi »).

Le duc sort de sa cachette, fait signe à Giovanna de disparaître et se jette aux pieds de Gilda. Celle-ci, surprise, appelle à l'aide mais ne résiste plus quand le duc lui chante tendrement son amour

Il se dit être un pauvre étudiant du nom de Gualtier Maldè mais avant qu'il ne puisse parler davantage, Giovanna vient signaler qu'elle a entendu marcher dans la ruelle. Gilda lui demande de faire sortir le duc. Avant de se quitter, ils échangent d'ardentes paroles (« Addio... speranza ed anima »).

Restée seule, Gilda rêve sur le nom de son bien-aimé.

Borsa, Ceprano et d'autres courtisans, prenant Gilda pour la maîtresse de Rigoletto s'apprêtent à réaliser leur projet d'enlèvement quand Rigoletto vient vers eux (« Zitti, zitti, moviamo a vendetta »[ Ils lui font croire qu'ils sont là pour enlever la femme de Ceprano et lui proposent de les assister dans leur entreprise en lui mettant un masque ; ils lui demandent alors de tenir l'échelle. Le bouffon croit que c'est l'obscurité qui l'empêche d'y voir. Certains courtisans parviennent à enlever Gilda qui appelle au secours. Rigoletto, assourdi par le bandeau, n'entend pas cet appel. Il arrache tout de même son masque, se rue dans la maison et comprend que Gilda a été enlevée. Il commence à croire à la malédiction de Monterone.

Acte II                                                                                                                                        

Le second acte se passe dans le salon du duc. Celui-ci est seul et très affecté par l'enlèvement de Gilda, par des ravisseurs qu'il ne connait pas. En vérité ce sont les courtisans.

Arrivent les courtisans qui lui racontent ce qui s'est passé. Ayant pris par méprise Gilda comme la maitresse de Rigoletto, ces derniers l'enlève, ne sachant pas qu'elle est en réalité la fille de Rigoletto. Lors de l'enlèvement, ce dernier croise les courtisans et les aide, croyant enlever la femme de Ceprano.

A leur description le duc reconnait Gilda et exprime sa joie qu'elle soit retrouvée et il sort pour aller la rejoindre (« Possente amor mi chiama »[]. À ce moment, entre Rigoletto. Il sait que sa fille doit être dans le palais, et, tout en feignant l'indifférence, il se met à sa recherche (« La rà, la rà, la la... »). Lorsqu'il entend un page répondre qu'il ne faut pas déranger le duc, il commence à avoir des soupçons ; il implore alors les courtisans de lui rendre sa fille.

Ceux-ci sont stupéfaits de découvrir cette parenté entre le bouffon et Gilda.

Soudain, une porte s'ouvre et Gilda sort en courant de l'appartement du duc (« Mio padre ! - Dio ! Mia Gilda ! »). Rigoletto, tout heureux, la serre dans ses bras, mais, la voyant en larmes, il se retourne furieux contre les courtisans et leur enjoint de sortir. Restée seule avec son père, Gilda raconte toute l'aventure avec le duc ainsi que l’enlèvement.

Rigoletto essaie de la consoler et lui promet qu’ils vont quitter la cour lorsque passe Monterone qu'on conduit en prison. Ce dernier s'arrête devant le portrait du duc pour déplorer que sa malédiction soit restée sans effet sur le libertin. Rigoletto décide alors de se venger et lui promet qu'il sera vengé, malgré la demande contraire de Gilda.

Acte III                                                                                                                                       

La scène se passe de nuit près d'une auberge délabrée, sur les rives du Mincio, par une nuit d'orage. Dehors, Gilda supplie encore son père d'épargner le duc (« E l'ami ? - Sempre »). Rigoletto la conduit à un mur où, par une fente, on peut voir dans l'auberge. Là, il l'invite à regarder : en voyant son amoureux entrer dans l'auberge et demander une chambre à Sparafucile, elle est horrifiée. Le duc commande du vin et, cynique, proclame l'inconstance des femmes.

Pendant ce temps, Sparafucile, discrètement, sort dire à Rigoletto que le duc est là. Rigoletto réplique qu'il va revenir pour tout régler. La sœur de Sparafucile, Maddalena, dont ils se sont servis pour attirer le duc dans l'auberge, vient retrouver celui-ci dans la pièce où il est en train de boire. Gilda est alors anéantie en découvrant l'infidélité de son bien-aimé.

Rigoletto veut éloigner sa fille : il lui demande de revêtir un costume masculin et de s'enfuir à Vérone.

Il verse ensuite un acompte à Sparafucile, tout en promettant de lui donner le solde quand Sparafucile lui aura remis le cadavre du duc. L'assassin regagne alors l'auberge.

Maddalena, qui trouve le duc beau, commence à regretter le projet de Sparafucile.

Au plus fort de l'orage, Gilda revient, travestie en homme et s'approche de l'auberge : elle entend Maddalena demander à son frère d'épargner le bel inconnu. Sparafucile accepte un compromis : à la place, il tuera la première personne qui se présentera à l'auberge avant minuit. À ces mots, Gilda décide de se sacrifier pour celui qu'elle aime toujours malgré son infidélité. Elle frappe à l'auberge et demande à entrer. Quand Maddalena lui ouvre, un terrible coup de tonnerre retentit, couvrant les cris de la malheureuse au moment où l'assassin la frappe.

L'orage s'apaise peu à peu. Une horloge sonne minuit. Rigoletto revient chercher le cadavre du duc. Il frappe à la porte. Sparafucile sort en traînant un sac. Le bouffon lui tend une bourse. Resté seul, Rigoletto traîne le sac vers le bord de l'eau, quand il entend soudain la voix du duc chanter au loin La donna è mobile. Tremblant, il déchire le sac, et, horrifié, y trouve sa fille mourante. Éperdu de douleur, il la prend dans ses bras : tous deux chantent alors des adieux déchirants. Au moment où elle expire, il comprend alors que la maledizione (la « malédiction ») de Montérone s'est réalisée.

 

Aix les Bains 

Centre des Congrès 

Vendredi 12 novembre 2010 

Le Lac des Cygnes

par le Saint-Pétersbourg Ballet Théâtre  

Le Centre des Congrès était pratiquement complet à l’ouverture de ce spectacle, dont la présence d’un orchestre de 60 musiciens avait conduit les responsables a enlever la première rangée des fauteuils !

En tout cas tous les spectateurs présents sont restés sous le charme de ce spectacle dispensé en 3 tableaux par des ballets professionnels! 

Le Saint-Pétersbourg Ballet Théâtre (SPBT) a été fondé en 1994, dans le but de fournir des ballets classiques russes à des auditoires dans le monde entier. Ils tournent beaucoup et sur l'ensemble du globe : France, Grande-Bretagne, Etats-Unis, Chine...

Connu pour son professionnalisme, le SPBT est composé essentiellement des diplômés de la célèbre Académie Vaganova Ballet de Saint-Pétersbourg. Ils voyagent avec leur propre orchestre sous la baguette du chef d'orchestre Alexander Kantorov.

Situé au cœur de la ville de Saint-Pétersbourg, le Saint-Pétersbourg Ballet Théâtre développe la tradition du ballet russe. Depuis sa création, ses tournées se sont étendues sur plus de 6 continents.

                      L’histoire           

Le jeune prince Siegfried fête sa majorité. Sa mère lui annonce que le jour suivant, au cours d'un grand bal pour son anniversaire, il devra choisir une épouse. Vexé de ne pouvoir choisir celle-ci par amour, il se rend durant la nuit dans la forêt. C'est alors qu'il voit passer une nuée de cygnes. Une fois les cygnes parvenus près d'un lac, il épaule son arbalète, s'apprêtant à tirer, mais il s'arrête aussitôt ; devant lui se tient une belle femme vêtue de plumes de cygne blanches. Enamourés, ils dansent et Siegfried apprend que la jeune femme est en fait Odette. Un terrible sorcier, Von Rothbart, la captura et lui jeta un sort : le jour, elle serait transformée en cygne et la nuit, elle redeviendrait femme. D'autres jeunes femmes et jeunes filles apparaissent et rejoignent Odette, près du Lac des Cygnes, lac formé par les larmes de ses parents lorsqu'elle fut enlevée par Von Rothbart. Ayant appris son histoire, le prince Siegfried, fou amoureux d'elle, ressent alors beaucoup de pitié pour elle. Il commence à lui déclarer son amour - ce qui rend le sort de plus en plus impuissant. Von Rothbart apparaît. Siegfried menace de le tuer mais Odette intervient : si Von Rothbart meurt avant que le sort ne soit brisé, le sort sera irréversible. Le seul moyen de briser le sort est que le prince épouse Odette.

Le lendemain, au bal, à la suite des candidates fiancées, survient le sorcier Rothbart, avec sa fille Odile, vêtue de noir (le cygne noir), qui est le sosie d'Odette. Abusé par la ressemblance, Siegfried danse avec elle, lui déclare son amour et annonce à la cour qu'il compte l'épouser. Au moment où vont être célébrées les noces, la véritable Odette apparaît. Horrifié et conscient de sa méprise, Siegfried court vers le lac des cygnes. La façon dont Odette apparaît diffère selon les différentes versions du ballet : Odette arrive au château où Von Rothbart montre à Siegfried une vision d'Odette.

                 La naissance du Lac des cygnes

D'après le récit du neveu, Yuri Lvovich Davydov, et de la nièce, Anna Meck-Davydov, de Tchaïkovski, nous savons que celui-ci avait déjà créé auparavant un petit ballet appelé le Lac des Cygnes chez eux en 1871. Tchaïkovski avait l'habitude de réunir de petites œuvres dont il créait la musique et le scénario en une représentation. Selon son neveu, la Chanson des cygnes, le fameux thème du Lac des Cygnes, avait été composée à cet effet. À cette époque, Tchaïkovski et Vladimir Petrovich Begichev, directeur des Théâtres Impériaux de Moscou en ce temps-là, faisaient partie d'un groupe artistique de Moscou appelé le Salon de Shihovskaya et il semblerait que l'idée du Lac des cygnes soit parue lors d'une réunion des membres du groupe. Le livret du Lac des cygnes est un cliché typique du ballet du XIXe siècle

    Le Lac des cygnes, une malédiction vécue par Tchaïkovski

Après l'échec d'un mariage de pure convenance, Tchaïkovski tente d'échapper à sa nature profonde et à son homosexualité dans une relation épistolaire idéalisée avec sa protectrice Nadejda von Meck. Cette relation purement platonique durera plus de quatorze ans.

La veuve Nadejda ne se doute jamais de la vraie nature de Tchaïkovski mais elle lui écrit :

« Piotr Illyich, avez vous aimé ? Il me semble que non. Vous aimez trop la musique pour aimer une femme. »

De fait, la partition du Lac des cygnes est une composition révélatrice des aspirations et du tempérament d'un Tchaïkovski poursuivi par le sentiment d'une implacable fatalité : son homosexualité. Comme Siegfried les amours féminines lui sont interdites. Le prince ne peut avoir de relation charnelle avec le cygne blanc, symbole de pureté, ceci serait contraire aux lois humaines. La création du Lac des cygnes et les représentations qui suivent sont une cruelle humiliation pour le compositeur qui la vit comme une nouvelle malédiction. Le ballet est retiré de l'affiche et tombe dans l'oubli durant dix-huit ans. Il faut attendre la reprise de la chorégraphie par Marius Petipa en 1890 pour redonner au Lac des cygnes la place qui lui revient. 

(Sources : Wikipedia)

    

  

Aix les Bains

Fête chaleureuse pour l’inauguration de l’Auditorium Maurice Adam

De nombreux élus, musiciens, amis, étaient présents dans l’auditorium du conservatoire de musique pour l’inauguration de l’Auditorium Maurice Adam !

Né le 3 décembre 1931 aux Echelles, Maurice Adam découvre la musique à l'âge de 8 ans. Alors qu'il rêvait de jouer du violoncelle, il se met (un peu à contre cœur) à la clarinette, suivant ainsi le chemin tracé par son père, chef de la fanfare « L'Echo Savoisien » aux Echelles. Puis il découvre l'harmonium et revient à la clarinette.

Une longue carrière musicale

Ce sera le début d'une longue carrière musicale.

Durant ses études, Maurice suit parallèlement des études musicales aux conservatoires de Chambéry, Grenoble et Lyon. Diplômé de l'institut commercial de la faculté de Grenoble, Maurice part faire son service militaire et s’engage à la musique du 99eme Régiment d'Infanterie Alpine de Lyon, poursuivant ainsi les cours au conservatoire de Lyon et découvre à cette occasion un grand orchestre d'harmonie.

A l'issue de son service militaire, Maurice prend la direction de la Banque de Savoie de Pont-de-Beauvoisin où il effectue sa formation professionnelle.                              

C'est une carrière de 39 ans dans le monde bancaire qui commence pour Maurice. Il débute à la Banque de Savoie comme simple employé et terminera fondé de pouvoir au sein de cette même banque.

Maurice continue évidemment la musique tout au long de sa carrière professionnelle, s'impliquant à chacune de ses mutations dans les harmonies, orchestres ou autres formations musicales locales.

Maurice épouse Andrée en 1958 puis est nommé en 1960 à Moutiers.

Rencontre avec Joseph Fontanet

Les années 60 marquent un tournant dans la vie de la fédération départementale de musique avec Joseph Fontanet  président du Conseil général et Conseiller général du canton de Moutiers, avec qui Maurice a beaucoup échangé sur l'évolution des sociétés musicales du département.

Maurice est alors sollicité pour entrer au Conseil municipal de Moutiers. II est élu conseiller municipal cette même année et il accepte d'être adjoint aux finances.

De retour à Aix-les-Bains pour des raisons professionnelles en 1976,  Maurice est élu conseiller municipal en 1977 à Aix-les-Bains et sera adjoint aux finances jusqu'en 1989. I1 est ensuite élu Conseiller général de la Savoie en 1985, mandat qu'il honorera jusqu'en 1989 sur le canton d'Aix-Nord-Grésy-sur-Aix.

Au Conseil général, Maurice siège tout naturellement à la commission sociale et culturelle au sein de laquelle il assure la vice-présidence. 

Fondation en 1977 de l'Orchestre  d'harmonie

A son retour à Aix-les-Bains, il fonde en 1977 l'Orchestre d'harmonie à la demande du maire de l'époque. Tout le monde reconnait aujourd'hui la qualité de cet Orchestre d'harmonie qui a accédé dernièrement à la division honneur sous les ordres du chef d’orchestre et directeur du conservatoire Marc Lefebvre.

Durant son mandat de Conseiller général, Maurice contribue également à la naissance de l'école intercommunale de musique de Grésy-sur-Aix. Depuis 1995, Maurice préside le Conseil des Sages.

« Aujourd'hui, après une carrière de 39 années dans la banque et plus de 60 ans de bénévolat, une vie rythmée par la passion de la musique, la lecture, l'écriture et la politique, une vie tournée vers les autres, nous sommes très heureux de rendre hommage à notre ami Maurice. Une figure d’Aix les Bains, une des personnalités de notre ville. Tu as beaucoup beaucoup donné, fidèle dans tes engagements. Un honnête homme, respecté et aimé de beaucoup d’aixois », précise le député maire Dominique Dord, avant de poursuivre :

Auditorium Maurice Adam

« Ce lieu où nous sommes tous rassemblés aujourd'hui, dans lequel se réunissent chaque année plus de 5 000 personnes pour des auditons, des concerts, des pièces de théâtre, des conférences ou encore des assemblées générales, ce lieu que l'on appelle parfois Auditorium du conservatoire, Auditorium de la MJC, auditorium du centre culturel Vaugelas... a désormais une dénomination propre : Auditorium Maurice Adam. Dernier petit clin d'œil, le Conservatoire est heureux d'avoir récupéré il y a quelques heures le piano que vous pouvez voir sur cette scène, ce Bösendorfer qui se reposait depuis de longues années au Centre des congrès et qui a été acheté en 1978  par un certain Maurice Adam! »

En tant qu’actuel président de l'Orchestre d'harmonie d'Aix les Bains, Jean Claude Valz rendait à son tour, un hommage à Maurice Adam : « Dire que j'ai grandi musicalement sous votre aile, n'a rien d'extraordinaire des milliers de musiciens peuvent revendiquer cela. Cependant c'est en 1959 que vous avez été sollicité pour prendre en charge les destinées de la Fédération Musicale de Savoie. Avec pour objectif la promotion et le développement de la pratique musicale, quels que soient l'âge et l'origine sociale, favorisant l'accès à la formation des jeunes à la Musique. Mais je suis né à Aix les Bains et je peux donc dire que depuis ma naissance Maurice Adam préside à ma destiné musicale. En 1979, vous créez, en devenant son premier président, l'Harmonie actuelle, vous arrivez à faire comprendre aux Elus de la ville de l'époque qu'il faut absolument créer des liens entre le conservatoire alors en mal d'une pratique amateur de qualité, et l'HARMONIE créant ainsi des liens sociaux et intergénérationnels, permettant à des mélomanes praticiens l'accès aux œuvres du répertoire mais aussi de renouveler l'image des musiques d'harmonie.

Ces premiers liens créés à votre initiative sous la direction de Richard Cayrol, sont toujours d'actualité sous la baguette de notre directeur actuel Marc Lefebvre », avant de poursuivre, « Ce matin l'Orchestre d'Harmonie ne jouera pas car il nous aurait été impossible de faire rentrer nos 75 musiciens dans cette enceinte, mais tous se joignent à moi pour vous dire merci, merci pour ce que vous avez fait, merci pour ce que vous êtes. Le baptême de cette salle à votre nom et bien le moins que pouvait faire la communauté musicale aixoise ».

C’est ensuite un Maurice Adam très ému qui prenait à son tour la parole :

« Après ces éloges un peu trop flatteuses et cette partie musicale qui m’a particulièrement touchée, je voudrais très chaleureusement tous vous remerciés pour vous êtres déplacés. Cette cérémonie qui me touche et m’honore, je veux la partager avec l’ensemble de la grande famille des musiciens qui m’est si chère, vous le savez tous. L’Auditorium concerne avant tout l’activité et la prestation des ensembles du conservatoire et il est souvent utile à plusieurs associations pour leurs A.G. C’est un lieu d’échanges exemplaire. Je remercie Daniel Vagnon qui a retracé mon parcours musical et Robert Combaz vice président de la confédération musicale de France qui m’a lu le message de sympathie du président de la confédération internationale.  Je voudrais rendre également un hommage à tous nos amis disparus qui se sont beaucoup investis pour protéger ce patrimoine de culture populaire. »

Ensuite en compagnie de Dominique Dord, Maurice Adam dévoilait la plaque portant son nom et qui dorénavant sera apposé sur le mur de l’auditorium, tandis que sa femme Andrée recevait une superbe composition florale.

Cette sympathique et émouvante cérémonie se terminait sur fond musical. Car tout au long de cette matinée les élèves du conservatoire, jeunes et moins jeunes  se sont succédés  avec divers instruments allant du piano en passant par la harpe et l’accordéon, sous la direction de Marc Lefebvre, pour offrir ainsi un clin d’œil musical de très grande qualité à Maurice Adam !  

La plaque dévoilée par Dominique Dord et Maurice Adam

 

Andrée et Maurice Adam

 

SEPTEMBRE 2010

Festival des Nuits Romantiques du Lac du Bourget sur le thème Paganini ou l’âme italienne

Fin du Festival avec AMANDA FAVIER, JEAN-FRANÇOIS ZYGEL et LES SOLISTES DE MOSCOU !  

Débuté de façon magistral le week end dernier l’ »Orchestra Sinfonica Nazionale della Rai », le Festival des Nuits Romantiques du Lac du Bourget, se termine ce week end des 1er et 2 octobre avec au programme ce vendredi à la Grange Batelière de l’Abbaye d’Hautecombe (20h30) AMANDA FAVIER (violon) et JEAN-FRANÇOIS ZYGEL, (piano) pour de la musique française et italienne, suivi samedi au Théâtre du Casino d’Aix les Bains (20h30) de l’orchestre « « LES SOLISTES DE MOSCOU » avec YOURI BASHMET!

                      AMANDA FAVIER

Amanda FAVIER (violon) est la plus jeune lauréate du Concours International J.S.Bach de Leipzig. Talent précoce, on la remarque à neuf ans dans son premier concerto en soliste, à onze ans salle Gaveau et à treize sur les bancs du CNSM de Paris dans la classe de Gérard Poulet. Après un Premier

Prix de violon et un Diplôme de Formation Supérieure mention Très Bien, elle suit un Cycle de Perfectionnement parisien avant de parcourir l’Europe, s’enrichissant au contact du slovène Igor Ozim, puis du regretté Sir Ifrah Neaman. Ce métissage culturel fait d’elle une musicienne complète, qui, rapidement, glane une quinzaine de prix internationaux. Dès lors, ses voyages l’emmènent dans des salles prestigieuses (Gewandhaus de Leipzig, Concertgebow d’Amsterdam, salle Gaveau, Cité de la Musique…) dans toute l’Europe, l’Amérique du Sud et l’Asie.

Son violon de 1723, un très beau Matteo Goffriler, lui a inspiré un concert-spectacle original salué par la

critique et programmé dans de nombreux festivals.

                  JEAN-FRANÇOIS ZYGEL

La Victoire de la Musique Classique que remporte en 2006 Jean-François ZYGEL(piano), est la consécration de ses multiples talents.

Improvisateur-né, véritable Protée, ce pianiste et compositeur, professeur au Conservatoire de Paris, est devenu incontournable dans le paysage musical.

Passeur idéal, il enchante le public par la clarté de son discours, sa légèreté et sa vivacité d’esprit, son ironie, grâce auxquelles la musique devient ludique et compréhensible par tous. Les DVD des “Leçons de musique” et les “Clefs

de l’orchestre” (Naïve) obtiennent un énorme succès, comme par exemple l’enregistrement, en 2007, du Boléro de Ravel.

Sa carrière d'improvisateur se développe dans plusieurs directions : en solo, en duo avec de grands pianistes de

jazz français comme Antoine Hervé, ou entouré de ses musiciens pour de véritables "spectacles" d'improvisation.

A l’occasion du centenaire de la naissance de la musique de film, Jean-François Zygel vient également de signer l’accompagnement au piano de l’un des chefs-d’oeuvre du cinéma muet, L’Argent, de Marcel L’Herbier§

                  LES SOLISTES DE MOSCOU

C’est à Youri Bashmet que revient la fondation en 1992, de

l’Orchestre « Les solistes de Moscou », composé de vingt et un

jeunes musiciens, considérés comme l’élite de la nouvelle

génération d’instrumentistes à cordes. Aujourd’hui, la presse

internationale reconnaît l’ensemble comme « un des meilleurs

en son genre dans le monde » (Davar, Israël).

Cet orchestre participe aux Festivals d’Athènes, d’Evian, de

Montreux en Suisse, aux « Nuits de Décembre » à Moscou, aux

Semaines Musicales de Tours. Il se produit dans des salles prestigieuses, telles que la Royal Albert Hall à Londres dans le cadre des Prom’s de la BBC, le Théâtre des Champs Elysées et la Salle Pleyel à Paris, le Carnegie Hall de New York, la Grande Salle du Conservatoire de Moscou, le Concertgebouw d’Amsterdam, la Philharmonie de Berlin et la Barbican Hall à Londres.

Partout sous la direction de leur chef et soliste Youri Bashmet, les Solistes de Moscou soulèvent l’enthousiasme du public. Les critiques soulignent, de façon unanime, la qualité exceptionnelle des interprétations, ainsi que de l’homogénéité, la virtuosité et la fougue de cette formation tant dans les chefs d’oeuvres de la musique classique que dans des oeuvres contemporaines.

Youri Bashmet enregistre exclusivement pour la Maison Deutsche Grammophon et parmi ses nombreux enregistrements nous retrouvons un arrangement pour alto et orchestre du Quintette pour clarinette et quatuor à cordes, le Quatuor n° 13 de Shostakovitch joué avec les Solistes de Moscou pour Sony Classical et le Double concerto pour violon et alto de Britten avec Kent Nagano et l’Orchestre Hallé, pour Erato

Renseignements

Musique Passion - Bureau du Festival

2, boulevard de la Roche du Roi - 73 100 Aix-les-Bains

Tél : 04 79 88 46 20

Internet : www.aixlesbains.com/office-de-tourisme/index.htm

Billetterie spectacles - B.P. 132 - 73 101 Aix-les-Bains

www.nuitsromantiques.com

Possibilité d’aller-retour avec Les Bateaux du Lac pour les concerts à la Grange Batelière

   

Amanda Favier

 

Jean François Zygel

 

Soliste de Moscou

Musique Romantique

Festival des Nuits Romantiques du Lac du Bourget 
du 24 septembre au 2 octobre 2010 sur le thème Paganini ou l’âme italienne 

Début ce vendredi avec l’Orchestra Sinfonica Nazionale della RAI  

L'idée d'un festival de musique romantique à Aix-les-Bains, remonte à 1992, année où en organisant les Jeux Olympiques d'hiver, la Savoie se place sous les feux des projecteurs.

A cette époque existait déjà un festival de musique baroque : « Les Pâques Musicales », qui avait su s'imposer

comme un festival de qualité.

Après un premier concert romantique, particulièrement plébiscité, l'association organisatrice souhaite

mettre son expérience au service d'un projet qui, de l'avis unanime, correspondrait mieux au cadre naturel et historique d'Aix-les-Bains, ville d'eaux chère au poète Lamartine.

Après plusieurs configurations, le « Festival des Nuits Romantiques du Lac du Bourget » est lancé à l'automne

1995. Le projet porté par l'association Musique Passion, la direction artistique en est confiée au pianiste Cyril Huvé.

Depuis, chaque année, le festival, dans un parcours musical d'une dizaine de concerts, explore l'oeuvre de compositeurs romantiques : Robert Schumann, Johannes Brahms, César Franck.

Dans le même temps, la Savoie met en place un vaste et ambitieux projet de développement durable autour du Lac du Bourget. Dans ce cadre, le Festival apparaît vite comme une manifestation majeure et à ce titre, reçoit le soutien du Conseil Général de la Savoie.

En 1999, souhaitant donner une nouvelle impulsion au « Festival des Nuits Romantiques du Lac du Bourget », l'association Musique Passion décide d'en confier la direction artistique au pianiste Philippe Cassard.

Aujourd'hui, associé au cadre privilégié du Lac et des paysages savoyards, le Festival offre une relecture

enthousiaste de la musique romantique.

     2010 avec l'esprit romantique de Niccolò Paganini

Présidée par Jean Michel Paillot, l’association Musique Passion d’Aix les Bains et son conseiller artistique Pierre Korzilius, proposent une remarquable édition 2010 avec 2 semaines fabuleuses autour de Paganini ou l’âme italienne !

 « Quel autre compositeur incarne avec autant de force l'esprit romantique, l'âme italienne et son lien profond avec la France que Niccolò Paganini, né à Gênes en 1782 et mort à Nice en 1840. Symbole absolu de la virtuosité, ce violoniste (et altiste !) à l'aura diabolique, qui provoque l'évanouissement de ses spectateurs, est un mythe. Adulé par ses contemporains, surtout par Berlioz, Paganini est aussi le compositeur d'oeuvres qui figurent parmi les plus redoutables du répertoire pour le violon. Voyageur infatigable, il parcourt l'Europe et s'installe à la fin de sa vie en France.

Célébrer Paganini, citoyen européen avant l'heure, est aussi rendre hommage aux liens amicaux avec l'Italie qui nous guident en cette année 2010. Construit autour de l'Orchestre National Symphonique de la Rai, invité d'honneur de cette édition du festival, et de deux magiciens de l'archet, Nemanja

Radulovic et Youri Bashmet, le programme 2010 s'annonce des plus envoûtants ! », précise Pierre Korzilius le conseiller artistique de ce festival 2010 !

                   Ouverture ce vendredi

L’ouverture de ce festival aura lieu ce vendredi 24 septembre

à Aix-les-Bains au Centre des Congrès à 20 h 30, avec

l’Orchestra Sinfonica Nazionale della Rai avec NEMANJA RADULOVIC (violon), SIR ANDREW DAVIS (direction) :

ROSSINI : Ouverture de Guillaume Tell, STRAVINSKY : Pulcinella, suite de ballet, PAGANINI : Concerto pour violon n° 1 et DEBUSSY : Images pour orchestre, n° 2 Ibéria.

L’Orchestra Sinfonica Nazionale della Rai est né en

1994 de l’union des quatre orchestres Rai de Turin,

Rome, Naples et Milan: les premiers concerts sont

dirigés par Georges Prêtre et Giuseppe Sinopoli.

Depuis novembre 2008, le slovaque Juraj Valcuha est le nouveau directeur principal.

Sir Andrew Davis est Directeur Musical et chef principal du Lyric Opéra de Chicago, où il dirige trois des huit productions présentées au cours de la saison 2009-2010. Maître Davis est Chef invité du Toronto Symphony (après en avoir été son chef principal), du BBC Symphony Orchestra.

Suite du programme du week end :

                Samedi 25 septembre (20 h30)

Aix-les-Bains Théâtre du Casino

ENSEMBLE LES TRILLES DU DIABLE, NEMANJA RADULOVIC (violon),

GUILLAUME FONTANAROSA (violon), FRÉDÉRIC DESSUS (violon),

BERTRAND CAUSSE (alto), ANNE CAUSSE (violoncelle), STANISLAS KUCHINSKI (contrebasse) : VITALI : Chaconne, WIENIAWSKI : "Légende", SCHUBERT : Rondo en la, KREISLER : Prélude et allegro, TCHAÏKOVSKI : "Souvenir d’un lieu cher", méditation en ré mineur opus 42, TARTINI : "Trilles du diable" !

Dimanche 26 septembre (17 h 30)

Abbaye d’Hautecombe Grange Batelière

MAURIZIO BAGLINI, piano :

SCARLATTI : Quatre sonates, CORGHI : Cinq chansons d’élite pour piano, La Carmagnole - Vive Henry IV ! - Charmante Gabrielle, Romance patriotique - Ah ! ça ira !, DEBUSSY, LISZT : 6 Grandes Etudes de Paganini pour piano

          Programme du week end des 1er et 2 octobre :

Vendredi 1er octobre (20 h30), Abbaye d’Hautecombe Grange Batelière

AMANDA FAVIER (violon) et JEAN-FRANÇOIS ZYGEL, (piano)

Musique française et italienne

Samedi 2 octobre (20 h30) Aix-les-Bains Théâtre du Casino

LES SOLISTES DE MOSCOU - YOURI BASHMET, alto et direction

                         Renseignements

Musique Passion - Bureau du Festival

2, boulevard de la Roche du Roi - 73 100 Aix-les-Bains

Tél : 04 79 88 46 20

Internet : www.aixlesbains.com/office-de-tourisme/index.htm

Billetterie spectacles - B.P. 132 - 73 101 Aix-les-Bains

www.nuitsromantiques.com

Possibilité d’aller-retour avec Les Bateaux du Lac pour les concerts à la Grange Batelière  

L’Orchestra Sinfonica della RAI 

 

Ensemble Trilles du Diable

MAI 2010

 

Assemblée générale de l’Association Aix-Opérette 

En pensant déjà au 22eme festival de ce mois de juillet 2010, après la réussite populaire de 2009 ! 

Les membres de l’association Aix Opérette ont tenu leur assemblée générale dans une des salles de la MJC en présence de la déléguée à la Culture Annie Davat.

En ouverture, le président Ni­colas Grumel revenait sur la réussite de dernier festival, qui a connu un beau succès populaire :

«  La 21ème édition fût une grande réussite populaire. Les 4 représentations le gala Mozart/Offenbach, Méditerranée de Francis Lopez, Ignace de Roger Dumas et La Veuve Joyeuse de Franz Lehar, ont regroupé plus de 4000 spectateurs payants, avec un pic de plus de 1500 spectateurs pour La Veuve Joyeuse! Le taux de remplissage dépasse les 77% !

Eclectisme et titres majeurs du répertoire, ont été les maîtres mots dans le choix de ce programme.

Les qualités de metteur en scène et de chorégraphe de Pierre Sybil et Fabrice Lelièvre nous ont permis de présenter toutes ces œuvres de manière à respecter les livrets, tout en dépoussiérants. C'est une chance pour Aix-les-Bains de pouvoir compter sur des personnes à l'expérience démontrée régulièrement  sur toutes les scènes de France.

           Bilan financier légèrement excédentaire

Au point de vue financier, cette 3ème saison d'efforts au quotidien, s'est soldée par un excédent conséquent et permet pour la première fois depuis ma prise de poste en tant que président, de présenter un bilan très légèrement excédentaire de l'association. Il faut continuer à être rigoureux pour pouvoir conserver cet équilibre fondamental pour la pérennité du festival. En fonction des résultats de cette année, nous aurons peut-être la possibilité de revenir à la configuration initiale (4 opérettes), ou bien encore présenter des œuvres inédites à Aix-les-Bains, mais dont je reste convaincu qu'elles concourraient au renouvellement du public.»

 150ème anniversaire du rattachement de la Savoie à la France

Après la présentation en détail d’un bilan positif par la trésorière Célia Richard, le président présentait le 22eme festival qui se déroulera du samedi 10 juillet au lundi 2 aout : « Le choix des œuvres s'est effectué en fonction de critères budgétaires et artistiques. Nous commencerons en ouverture par un gala le samedi 10 juillet. Il sera consacré aux opérettes et opéras français du XIXème siècle.

Le 2ème week-end, place à la musique viennoise avec Valses de Vienne, pièce montée dont les musiques ont été composées par les rois de la valses : Johann Strauss père et fils.

Les succès combinés de « Pas sur la Bouche », « 4 jours à Paris », de la « Route Fleurie » ou bien encore « Ignace » en 2009, nous incitent à proposer des ouvrages où le comique est très présent. Nous présentons cette année lors du dernier week-end de juillet, l'opérette « Un de la Canebière », issue de la fécondité musicale de l'homme aux 4000 chansons Vincent Scotto. La mise en scène sera assurée par Fabrice Lelièvre.

Nous terminerons le premier week-end d'août avec la dernière opérette créée de son vivant par Jacques Offenbach : « La Fille du Tambour-Major ». Cet ouvrage s'inscrit, tout comme le gala d'ouverture, dans le cadre du 150ème anniversaire du rattachement de la Savoie à la France.

Les différentes distributions regrouperont, comme de coutume, artistes confirmés et d'autres en devenir.

L'équilibre financier du Festival sera déterminé, cette année encore, en grande partie par les résultats de la billetterie.

Pour conclure, je souhaite remercier de manière globale mais néanmoins très sincère toutes les personnes ou collectivités qui oeuvrent pour la pérennisation de notre manifestation : la ville d'Aix-les-Bains et le Conseil Général, le Casino Grand Cercle, le Conseil Régional, nos sponsors, les médias, les membres du Bureau et du Conseil d'administration, les choristes, emmenés par Hélène Chapeaux et Jean-Raphaël Lavandier et, de manière plus générale, toutes les personnes qui concourent à la réussite de ce Festival. »

Programme du 22eme festival 2010:

Samedi l0 juillet à 20 h 30 : Ga­la d'ouverture consacré aux opérettes et opéras français du XIXe siècle.

Samedi 17 à 20 h 30 et diman­che 18 juillet à 15 heures : « Valses de Vienne » de Johann Strauss. Samedi 24 à 20 h 30 et dimanche 25 juillet à 15 heures : « Un de la canebière » de Vincent Scotto. Dimanche 1er à 15 heures et lundi 2 août à 20 h 30 : « La fille du tambour-major » de Jacques Offenbach 

Le président Nicolas Grumel en compagnie de Célia Richard (à gauche) et Colette Conreur (secrétaire)

MARS 2010

Aix les Bains

Théâtre du Casino

CONCERT  

Karine Vartanian rend hommage à Chopin  

Le théâtre du Casino était comble pour venir entendre le récital exceptionnel de piano par Karine Vartanian, qui a rendu un vibrant hommage à Frédéric Chopin pour son 200eme anniversaire de sa naissance (Zelazowa Wola 1810 - Paris 1849). La soirée était parrainée par Janine Dumas, présidente de la fondation Pierre-Dumas.

A l’époque l'œuvre de F. Chopin se plaçait dans le double contexte du piano roi de la première moitié du XIXe siècle, et dans celui des salons parisiens de la même époque !

Si ce récital était le point dominant, cette soirée organisée par l’association Art'vest d’Aix les Bains a été aussi l’occasion d’un élan de solidarité au profit des sinistrés d'Haïti qui a rapporté 2 800 euros.

Ainsi la soirée a débuté par une évocation de l'action de cette association caritative la Chaîne de l'espoir, présidée par le professeur Alain Deloche. Un court-métrage rappela qu'il faut se mobiliser et agir pendant, après et avant les événements, et montra l’action de l’association dans diverses parties du monde, comme cet hôpital à Kaboul !

Au cours de cette 1ere partie, l'atelier lyrique Pays de Savoie d'Annecy, compagnie de chanteurs issus de 2 départements sous la direction d’Annie Tasset, a rendu un hommage en interprétant un extrait de son spectacle « Miroirs de Chopin ». 

Ensuite, Karine Vartanian troisième disciple de Léonid Nicolaëv de l’Ecole Russe de Saint Pétersbourg,interpréta un programme sous forme de voyage musical proposé en 2 parties :

Polonaise - Fantaisie op.61 la bémol

Sherzo op. 31 N°2 si bémol mineur 

Fantaisie impromptu op.66 N°4 en do dièse mineur

Sonate op.35 si bémol mineur

Étude op. 10 N°12 do mineur (Révolution ou La Révolution)

Ballade op.23 N°1 en sol mineur

   

   



. -

Association ART' VEST  

Vendredi 5 mars, à 20 h 30, au Théâtre du Casino Grand Cercle à Aix-les-Bains, 
Célébration du bicentenaire de la Naissance de Frédéric Chopin.
 

A cette occasion, l'Association Art' Vest rend Hommage Frédéric Chopin par l’intermédiaire de la pianiste Karine Vartanian, troisième Disciple de L. Nicolaïèv de l'Ecole Russe de Saint-Pétersbourg : au programme en première et seconde parties :

Fantaisie – impromptu op. 66 N° 4

Polonaise – Fantaisie op. 61

Scherzo op. 31 N° 2

Sonate op. 35

Ballade op. 23 N° 1

Etude op. 10 N0 12 dite Révolutionnaire

 

Pour les Enfants d’Haïti  

Madame Janine Dumas, Fondatrice de la Fondation Pierre Dumas et Marraine de cette soirée de bienfaisance, a souhaité que celle-ci soit consacrée aux Enfants d’Haïti. Ainsi sur

chaque billet vendu, 3 euros seront versés à la Chaîne de l’Espoir qui, dès les premières heures du cataclysme, est intervenue sur le terrain et envoie, depuis le 16 janvier, de nombreuses équipes de chirurgiens, anesthésistes et infirmiers, dont une en provenance de New York. Ces équipes se succèdent pour soigner et opérer les nombreux blessés dont plus de 80% sont des femmes et des enfants. A la fin janvier, plus de 2.000 blessés ont été pris en charge dont 400 opérés. Faute de place, des centaines de blessés sont soignés, sous des abris de fortune. Parallèlement, 45 tonnes de médicaments, de consommables et de matériel ont été envoyés.

Rappelons que le Professeur Alain Deloche, Président de la Chaîne de l’Espoir a reçu en octobre 2009 le Prix de la Fondation Pierre Dumas (12.000 euros), pour financer le voyage à Paris et l’intervention chirurgicale de Marthe, petite congolaise de 5 ans, dont l’opération à coeur ouvert était devenue urgente.

Ce vendredi 5 mars donnera ainsi à chacun de nous le privilège d’allier l’héritage que nous a laissé Frédéric Chopin, par son interprète Karine Vartanian, et celui que nous préparons pour nos enfants par l’intermédiaire de la Chaîne de l’Espoir.

Cette soirée exceptionnelle sera animée par M. Nicolas de Rauglaudre, écrivain, physicien, philosophe, pianiste et
nous vous recommandons vivement de convaincre vos amis.

Kevork Vartanian

Président d’Art’Vest

9, avenue du Petit Port 73100 AIX –LES –BAINS

Portable : 06 28 34 40 66  

La pianiste Karine Vartanian

Association Aix-Opérette 

Nicolas Grumel, réélu président 

Suite à l’assemblée générale, le Conseil d'administration de l’Association Aix-Opérette, s'est réuni à la MJC pour élire son bureau 2009-2010, en tenant compte des personnes rééligibles.

Pas de surprise à l’issue de cette réunion, si ce n’est la confiance confirmée à son président Nicolas Gru­mel, qui est réélu !

Bureau 2009-2010 :

Président : Nicolas Grumel

Vice présidents : Christiane Margaillan et Christian Piffeteau

Trésorière : Célia Richard

Secrétaire : Colette Conreur, secrétaire adjointe : Annie Aimonier-Davat

Répétitrice des chœurs : Célia Richard

Rappel du programme du 21eme Festival d’Opérette :

Gala des génies (11 juillet à 20 h 30)

Mé­diterranée (18 juillet à 20 h 30 et 19 juillet à 15 heures)

Ignace (25 juillet à 20 h 30 et 26 juillet à 15 heures)

La Veuve Joyeuse (2 août à 15 heures et le 3 août à 20 h 30)

Pour les retardataires la location marche bien avec plus de 1300 places déjà vendues et de nombreuses réservées :

Location : kiosque du Parc n° 2, avenue Lord-Revelstoke,

Tél. 04 79 88 09 99. 

Le bureau avec le président au second plan, au centre 

Assemblée générale  

L’association les Amis de l'Orgue de St-Swithum très active dans le paysage culturel aixois ! 

Sous la présidence de Jacques Rolland et en présence de Maurice Adam président d'Honneur de la Confédération Musicale de France, d’Annie Aimonier Davat déléguée à la culture, s'est tenue l’assemblée générale de l’Association "Les Amis de l'Orgue de Saint-Swithun".

Au cours du rapport moral, le président présenta une activité 2008 soutenue avec pas moins de 18 concerts variés donnés à l'église Saint-Swithun : 3 Récitals d'orgue, 2 Concerts d'orgue et Trompette, 1 Concert d'orgue et Saxophone, 1 Concert de Musique Italienne avec Clavecin, 1 Musique vocale et instrumentale (ensemble Arioso), 1 Concert de chants Traditionnels «  Les Cosaques », 2 «  Festivals Musicathème « , 1 Concert des « Glorys Gospel Singers » (gros succès avec 200 personnes), 1 Choeur de Chambre "Résonances " par Mr Macari, 5 Concerts donnés par les élèves du Conservatoire de Musique dont l'un accompagné de l'orgue et deux autres lors de la Fête de la Musique et le Téléthon.

« Nous sommes enchantés de cette collaboration avec le Conservatoire de Musique d'Aix les Bains, nous en profitons pour remercier à nouveau son Directeur, les Professeurs ainsi que les élèves pour leur application et leur gentillesse afin de nous faire entendre des concerts de qualité. Comme chaque année, la Célébration de la Fête de Noël par l'Association Grapevine. »,

précisait Jacques Rolland.

Au-delà des concerts, l’Association a participé aux « Journées du Patrimoine » les 20 et 21 septembre avec la visite de plus de 300 personnes de toute génération, avec comme organistes Christine Dévouassoux, John Pickboume et Joseph Coppey.

Il y eut également quelques célébrations : 15 avril Sépulture pour un Membre de l'Eglise Pentecôtiste,  11 mai Célébration de la Fête de la Pentecôte par l'Eglise Réformée de Savoie, 15 juin    Reconnaissance du Ministère de Magali Girard Eglise Réformée de France, 26 juillet Mariage Eglise Evangélique !

             Présence appréciée de Marcel Bertinotti

Au sujet de l’Orgue, l’Association est reconnaissante à Marcel Bertinotti de continuer avec le Président, à veiller à l'entretien de l'orgue et continue à assurer les séances de Formation pour faire découvrir et apprécier l'orgue. Chaque jour, quelques personnes continuent à venir travailler sur l'orgue et durant l'été, l'Association "au Fil de l'Eau" d’Aix les bains, organise des visites guidées à St Swithun. L'Association des Amis de l'Orgue continue à favoriser les concerts d'orgue, ou avec la participation de l'orgue, tout en veillant à la qualité des concerts et à l'entretien des lieux !

Après l'adoption du rapport moral et d’un rapport financier équilibré, le président procéda au renouvellement du conseil d'administration dont la composition est la suivante : Marcel Bertinotti (conser­vateur de l'orgue), Olga Bochud, Pascaline Delchet , Marie-José Dikoff (secrétaire), Claudie Jabouille (vice-présidente) , Claude Luya , Marie-Paule Mazza , Jacques Montet (vice-président) , Raymonde Mouret , Suzanne Munn , John Pickbourne , Suzan­ne Rivière , Bernard Roche (trésorier), Jacques Rolland( président), Claire Tonello.

Comme il est de coutume, cette assemblée générale rondement menée se termina en musique avec le "Prélude en mi mineur" de Nicolas Bruhns, joué par Bernard Roche et la "Pavane pour sept cordes de soie" de Marcel Bertinotti, jouée par Jacques Rolland.  

Le bureau avec le président Jacques Rolland au micro

Une vue de l’assistance

 

 

 

Assemblée Générale  de la Compagnie du Sarto Portique Aix les Bains-Les Bauges      

Discrétion mais efficacité avec de nombreuses actions menées à bien! 

L’assemblée générale de la compagnie du Sarto Portique Aix les Bains-Les Bauges, s’est tenue à l’hôtel Dauphinois avenue de Tresserve en présence de Re­naud Beretti, premier adjoint à la Mairie d'Aix-les-Bains et cordon d’Honneur de la Compagnie, ainsi qu’Annie Aimonier-Davat déléguée à la culture et membre de la mandature du Sarto.

Devant une bonne assemblée et après les remerciements d’usage, le Major Prime Michel Maury avait une pensée particulière pour ceux et celles qui n’ont pu se joindre à cette assemblée  par suite de soucis de santé , avant de présenter un bilan 2008 très copieux avec de nombreuses manifestations organisées : 1er janvier 2008  déjeuner du nouvel an au restaurant le Coucou, repas orchestré par notre Dignitaire Maître Argentier Nicole Pinchon, 18 janvier Assemblée Générale Ordinaire de l’année 2007 et galette des Rois à l’Hôtel Astoria, 21 Février Dîner conférence au « café Gourmand » avec projection de l’Auberge Rouge et conférence de Jean Nonglaton, 22 mars Sartorie des Artisanales des Vignerons sur le grand port d’Aix, 19 avril Sartorie du Bugey avec Danielle Maréchal comme guide, 16 mai Soirée Jazz au restaurant « les Platanes », 14 juin Sartorie commune avec le portique d’Annecy et de Thônes à Menthon St Bernard, 20 juillet Sartorie opérette « la Route Fleurie » au Théâtre du Casino d’Aix les Bains, 22 août Sartorie  « Baujue »  au restaurant la Grolle à Lescheraines, 11 septembre  soirée au restaurant la Rotonde dans le cadre de l’animation Tango dans ma ville, 21 septembre Sartorie de la Grenouille de Cusy au restaurant « la Charmotte », 17 octobre Sartorie caritative « le vélo d’Elise » avec la remise en Mairie du don du portique sous la forme d’un vélo spécial « Trets Trike » pour la petite Elise polyhandicapée , 15 novembre Sartorie du Patrimoine Aixois en présence du portique d’Annecy avec visite des anciens palaces aixois et du musée Faure déjeuner à la Koupole du casino, 16 décembre apéritif tapas au « Bureau ».

                     Nouvelles actions en 2009

« Nous avions prévu d’offrir un Noël à notre petit protégé Ancelin mais c’est la Chancellerie de notre Compagnie qui s’en est chargé en lui offrant des cours de solfège et de chant pour l’année 2009. Nous sommes, bien entendu, toujours en contact avec la maman d’Ancelin afin de veiller à leurs éventuels besoins ou problèmes importants.

En 2009, pour Aix, nous espérons pouvoir faire un don de valeur, et nous allons avec Annie nous y employer afin de trouver une cause digne d’intérêt et entrant dans le cadre de nos principes caritatifs. Toutes ces actions sociales sont financièrement assurées et assumées par chacun d’entre nous tous, conformément à l’éthique de la Compagnie du Sarto, c’est à dire sans argent public. », précisait le président avant de conclure en rappelant l’effectif du Portique qui compte à fin décembre 2008, 33 com­pagnons dont 9 dignitaires et un chancelier. D'autre part, 26 sympathisants et amis suivent les activités du portique.

La parole était donnée ensuite à Michèle Maury Argentier Adjoint,  en l’absence du Maître Argentier Nicole Pinchon, pour un rapport financier positif, conséquence d’une gestion rigoureuse !

Après les questions diverses, le président et son bureau invitaient l’assemblée au traditionnel pot de l’amitié agrémenté de quelques gourmandises préparé par le maître de maison !

Le bureau de gauche à droite : Christian Piffeteau, Christiane Muffat, Michel Maury(debout) Michèle Maury Annie Aimonier Davat

 

Programme 2009 du 21eme Festival de l’Opérette  

      L’histoire de ce festival commence en 1988 quand Pierre Sybil propose de monter en co-production entre Grenoble et Chambéry “L’Auberge du Cheval Blanc”.


Les représentations à Chambéry ne pouvant se faire, Pierre Sybil se tourne alors vers la ville voisine, Aix-les-Bains.

       Le maire de l’époque propose alors de monter un festival pour l’été suivant, car il s’était aperçu qu’il existait un public d’opérette dans la cité thermale. Et voilà comment naquît cette manifestation il y a 21 ans déjà.

       Tous les spectacles sont présentés sur la scène du Casino Grand Cercle d’Aix-les-Bains.  

GALA DES GENIES : MOZART / OFFENBACH

Samedi  11 juillet 2009 à 20h 30  

Servi par cinq voix superbes, ce  gala costumé et mis en espace vous permettra d’apprécier les chefs d’œuvres les plus connus (et aussi quelques découvertes) de ces merveilleux musiciens que furent  MOZART et celui que l’on a surnommé le Petit Mozart des Champs Elysées : OFFENBACH. Jugez donc, des extraits de : «  la Flûte Enchantée  », « Les Noces de Figaro », « Don Giovanni », « Cosi Fan Tutte », « Bastien et Bastienne », « l’Impresario », pour MOZART et « les Contes d’Hoffmann », «  la Belle Hélène  », «  la Grande Duchesse de Gérolstein », « Mme l’Archiduc », « le Pont des Soupirs », « Pomme d’Api », « Robinson Crusoé », « Mme Favart », «  la Princesse de Trébizonde », « les Brigands » et «  la Périchole  » pour Offenbach… Un vrai régal !  

Marion BAGLAN – Nathalie FABRE – Emmanuelle FRUCHARD – Mathieu SEMPERE – Thomas HUERTAS – Hélène CHAPEAUX (piano)  

MEDITERRANEE (Francis Lopez)

Samedi 18 juillet 2009 à 20h 30

Dimanche 19 juillet 2009 à 15h  

Quoi de plus merveilleux en plein mois de juillet, que de partir en croisière en Méditerranée ?

C’est ce que nous vous proposons cet été, pas besoin de bagages, nous nous occupons de tout : laissez-vous porter, emporter, charmer, enchanter par ses « rivages ensoleillés ».

Vous embarquerez à bord de L’Oiseau Bleu, vous visiterez la Corse , la Sardaigne , les Baléares et la Côte d’Azur sans compter, bien sûr les escales imprévues…

Retrouvez avec bonheur tous ces airs rendus célèbres par TINO ROSSI, cette histoire de contrebande et d’espionnage où les méchants ne sont pas forcément ceux que l’on croit…

Intrigues, Humour, Soleil, Suspens et… Amour : un cocktail « explosif » que vous ne regretterez pas !!!

Alors, prêts à lever l’Ancre ? …  

Flannan OBE – Pierre SYBIL – Fabrice LELIEVRE – Franck VINCENT – Jean-marc ALMECIJA – Julien SALVIA –Thierry MULOT – Caroline GEA – Charlotte FILOU – Annie DACHER – Anne DORIAN

Mise en Scène et Chorégraphie : FABRICE LELIEVRE

Direction Musicale : JEAN-PIERRE BOUTTE  

IGNACE (Roger Dumas)

Samedi 25 juillet 2009 à 20h 30

Dimanche 26 juillet 2009 à 15h  

Pour la première fois à AIX les BAINS, la célébrissime opérette militaire qui, à la scène comme  à l’écran, a consacré le talent comique de FERNANDEL ! Conter l’intrigue d’IGNACE reviendrait à tenter de démêler l’écheveau d’un vaudeville qu’un LABICHE ou un FEYDEAU n’auraient pas renié avec ses personnages hauts en couleurs : le militaire un peu simple, le couple de jeunes premiers, l’amoureux éconduit, la bonne espiègle et délurée, la grande coquette et un colonel bon enfant nanti d’une épouse acariâtre mais prête à se laisser séduire par un ancien soupirant.. Bref, un vaudeville militaire désopilant et de bon aloi, où l’on ne s’ennuie pas un instant… et qui se termine bien.  

Fabrice LELIEVRE – David ALEXIS – Pierre SYBIL – Roby FAIVRE – Jean-Marc ALMECIJA – Thierry MULOT – Danièle DINANT – Julie MORGANE – Agnès PAT’ – Estelle DANIERE

Mise en Scène : PIERRE SYBIL
Chorégraphie : FABRICE LELIEVRE
Ensemble Orchestral APERTO – direction : NICOLAS CHESNEAU
 

LA VEUVE JOYEUSE (Franz Lehar)

Dimanche 2 août 2009 à 15h

Lundi 3 août 2009 à 20h 30  

Ce n’est certainement pas le hasard si le chef d’œuvre de Franz LEHAR est l’opérette la plus jouée dans le monde entier depuis sa création en 1905 à Vienne (sans parler des cinq productions cinématographiques dont une avec Maurice Chevalier). Avec cette VEUVE JOYEUSE c’est tout le parfum de la Belle Epoque qui nous enveloppe. De « Vylia » en « Heure Exquise », en passant par « Maxim’s », son french cancan et ses coquines grisettes, elle nous fait rêver depuis plus d’un siècle avec le même bonheur et la même jeunesse. Les situations les plus cocasses succèdent si bien aux  valses viennoises langoureuses que tout le public est entraîné à chanter, rire et danser dans cette ronde folle menée à un rythme endiablé. « LE » spectacle à ne  manquer sous aucun prétexte !  

Frédérique VARDA – Monique MILLIOT – Sébastien LEMOINE – Mathieu MUGLIONI – Pierre SYBIL – Fabrice LELIEVRE – Antony VERONESE – Grégory BENCHENAFI

Mise en scène : PIERRE SYBIL

Chorégraphie : FABRICE LELIEVRE
Direction Musicale : BRUNO CONTI

Orchestre d'HARMONIE d 'AIX les BAINS 

Dimanche 26 avril 2009 à 16h au Théâtre du Casino Grand Cercle

Concert du 30ème anniversaire - 30 ans se fêtent... 

Comme il se doit, entre lyrisme et passion, délicieux programme pour ces "rondes de printemps" où se dissolvent dans l'air du soir les mélodies de compositeurs du renouveau.  

Pour l' occasion se joindront à l orchestre: 

ROBERT DI CREDICO    pour un happening  sur le boléro deRavel 

PU WANG    soprano de " un bel di vedremo" (Mme Butterfly) 

le CIRQUE ARC EN CIEL 

et L ' ECOLE DE DANSE DORIANE 

 Tous ont eu l'envie de changer la forme et le contenu sans pour autant rompre délibérément avec la tradition. Des œuvres de Jacob de Haan, Jean-Michel Bossin, Philippe Spark, Paolo Belloli. 

 

Assemblée générale des Opérettes

Après une année 2008 réussie, ce 21eme festival devrait être d’un grand cru au vue de la programmation!  

A l'auditorium du conservatoire, s'est tenue l’assemblée générale de l'Association Aix-Opérette présidée par Nicolas Grumel.

En ouverture le président fit un rappel historique que nombre de personnes avaient dû saper : « Et voilà, le 20ème festival est passé. Certains ne se sont pas rendu compte que 2 décennies les séparent désormais de la toute première opérette : Le pays du sourire ! »

Le dernier festival 2008 a été une réussite populaire puisque les 8 représentations ont attiré plus de 4 800 spectateurs payants, soit la 2eme plus grosse fréquentation derrière le record de 1998 : « Le taux de remplissage dépasse les 80%. Les Mousquetaires au Couvent de Louis Varney (842 spectateurs), Trois Valses des Strauss (1091 spectateurs), La Route fleurie de Francis Lopez (1408 spectateurs) et La Vie Parisienne de Jacques Offenbach (1514 spectateurs), ont permis de contenter tout le public d’opérette.

L’analyse des entrées laisse à penser que le premier weekend n’est plus très porteur, notamment avec une date de début des vacances scolaires sur début juillet. Nous avons donc demandé à repousser le début du Festival d’une semaine.

Eclectisme et titres majeurs du répertoire ont été les maîtres mots dans le choix de ce programme. Les qualités de metteur en scène et de chorégraphe de Pierre Sybil et Fabrice Lelièvre, nous ont permis de présenter toutes ces œuvres de manière à respecter les livrets tout en les dépoussiérant.

C’est une chance pour Aix-les-Bains de pouvoir compter sur des personnes à l’expérience démontrée régulièrement sur toutes les scènes de France.

Au point de vue financier et la trésorière Célia Richard le précisera, la ligne directrice tracée par le député maire Dominique Dord a été respectée. Cet objectif d’équilibre a donc été notre leitmotiv tout au long de l’année.

L’ensemble des décisions et divers arbitrages nous permettent cette année encore de présenter un compte de résultat légèrement excédentaire. La moitié du chemin (seulement la moitié ?) est réalisé, c’est bien. Mais un « malheureux » grain de sable enraierait irrémédiablement cette remise à flots et ruinerait tous les efforts accomplis par l’ensemble des acteurs du Festival. »

Satisfait de cette dernière édition en terme de spectacles de qualité et de finances saines, Nicoals Grumel se projeta sur la 21eme édition qui approche à grand pas : « Le choix des œuvres s’est effectué en fonction de critères budgétaires et artistiques. Nous avons voulu encore une fois permettre au public de voir ou revoir de grands classiques, tout en permettant aux fidèles de découvrir un ouvrage jamais présenté sur la scène du théâtre du Casino d’Aix-les-Bains.

Nous commencerons donc en ouverture par un gala le samedi 11 juillet en l’honneur de deux des plus grands compositeurs lyriques : Mozart et Offenbach.

Le 2ème week-end, les amateurs de la musique colorée de Francis Lopez seront contentés avec « Méditerranée », déjà donnée à Aix-les-Bains en 1998. Je vous informe par ailleurs que le fils du compositeur souhaite venir à Aix-les-Bains, preuve de reconnaissance pour notre festival.

Les succès combinés de 4 jours à Paris et de la Route Fleurie nous incitent à proposer des ouvrages où le comique est très présent.

           Une première à Aix avec Ignace !

C’est pourquoi nous présentons cette année, lors du dernier week-end de juillet, et pour la première fois à Aix, l’opérette Ignace, indissociable de son interprète Fernandel, dont le rôle est repris par Fabrice Lelièvre… La soirée anti-crise est annoncée.

Enfin, nous terminerons le premier week-end d’août avec l’une des opérettes les plus jouées dans le monde : La Veuve Joyeuse, de Franz Lehar. Les différentes distributions regrouperont, dans la lignée des festivals précédents, artistes confirmés et d’autres en devenir. »

Le président concluait en remerciant l’ensemble des personnes ou collectivités qui oeuvrent pour conserver ce festival, nommant au passage notamment les responsables des choristes : Hélène Chapeaux et Jean-Raphaël Lavandier !  

Nicolas Grumel entouré de Colette Conreur secrétaire et de la trésorière Célia Richard à gauche  

           

 

L’histoire de ce festival commence en 1988 quand Pierre Sybil propose de monter en co-production entre Grenoble et Chambéry “L’Auberge du Cheval Blanc”.
Les représentations à Chambéry ne pouvant se faire, Pierre Sybil se tourne alors vers la ville voisine, Aix-les-Bains. Le maire de l’époque propose alors de monter un festival pour l’été suivant, car il s’était aperçu qu’il existait un public d’opérette dans la cité thermale. Et voilà comment naquît cette manifestation il y a 21 ans déjà.

Tous les spectacles sont présentés sur la scène du Casino Grand Cercle d’Aix-les-Bains.  

GALA DES GENIES : MOZART / OFFENBACH 

Samedi  11 juillet 2009 à 20h 30  

Servi par cinq voix superbes, ce  gala costumé et mis en espace vous permettra d’apprécier les chefs d’œuvres les plus connus (et aussi quelques découvertes) de ces merveilleux musiciens que furent  MOZART et celui que l’on a surnommé le Petit Mozart des Champs Elysées : OFFENBACH. Jugez donc, des extraits de : «  la Flûte Enchantée  », « Les Noces de Figaro », « Don Giovanni », « Cosi Fan Tutte », « Bastien et Bastienne », « l’Impresario », pour MOZART et « les Contes d’Hoffmann », «  la Belle Hélène  », «  la Grande Duchesse de Gérolstein », « Mme l’Archiduc », « le Pont des Soupirs », « Pomme d’Api », « Robinson Crusoé », « Mme Favart », «  la Princesse de Trébizonde », « les Brigands » et «  la Périchole  » pour Offenbach… Un vrai régal !  

Marion BAGLAN – Nathalie FABRE – Emmanuelle FRUCHARD – Mathieu SEMPERE – Thomas HUERTAS – Hélène CHAPEAUX (piano)  

MEDITERRANEE (Francis Lopez)

Samedi 18 juillet 2009 à 20h 30

Dimanche 19 juillet 2009 à 15h  

Quoi de plus merveilleux en plein mois de juillet, que de partir en croisière en Méditerranée ?

C’est ce que nous vous proposons cet été, pas besoin de bagages, nous nous occupons de tout : laissez-vous porter, emporter, charmer, enchanter par ses « rivages ensoleillés ».

Vous embarquerez à bord de L’Oiseau Bleu, vous visiterez la Corse , la Sardaigne , les Baléares et la Côte d’Azur sans compter, bien sûr les escales imprévues…

Retrouvez avec bonheur tous ces airs rendus célèbres par TINO ROSSI, cette histoire de contrebande et d’espionnage où les méchants ne sont pas forcément ceux que l’on croit…

Intrigues, Humour, Soleil, Suspens et… Amour : un cocktail « explosif » que vous ne regretterez pas !!!

Alors, prêts à lever l’Ancre ? …  

Flannan OBE – Pierre SYBIL – Fabrice LELIEVRE – Franck VINCENT – Jean-marc ALMECIJA – Julien SALVIA –Thierry MULOT – Caroline GEA – Charlotte FILOU – Annie DACHER – Anne DORIAN

Mise en Scène et Chorégraphie : FABRICE LELIEVRE

Direction Musicale : JEAN-PIERRE BOUTTE    

IGNACE (Roger Dumas)

Samedi 25 juillet 2009 à 20h 30

Dimanche 26 juillet 2009 à 15h  

Pour la première fois à AIX les BAINS, la célébrissime opérette militaire qui, à la scène comme  à l’écran, a consacré le talent comique de FERNANDEL ! Conter l’intrigue d’IGNACE reviendrait à tenter de démêler l’écheveau d’un vaudeville qu’un LABICHE ou un FEYDEAU n’auraient pas renié avec ses personnages hauts en couleurs : le militaire un peu simple, le couple de jeunes premiers, l’amoureux éconduit, la bonne espiègle et délurée, la grande coquette et un colonel bon enfant nanti d’une épouse acariâtre mais prête à se laisser séduire par un ancien soupirant.. Bref, un vaudeville militaire désopilant et de bon aloi, où l’on ne s’ennuie pas un instant… et qui se termine bien.  

Fabrice LELIEVRE – David ALEXIS – Pierre SYBIL – Roby FAIVRE – Jean-Marc ALMECIJA – Thierry MULOT – Danièle DINANT – Julie MORGANE – Agnès PAT’ – Estelle DANIERE

Mise en Scène : PIERRE SYBIL
Chorégraphie : FABRICE LELIEVRE
Ensemble Orchestral APERTO – direction : NICOLAS CHESNEAU  

LA VEUVE JOYEUSE (Franz Lehar)

Dimanche 2 août 2009 à 15h

Lundi 3 août 2009 à 20h 30  

Ce n’est certainement pas le hasard si le chef d’œuvre de Franz LEHAR est l’opérette la plus jouée dans le monde entier depuis sa création en 1905 à Vienne (sans parler des cinq productions cinématographiques dont une avec Maurice Chevalier). Avec cette VEUVE JOYEUSE c’est tout le parfum de la Belle Epoque qui nous enveloppe. De « Vylia » en « Heure Exquise », en passant par « Maxim’s », son french cancan et ses coquines grisettes, elle nous fait rêver depuis plus d’un siècle avec le même bonheur et la même jeunesse. Les situations les plus cocasses succèdent si bien aux  valses viennoises langoureuses que tout le public est entraîné à chanter, rire et danser dans cette ronde folle menée à un rythme endiablé. « LE » spectacle à ne  manquer sous aucun prétexte !  

Frédérique VARDA – Monique MILLIOT – Sébastien LEMOINE – Mathieu MUGLIONI – Pierre SYBIL – Fabrice LELIEVRE – Antony VERONESE – Grégory BENCHENAFI

Mise en scène : PIERRE SYBIL

Chorégraphie : FABRICE LELIEVRE
Direction Musicale : BRUNO CONTI

Aix les Bains Casino Grand Cercle

La réussite au rendez vous de la Musique Russe !  

L'association "Art'Vest" d’Aix les Bains, a présenté un spectacle de qualité sur le thème « Un Siècle de Musique Russe », au Casino Grand Cercle devant une salle copieusement garnie.

Il est vrai que le programme de cette soirée était de grande qualité, avec en seconde partie le récital de Karine Vartanian en solo au piano !

Cette soirée placée sur les airs de musique russe, a permis d’apprécier d’excellents autres artistes en 1ere partie.

La soirée débutait par l’interprétation « Le Lac » de Louis Niedermeyer sur le poème d'Alphonse de Lamartine, par la soprano Astrig Seroplan. Elle poursuivait avec deux œuvres de Tchaïkovski en langue russe et italienne, avec la "Berceuse », op.16 N°1 et la "Pimpinella Florentine « op.8 N°6.

Ensuite le jeune violoniste Pierre Brand prenait possession de la scène , accompagné comme depuis le début de la soirée par Karine Vartanian au piano avec la « Sérénade mélancolique » op.26  et "Mélodies » op. 42 de Tchaïkovski.

La fin de cette première partie était réservée à la soprano 

Eléna Louppian-Miralles très connue dans la région. Elle interpréta avec finesse 2 œuvres de Rachmaninov en langue russe « Mon Amour a causé mon Malheur » op.8 N°4, Vocalise op.34 N°14.

La deuxième partie fut consacrée exclusivement au récital de piano solo de Karine Vartanian, une artiste bien connue également dans la région, avec des œuvres de P.Tchaïkovski, de S.Rach­maninov et de A.Scriabine, confirmant s’il en était encore besoin tout son talent.

A la fin de son concert et devant les nombreux rappels, elle enchaînait avec bonheur pour le plus grand plaisir de son public, la « Fantaisie Impromptue » de Chopin !

Tout au long de cette soirée, avec simplicité mais avec détails parfois historiques, Nicolas de Rauglaudre présenta toutes les œuvres.

Le 3 avril 2009, Karine Vartanian proposera un récital de piano pour le Sahel au palais des Congrès d’Aix les Bains, avec l’Association Solidarité Savoie Sahel !

De gauche à droite Nicolas de Rauglaudre, Pierre Brand, Karine Vartanian, Astrig Seroplan, Eléna Louppian-Miralles

 

Assemblée générale de l’orchestre d’Harmonie

2009, l’année de ses 30 ans !  

L'orchestre d'harmonie d'Aix-les-Bains a tenu son assemblée générale à la salle des fêtes de Trévignin, sous la présidence de Jean-Claude Valz.

Le chef d’orchestre Marc Lefebvre donnait le bilan de l’année 2008 d’un orchestre qui compte quelque 72 musiciens de 13 à 73 ans, avec une moyenne de 33 ans et beaucoup d’assiduité ! Car avec 82 % de présence et en tenant compte des vacances, les répétitions s'étalent sur 44 semaines dans l'année !

Marc Lefebvre revenait sur les moments forts de cette année 2008 avec notamment le déplacement en Guade­loupe dont le but était de faire connaître la musique de France. Il a eu lieu dans le cadre d’un échange pédagogique avec l’école de musique de Basse Terre. L’Orchestre d’Harmonie a réalisé des prestations quotidiennes dans les écoles et à donner 2 grands concerts à Pointe à Pitre et Basse Terre !

Mais l’énumération des nombreuses manifestations réalisées sur Aix les Bains ou en dehors, comme le Concert à la Chapelle du Mont-du-Chat, démontre toute la dynamique, la qualité de cet orchestre et son impact sur la vie culturelle aixoise : Voyage au Centre de l’Orchestre, Improvisation au fil de l’eau, Cérémonie du 8 mai, Concert d’Harmonie d’Aix les Bains,  Concert ORCH’AIXTRA, Cérémonie du 14 juillet, La Quintessenza, Cérémonie du 11 novembre, Concert de Noël et du nouvel an !

                    30eme anniversaire !

L’année 2008 fut chargée, mais cette année 2009 s’annonce tout aussi riche avec un programme qui tiendra compte de plusieurs manifestations originales liées au 30e anniversaire de l'orchestre !

La fin de séance s’est terminée avec le renouvellement du CA :

Robert Chantier, Calogero Martorana, Diego Midaii, Carole Palmer, Éveline Requet.

Le bureau 2009:

Président : Jean-Claude Valz, Vice-président : Gilles Gravouil, Vice-présidente : Céline Evrard, Secrétaire : Carole Palmer, Trésorière : Evelyne Requet.  

Le chef et son orchestre lors d’un concert à l’église Notre dame

  Centre des Congrès 14 janvier

Superbe représentation tzigane !  

Le Centre des Congrès était copieusement garni pour accueillir « Les 100 Violons Tziganes de Budapest », avec une première partie en costumes tziganes et une seconde en costume style Orchestre d’Harmonie !

Le programme brillantissime proposé mêle la tradition du violon tzigane hongrois et des œuvres de Khatchatourian, De Srasate, Brahms, Strauss notamment. Le tout magistralement interprété pendant plus de 2 heures sans aucune partition ! Cet orchestre composé de 100 musiciens tziganes venus de Budapest sont tous des virtuoses et le prouvent en faisant quelques solos à tour de rôle et de toute beauté, arrachant à maintes reprises les applaudissements d’une salle totalement conquise.

Plusieurs appels en fin de spectacle furent honorés par cet orchestre et les nombreux spectateurs après avoir longuement applaudis debout, pouvaient rentrer en chantonnant certains des airs entendus !

   

   

 

 

    

Programme 2009 des Opérettes  

Samedi 11 et dimanche 12 juillet : Gala Mozart et Offenbach

Samedi 18 dimanche 19 : Méditerranée de F. Lopez

Samedi 25 dimanche 26 : Ignace, de Jean Manse, et Roger Dumas

Dimanche 2 et lundi 3 aout : La Veuve Joyeuse, de Frantz Léhar.  

En 2008, Les Mousquetaires ont connu un beau succès

 

 Samedi 11 octobre

20h30 Casino Grand Cercle

Orchestre d’Harmonie d’Aix les bains

Concert la quintessenza  

L' O.H.A donne un concert évènement le samedi 11 octobre au Théâtre du Casino.

Pour la première fois à Aix -les- Bains , sera donné « La légende de la montagne » ( la dent du chat) .

Une oeuvre inspirée de la légende de la dent du chat, par le célèbre compositeur Jacob de Haan qui a séjourné quelques jours à Bourdeau pour s'imprégner de l'ambiance du lac, avant d' écrire cette oeuvre.

Le concert se poursuivra par une adaptation de « PIERRE ET LE LOUP » en patois savoyard. C’est l'occasion de raviver un peu une langue qui risque de s’éteindre avec le temps.

Pour la suite de la soirée, les musiciens ont choisi d’interpréter des compositions originales pour orchestre à vent. Inspiré de plusieurs siècles de musique, son répertoire sera empreint de musique classique, de musique légère, de jazz symphonique. Attentif à l’évolution du monde actuel, l’orchestre relèvera ce défi tout en préservant ce patrimoine qu’est l’orchestre d’harmonie. Prêt à vivre une expérience musicale riche et dense, ce concert privilégie la convivialité avec une musique riche, dense, qui devrait ravir tous les publics.

Tarif :10 euros, réduit 8 euros

Gratuit moins de 15 ans et élèves des écoles de musique et conservatoire sur présentation d’un justificatif  

ASSOCIATION ‘’LES AMIS DE L’ORGUE DE SAINT SWITHUN’’

                          _________________________________________________  

 

                             PROGRAMME DES CONCERTS

                              JUIN A SEPTEMBRE 2008

 

                           Eglise Saint Swithun  9 rue du Temple  Aix-les-Bains

 

 

Jeudi 12 juin – 17 H : Saxophone et orgue – Frédéric Lagoutte et Joseph Coppey

                          Œuvres de Schmelzer, Vivaldi, Saint-Saëns, Bizet, Mendelssohn, Bach,

                                             Coppey, Massenet, Chostkovitch

                                                                                        Entrée libre/participation aux frais

 

Lundi 16 juin – 18 H 30 : Concert de musique de chambre par

                            les élèves et professeurs du Conservatoire d’Aix-les-Bains

                                                                                        Entrée libre

 

Samedi 28 juin – 18 H : ‘’Pase el agoa’’, musique vocale et instrumentale espagnole

                             (14e/16e siècle) par l’Ensemble Arioso, dir.Christine Dévouassoux

                                                                                        Entrée libre/participation aux frais

 

Lundi 7 juillet – 20 H 30 : Les Cosaques, musique spirituelle et traditionnelle russe

                                                                                        Entrée :15/12 euros

 

Lundi 21 juillet – 17 H : Trompette et orgue – Salvador Estelles et Philippe Sauvage

                           Programme varié

                                                                                        Entrée :12 :10 euros

 

Lundi 18 août – 17 H : Concert des ‘’Glory Gospel Singers’’

                                                                                        Entrée :18/14 euros

 

Lundi 25 août – 17 H : Récital d’orgue par Arsène Bedois

                          Maîtres espagnols et italiens des 16e, 17eet 18e siècles

                                                                                        Entrée libre/participation aux frais

 

Samedi 20 et dimanche 21 septembre : Journées Européennes du Patrimoine

                          15 à 19 H : visite libre et auditions d’orgue

ASSOCIATION  ‘’LES AMIS DE L’ORGUE DE SAINT SWITHUN’’

                             ____________________________________________  

 

   PROGRAMME  DES  CONCERTS –1ER  SEMESTRE   2008

 

 

                  Eglise  Saint Swithun   9 rue du Temple  Aix-les-Bains    

                                     _________________________

 

 

Mercredi 5 mars – 18 H 30 – Conservatoire d’Aix_les-Bains

                                                 ‘’Du vent dans les cordes’’

 

 

Vendredi 11 avril - 18 H 30– Conservatoire – musique de chambre (flutes traversières)

                                                      Haydn et Bach               Entrée libre

 

 

Dimanche 27 avril – 17 H –Musique ancienne et baroque :Gwennaëlle Alibert, clavecin- -..                        Camille Frachet, flûte à bec - Sophie Lamberbourg, violoncelle  baroque

                                                                                             Entrée :12/8 euros

 

 

Samedi 3 mai – 17 H – Récital d’orgue par Isabelle Désert,

                                      titulaire du grand orgue de la cathédrale de Narbonne

                                 Œuvres de Bach, Franck, Vierne, Gigout, Rameau, Haendel  

                                                                                             Entrée libre/participation aux frais                                                                                                                                                                                         

 

 

Jeudi 7 juin – 17 H – Saxophone et orgue –Frédéric Lagoutte et Joseph Coppey

                                  Œuvres de Schmelzer, Vivaldi, Massenet, Tchesnokof, Chostakovitch             

                                                                                            Entrée libre/participation aux frais

 

 

Dimanche 22 juin – 18 H :Concert de flûtes à bec

                                               Régine Bouscasse et ses grands élèves du CNR de Chambéry

                                                                                            Entrée libre/participation aux frais

 

 

Samedi 28 juin – 18 H :’’Pase el agoa’’, musique vocale et instrumentale espagnole

                                 (14e/16e siècle) par l’Ensemble Arioso, dir. Christine Dévouassoux

                                                                                             Entrée libre/participation aux frais  

 

         

   

   

   

   

                             

FEVRIER 2008

 

   

   


   

DECEMBRE 2007

Les Concerts de Noël  

Il s’agit d’une invitation forte à partager « Les Concerts de Noël » avec nous.  

L’ensemble vocal et l’orchestre d’harmonie d’Aix-les-Bains inaugurent en compagnie de chœurs et d’orchestres du conservatoire un week-end de concerts pour fêter Noël. Près de 100 choristes le samedi 15 à l’église Saint Simond à 20 H 30, plus de 100 musiciens le lendemain à l’église Notre Dame à 15h30, deux moments inoubliables pour attendre Noël.  

A travers des chants et musique de toutes époques, c’est aussi des chants traditionnels de tous pays qui seront interprétés lors de ces deux concerts.

 

Eglise Saint Simond - Samedi 15 Décembre 2007 – 20 H 30

Ensemble Vocal d’Aix-les-Bains

Chœur d’enfants et chœur de chambre

Direction : Jean-Raphaël LAVANDIER

 

 

Eglise Notre Dame – Dimanche 16 Décembre 2007 – 15 H 30

Orchestre d’Harmonie d’Aix-les-Bains

Classes d’orchestres du conservatoire

Direction : Céline Brouet – Christophe Dénarié – Marc Lefebvre

Conseil :La vidéo ci-dessous pesant 119 Mo risque de s'afficher saccadée dans un premier temps selon votre vitesse de connexion : laissez la se charger et relancez la

 

 

 

 

   

   

 

OCTOBRE 2007

Aix les Bains Orchestre d 'harmonie  

Samedi 10 novembre 2007 

20h30 Théâtre du Casino Grand Cercle  

Concert en Toute Liberté - Hommage contemporain à la Grande Guerre  

  Le samedi 10 novembre à 20h30 au Théâtre du Casino Grand Cercle, l'Orchestre d'Harmonie d'Aix-les-Bains interprétera des œuvres d'Alfred Reed, Philippe Spark, Mahler, Fauré au cours d’un concert en hommage à la Grande Guerre.

Français, Allemands, Britanniques ont été engagés par millions dans la première guerre mondiale. Pour certains d'entre eux, cette expérience terrible a suscité l'envie de coucher sur le papier des événements, des sentiments, afin de ne jamais oublier et de décrire la folie humaine.

Sur des musiques de compositeurs du XXème siècle, c'est un hommage musical, littéraire et poétique que l'orchestre propose en cette veille du 11 novembre…

Tarifs : gratuit moins de 15 ans, 8 euros  tarif réduit, 10 euros plein tarif

SEPTEMBRE 2007



JUILLET 2007   

Nouvelle Association Culturelle

                                                                                                

« ART'VEST UNE CULTURE CITOYENNE »

 

Nouvelle venue dans le paysage Aixois et de notre région, l'association « ART'VEST » entend

s'engager résolument dans la  diffusion culturelle, en participant à oeuvrer à la démocratisation

de la culture et à une diffusion voulue haute gamme, mais accessible au plus grand nombre, au

service de la communauté régionale.

 

« ART'VEST » sucite votre monde pour éclairer vos connaissances » . Son slogan ne manque pas

de grandeur et la dernière née des associations du bassin aixois, forte de son expérience passée

soufflera le 3 juillet prochain ses 7 ans d'existence, afin de servir et d'apporter un Art de vivre

aux citoyens et citoyennes de la cité pour son bonheur et son épanouissement.

 

« ART'VEST » entend bien dépasser rapidement le stade de cette noble intention pour lui donner toute sa consistance.

« ART'VEST » ( traduisez « Les Arts » en arménien ), se lance ainsi sur les rails d'une aventure

humaniste et annonce la couleur dans une profession de foi volontiers emphatique : 

( nous voulons) donner aux hommes de bonne volonté (la possibilité) de se reconstruire et de mettre à profit un nouvel espace de réflexion,

 pour le progrès ».

 

Vaste programme pour Kevork VARTANIAN et son équipe qui ont décidé de jouer la carte de l'excellence, sans pour autant verser dans un élitisme 

hermétique. Une diffusion voulue haut de gamme accessible au plus grand nombre : dans ce subtil dosage entre qualité et quantité « ART'VEST »

 espère parvenir au juste équilibre à sa longévité.

 

Reste que la culture-essentielle en terme de pérennité, ne saurait ignorer les préoccupations,

de notre environnement proche, certes plus prosaïques, mais terriblement concrètes

du quotidien.

En observateurs vigilants et pragmatiques de l'actualité, les membres d'ART'VEST ont

mesuré l'évidence des besoins et des attentes de notre Société dans de nombreux domaines.

Voilà pourquoi l'association a décidé de placer son action au service d'initiatives humanitaires

hélas toujours très actuelles:

« Nous proposons, à travers des événements artistiques, de contribuer à agir pour un Monde

meilleur en toute transparence, afin de soutenir des actions concrètes dans le domaine de :

 

La Santé...

Les programmes humanitaires...

L'éducation et la culture ( arts, musique...);

 

sur le principe même de l'objet de l'association, qui consiste à rendre à la communauté

ce qu'elle lui apporte, en faisant acte de citoyenneté ».

C'est précisément en vertu de cette discipline civique qu' « ART'VEST », étudiera la mise en place de projets concrets philanthropiques, 

culturels et scientifiques d'intérêt général et lancera des  opérations de solidarités, « Savoir faire acte de citoyenneté ».

 

L'association « ART'VEST » soutien la pianiste Karine VARTANIAN, troisième disciple du Maître

Léonid NICOLAÏÈV, de l'Ecole Russe de ST. PETERSBOURG.

Elle réfléchie également à la mise en place d'un Centre Musical, pour la pratique du piano

selon la méthode de l'enseignement de l'Ecole Russe de ST. PETERSBOURG et des Maîtres

pianistes SAFONOV et NICOLAÏEV.

La création d'Aix'cellence Ensemble Instrumental ( duo, trio ...), Musique de Chambre,

devant se produire pour la première fois le 9 juin 2007 au Château de Barjac en Ardèche ...

La préparation de spectacles musicaux et littéraires, la promotion d'écrivains ...

En collaboration avec d'autres artistes ou groupes, en Happenning avec le peintre

Robert Di-Credico, l'accompagnement de la Cie Entheos de Lyon « Masques de Venise »,

Amélie Gex ( ponctuation musicale sur films muets ), spectacle musical et littéraire  avec

Karine VARTANIAN au piano...

L'organisation d'un Festival et des rencontres avec le monde artistique et culturel,...

Dès ses début d'activités l'association ART'VEST dispose de deux scoop, la dédicace sur notre

Livre d'Or des éloges de Jeanne BOVET pianiste spécialiste de J. S. BACH lors d'une rencontre

le 2 avril 2007,elle a eu l'occasion à quatre reprises à participer aux Récitals de Karine VARTANIAN elle s'exprime en ces termes :

Manuscrit de Jeanne BOVET : «  Pour Karine Dartagnan dont je garde un souvenir stupéfiant, au tant du point virtuosité que musical...

ET CE JEU DE PEDALES COMME JE N'EN AVAIS JAMAIS VU. Grande pianiste qui a un

avenir glorieux bâti sur d'inoubliables Concerts. Avec toute mon amicale admiration ».

 

La deuxième exclusivité, nous le devons à une famille Aixoise de mélomanes, qui nous ont remis

gracieusement une partition de 1825 d'une très grande valeur et unique sur Le Lac du Bourget.

Un succès promoteur de la pièce « LE LAC » sur une poésie de LAMARTINE et la musique de

Louis NIEDERMEYER, de retour de Nyon, L. NIEDERMEYER compose une romance, mélodie

créée sur un texte de LAMARTINE, « LE LAC ». 

Fort réputé dans le milieu musical, la publication remporte un grand succès dès son impression à Paris, et conquiert la satisfaction

du poète. «  On a essayé mille fois d'ajouter la mélodie plaintive de la musique au gémissement

de ces strophes. On a réussi une seule fois :NIEDERMEYER a fait de cette ode une touchante

traduction en notes.

J'ai entendu chanter cette romance, et j'ai vu les larmes qu'elle faisait répandre ». Lamartine.

Cette partition, au -delà d'une réussite ponctuelle, constitue une véritable référence dans

l'évolution de la mélodie française et confère à son auteur un rôle déterminant que l'histoire

à omis de retenir. Une partition pour chant et piano que notre association envisage de faire

connaître  autour des quatre Lacs de la région, Léman, Annecy, Aiguebelette et du Bourget

et au -delà ...

 

Le Président d'Art'Vest 

Kevork VARTANIAN

Le Conseil d'Administration de l'Association Art'Vest

Au centre le Président Kevork VARTANIAN

A gauche le Trésorier Fabrice AMARDEILH

A droite, le secrétaire Nicolas de Rauglaudre

JUIN 2007

  Association ‘’Les Amis de l’orgue de Saint Swithun’’  

PROGRAMME  DES  CONCERTS - 2ème  SEMESTRE  2007  

Eglise  Saint Swithun   9 rue du Temple  Aix-les-Bains

                                       

 Lundi 23 juillet - 17 H : trompette et orgue – Salvador Estelles et PH. Sauvage

                                        Programme varié                     Entrée :12 et 10 euros

 

 Lundi 13 août –17 H :musiques et chants tziganes – ensemble Hora Presta

                                                                                           Entrée :9 et 5 euros

 

Lundi 27 août - 17 H – récital d’orgue par Suzanne Chaisemartin

                                 ‘’L’orgue au service de la liturgie’’ :œuvres et compositeurs variés

                                                                                           Entrée libre/participation aux frais

 

Vendredi 7 septembre – 17 H - :récital d’orgue par Lydia Sourial

                                   R. Schumann (4 esquisses)

                                   F. Liszt(2 légendes :St François d’Assise et St François de Paule)

                                   M. Radulescu(Epiphania)

                                                                                          Entrée libre/participation aux frais

 

 Samedi 15 et dimanche 16 septembre –15 à 19 H : journées du Patrimoine

                                  Visite libre – auditions d’orgue

 

 Dimanche 14 octobre  17 H : trompette et orgue

                                  Jean-François Raymond et Anne Mentrier

                                  Programme varié (trompette/orgue et orgue seul)

                                                                                          Entrée:12 euros

 

 Dimanche 21 octobre – 17 H : chœur de chambre Résonnances, dir. Pierre Macari

                                   Mozart, Monteverdi, Brahms, Morley,Lassus, Lejeune…

                                                                                          Entrée :15 euros

 

 Dimanche 28 octobre – 17 H : ensemble Presensya, avec Hélène Obadia,chant,

                                  Isaia Vidal,guitare et David Bruley, percussions orientales

                                  Musique sépharade                      Entrée :15 euros

 

 Vendredi 14 décembre – 20 H : soirée Grapevine

                                 Chants de Noëls en anglais accompagnés à l’orgue

                                                                                         Entrée libre

MAI 2007

La Compagnie FOUQUET-MERME

332 chemin du Biollay 73000 Chambéry  

présente  

Du 22 Mai 2007 au 2 Juin 2007,  

"La Jalousie du Barbouillé"

PREMIERE FARCE DE   MOLIERE

 

Précédé de la pièce de  COURTELINE :

 

"LES  BOULINGRIN"  

 

 

Deux comédies courtes, drôles et décalées, qui enchanteront petits et grands,

entrecoupées d'une animation à l'orgue de Barbarie  

 

représentations pour les scolaires: les Mardis et jeudis à 14h30

 

représentations tout public: les jeudis, vendredis et samedis à 20h30

 

Enfants : 5 €, Adultes : 10 €

(gratuit pour les accompagnateurs de classes)

 

Théâtre du Bocage

339 rue Costa de Beauregard

73000 Chambéry

 

 

Contact et réservation: 0612515599   erwanfouquet@hotmail.fr  

 

Présentation de la compagnie:

 

Au commencement, nous sommes cinq amis, de Paris, à nous être rencontrés sur les bancs du conservatoire ou du studio théâtre d’Asnières. Nous estimant les uns les autres,  nous avions l’envie de travailler ensemble. Un théâtre à La Rochelle nous a permis de produire notre première création, de l’écriture à l’interprétation. C’est à ce moment que l’aventure de la compagnie a démarré. Tout en continuant à travailler ensemble, certains sont entrés à l’ENSATT, d’autres ont travaillé avec la compagnie du Studio, aujourd’hui école d’état, mais nous ne nous sommes jamais quittés. Comme Molière à ses débuts, nous  nous déplaçons et aimons le théâtre itinérant.

Aujourd’hui, nous en sommes à notre troisième projet et depuis quelques mois nous nous sommes établis en Savoie, où nous avons déjà représenté les deux précédents projets. La presse a publié plusieurs articles positifs sur notre travail. Nous avons joué dans une quinzaine de communes, pour les fêtes d’été du Bourget du Lac, en ouverture du festival Charles Dullin d’Aix-les-Bains et au festival d’Izieu(01).

La compagnie est composée maintenant de jeunes comédiens talentueux sortant d’écoles nationales mais aussi de comédiens plus âgés et plus renommés.

 

Présentation du spectacle :

 

            Molière nous enchante depuis nos premiers cours de théâtre. « La Jalousie du Barbouillé » est la première farce de Molière ; elle est très évidemment écrite sous les formes de la Comédia dell’Arte. Nous avions envie de monter une des pièces de Molière qui plaise autant aux enfants qu'aux adultes.

"La Jalousie du Barbouillé"  est une farce assez simple permettant aux enfants de saisir facilement le comique de la situation : un mari trompé qui, essayant de piéger sa femme, se fait prendre à son propre jeu. La pièce est aussi construite de façon à avoir de nombreux jeux de scène, des gags et des effets visuels, ce qui fait beaucoup rire les adultes mais surtout les enfants qui sont tenus en haleine.

            "La Jalousie du Barbouillé" étant une pièce courte, il fallait faire une première partie tout aussi drôle.

            Le choix des "BOULINGRIN" de Courteline a été unanime. Cette histoire, dans la tradition du vaudeville, est drôle et pleine d’entrain : une maison calme sera, en un quart d'heure, réduite en cendres par ses propriétaires.

            Entre ces deux pièces, le temps que les comédiens se changent en coulisse pour "La Jalousie du Barbouillé" , une chanson à l'orgue de Barbarie enchante le public.

 

LA TROUPE

 

JEAN-PIERRE BOURDALEIX est aussi permanent dans la compagnie KAWA (théâtre équestre)

 

CINEMA

« Le jardin des veuves », réalisé par la Pie Rouge, coproduction région H.Normandie. Rôle: chauffeur.

« Lacenaire », réalisation Francis Girod, avec D.Auteuil et F.Perrier. Rôle: juré à la cour.

« Madame Dron », réalisation Régis Roinsard. Rôle: Henry le père.

« Simon », réalisation Régis Roinsard. Rôle: Commandant de gendarmerie.

« Les mystères du Mannekenpis », réalisation Claude Duty. Rôle: collectionneur égaré.

« Tempus Fugit », réalisation Yves Piat, avec Maurice Garrel. Rôle: commissaire de police.

«  Extension du domaine de la lutte », réalisation Philippe Harel, avec José Garcia. Rôle: Directeur séminaire

 

TELEVISION

« Guide de l'emmerdeur », réalisation Emmanuel Carriau, avec Guy Laporte. Rôle: le garçon de café.

« Brêves de comptoir », réalisation Emmanuel Carriau, avec Guy Laporte. Rôle: le client.

 

OPERA

« Jeanne au Bûcher »,  Oratorio de Arthur Honneger et Paul Claudel, mise en scène Michaël Lonsdale, directeur mus. Laurent Petigirard. Rôle: Le roi de France.

 

THEATRE (Comédien et mise en scène)

« Nature morte et spectacle vivant » écrit et avec Daniel Mayar, mis en scène par J.P. Bourdaleix.

« Boîte à Joujoux », de M. Houellebeck,  musique de Debussy.

« Autour de quatre bassons » de J.P. Bourdaleix.

« Les Treize vents » de O.Gosse , mise en scène et narrateur: Jean Pierre Bourdaleix.

« Carnaval des Animaux » de Saint Saëns, adaptation et mise en scène J.P.bourdaleix.

« Yvonne et Toinou » de  Anne Sylvestre, mis en scène et joué par J.P. Bourdaleix

« Aux sons de La Fontaine », adaptation mise en scène et comédien: J.P. Bourdaleix.

« Atelier de pratique artistique sur Shakespeare, Vitrac, Prévert, La Fontaine », par J.P.Bourdaleix.

« Ouverture du Festival Maison Blanche », avec Jean Michel Dupuis et J.P. Bourdaleix.

« Cyrano de Bergerac » d'Edmond Rostand, mis en scène par J.M. Dupuis. Rôle: Ragueneau.

 

CREATION AVEC LE THEATRE DE LA PIE ROUGE, mise en scène Guy Faucon

« Britannicus » de Racine, rôle de Narcisse.

« L'anniversaire » de La Pie Rouge

« Oulipo-Prévert », cabaret littéraire à la Pépinière Opéra de Septembre à Décembre.

« Don Quichotte » de Cervantes, rôle de Sancho Pança.

« Mère Courage » de Brecht, rôle du Cuisinier.

« Roméo et Juliette » de Shakespeare, rôle du Frère Laurent et de Dame Capulet.

« En sortant de l'école », Cabaret Prévert, rôle du maître d'école.

« Rabelais ou le VIe livre » spectacle son et lumière, rôle de Panurge.

« Victor ou les enfants au pouvoir » de Vitrac, rôle de Charles Paumel le père.

« Molière ou l'illustre théâtre » de Molière, rôle de Molière, Chapelle et Arnolphe.

« Dans le jardin de Jérome Bosch », de Guy Faucon, rôle du pèlerin aveugle et fourbe.

« Oulipiporouge » de Noël Arnaud et Paul Fournel, rôle: fils d'empereur, pilier de zinc

 

 

Valentin  JOHNER est aussi dans la compagnie du studio  d’Asnières, du CNR de Boulogne.

 

Formation théâtre

Studio théâtre d'Asnières-Cie Jean Louis Martin Barbaz - CFA en accord avec le CNR de Boulogne.

 

théâtre

«Coups de Roulis », opérette d’Albert Willemetz et André Messager (CNR de Boulogne-Billancourt)Mise en scène : Hervé Van der Meulen

«Britannicus » de Racine dans le rôle de Néron

Au Studio-Théâtre d’Asnières, Mise en scène de J-L Martin-Barbaz  

« Le Petit Tailleur » d’après un conte des Frères Grimm,                                              

Musique de Tibor Harsanyi, au Studio-Théâtre d’Asnières

(CNR de Boulogne-Billancourt ), Mise en scène : Hervé Van der Meulen

« Occupe-toi d’Amélie » de G. Feydeau, rôle d'Adonis

 mise en scène de J-L Martin-Barbaz (prix du jury du festival d’Anjou 2006  

 

 

ERWAN FOUQUET est aussi dans la compagnie su studio d’Asnières, du CNR de Boulogne

       

Formation théâtre

Studio théâtre d'Asnières-Cie Jean Louis Martin Barbaz - CFA en accord avec le CNR de Boulogne.

 

Théâtre et théâtre chanté, dansé

«Coups de Roulis »  de Willemetz et Messager,  Mise en scène Hervé Van Der Mülen, CNR de Boulogne- Billancourt et au Studio d'Asnières. Avec les musiciens du CNR.

«Le Petit Tailleur » de Grimm, Même équipe que pour «Coups de Roulis » , à Boulogne et à Asnières.

 «Occupe-toi d’Amélie », Feydeau, mise en scène Jean Louis Martin Barbaz, Théâtre Silvia Monfort

Cabaret «Du rire aux Armes», Cie Jean Louis Martin Barbaz, StudioThéâtre d'Asnières et en tournée.

«West Side Story» de Bernstein, Théâtre du Châtelet, mise en scène Claudia Stavisky

«Mère Courage et ses enfants» de Brecht, Théâtre national de Chaillot, Mise en scène Jérome Savary

 

Cinéma

«Ca roule » de Nathaniel Giaoui, court-métrage.

«L'homme qui aimait les homme» de Pascal Duterte (DVD)

«Joséphine ange gardien », réalisation Stéphane Kurk-TF1

«Les Martin» film de Jean Claude Guédicelli-France5

 


Emilie METZINGER  travaille aussi avec Christophe Perton et la comédie de Valence.

 

Formation

2002 / 2005     ENSATT (Lyon V)

 

théâtre

«La petite Catherine de Heilbronn» – Heinrich Von Kleist, travail avec Frédéric Bélier Garcia (Théâtre de la Tempête)

«Hilda» (Corinne) – Marie Ndiaye, Assistante à la mise en scène, mise en scène de Christophe Perton (Théâtre du Rond-Point)

«Les cinq nô modernes» (Shinako) - Yukio Mishima, mise en scène de Vincent Farasse (ENSATT)

«Les vagues» (Suzanne) – V. Woolf, mise en scène de Emmanuel Daumas (ENSATT)

«Penthesilée» (Penthésilée) – H. Von Kleist, mise en scène de Christian von Treskow (ENSATT)

«Chacun sa vérité» (Mme Sirelli) – L. Pirandello, mise en scène de Adolf Shapiro (ENSATT)

«Phèdre» (Phèdre) – J.Racine, mise en scène de Joseph Fioramente (ENSATT)

«Langagières» - Elégie V – Verlaine (TNP)

«La séparation de l’âme et du corps» (Ame) - Calderón, mise en scène de Christian Schiaretti (ENSATT)

«Au bord du lit» (Marguerite) - Maupassant mise en scène de Raphaël Sikorski (Théâtre de l’opprimé - Paris)

«Le misanthrope» (Célimène) - Molière, mise en scène de Raphaël Sikorski (Théâtre d’Asnières)

«La banqueroute» (Smeraldina) - Goldoni   
«La p… respectueuse
» (Lizzie) – J.P Sartre

Cinéma

«Fragile(s)» réalisé par Martin Valente

 

Courts-Métrages

«Discontinu» réalisé par Séverine Pinaud

«Ta Sœur» (Canal+) réalisé par Martin Valente - Lórant Deutsch

«L’Apéritif» (13ème rue) réalisé par F. Benhammou et J. Genevray

 

EMILIE VANDENAMEELE est aussi dans la compagnie du studio d’Asnières et du CNR de Boulogne.

 

Formation théâtre

Studio théâtre d'Asnières-Cie Jean Louis Martin Barbaz - CFA en accord avec le CNR de Boulogne.

théâtre

«Le petit tailleur des frères Grimm» , mise en scène de Hervé Van der Meulen

«La Petite Catherine» Heinrich Von Kleist, mise en scène de Florian Sitbon

«Jeux de Massacre» Ionesco, mise en scène de Raphael Almosni

«Victor ou les enfants au pouvoir» Vitrac, mise en scène de R.Jeauneau
«Platonov» de A.Tchekov, mise en scène de Jean-Louis Martin-Barbaz

«Sartre, ah bon il a écrit des pièces ?», mise en scène de Yveline Hamon 

AIX LES BAINS

Centre des Congrès 

Samedi 9 juin à 20h30 

Concert : Splendeur du Baroque 

  Sous la direction de Richard Cayrol, l’ Ensemble Vocal d'Aix les Bains, l’Ensemble Polyphonique des Bauges, les Chœurs de la Citadelle de Montmélian, Le Bel Aubépin de Saint Jean de Maurienne, l’Orchestre de Chambre de Savoie, et les solistes Catherine Gormand soprano, Jocelyne Tournier mezzo soprano et Edith Rambaud hautbois, donneront plusieurs concerts en Savoie dont celui du samedi 9 juin à 20h30 à Aix les Bains au Centre des Congrès : Splendeur du Baroque !

   Au programme PERGOLESE (1710 -1736) avec Stabat Mater pour deux solistes, chœur de femmes et orchestre et VIVALDI (1678 -1741)

Avec le Concerto en ré mineur pour hautbois et orchestre »   Gloria pour deux solistes, chœur mixte et orchestre

   Auparavant ce concert se déroulera le samedi 2 juin à 20h30 à l’Espace François Mitterrand à MONTMELIAN et le   dimanche 3 juin à 17h à l’église d'ARITH dans les Bauges.

Renseignements :

concert de Montmélian : Agnès Dagnas - 04 79 36 78 07

concert d'Arith : Christian Dodelin - 04 79 63 31 25

concert d'Aix les Bains : Richard Cayrol - 04 79 54 75 59- richard.cayrol@wanadoo.fr 

                                       Les œuvres :

     Le Stabat Mater, la dernière œuvre de Pergolese et composée vraisemblablement sur son lit de mort, fut créée à l'occasion de la fête des sept douleurs de Marie. L'œuvre connut une importance légendaire posthume comparable à celle du requiem de Mozart, autre compositeur qui aux yeux de la postérité, mourut trop jeune : les deux œuvres sont entourées de l'aura du drame personnel. Le personnage de la mère de Dieu portant le deuil détermine la forme musicale du Stabat Mater. Malgré l'absence de mise en scène, cette œuvre est révélatrice tant de l'expérience que du talent de Pergolese en matière de dramaturgie musicale.

Le concerto pour hautbois et cordes en ré mineur RV 454 fait partie des 461 concerti écrits pour divers instruments et laissés par Vivaldi. Il comporte trois mouvements (allegro, largo, allegro) et reflète le génie du musicien en tant que mélodiste, rythmicien, orchestrateur et explorateur de timbres.

*   Le Gloria RV 589 fut créé vers 1713 pendant la période où Vivaldi officiait comme maître de chapelle à « l'ospedali délia pie ta » (asile d'accueil pour orphelines, filles pauvres) véritable conservatoire tant la musique y tenait une place importante. Ce Gloria, dont la renommée a éclipsé ses homonymes, fait partie des compositions les plus manifestes du génie de Vivaldi. Il concentre les principaux procédés d'écriture caractéristiques du compositeur, mais offre une vision de ce que pouvait être la musique religieuse au XVIIIème siècle. L'écriture influencée par l'opéra est au service des exécutants faisant étalage de leur virtuosité ; certains mots du texte sont mis en lumière par les traits de bel canto. La liberté mélodique ou rythmique, la générosité lyrique, le sentiment religieux et la masse impressionnante du chœur font de ce Gloria une œuvre forte, originale dont la veine expressive colle parfaitement au texte.

observation particulière :

   L'interprétation du Gloria de Vivaldi est l'aboutissement d'un projet de formation

vocale et de direction de chœur mis en place par la Fédération Musicale de Savoie

avec le partenariat de l'Ensemble Vocal d'Aix les Bains.

Ce projet a été encadré par Jean Raphaël Lavandier pour la technique vocale, Hélène

Chapeaux pour l'accompagnement et Richard Cayrol pour la direction.

La Fédération musicale de Savoie, depuis 80 ans, s'emploie à développer et diffuser

la pratique amateur de qualité en proposant des formations ouvertes à tous. Elle

regroupe 145 associations musicales diverses : orchestres symphoniques, orchestres

d'harmonie, batteries-fanfares, chorales, ensembles d'accordéons et de plectres...etc. 

                               Les interprètes :

                       *    L'Ensemble Vocal d'Aix les Bains

est un chœur mixte amateur de 80 chanteurs, dirigé depuis sa création en 1979 par Richard CAYROL.

Son répertoire comprend des pièces "a capella" et de nombreuses pièces avec orchestre : Carmina Burana de C. Orff, la messe allemande de F. Schubert, la messe du couronnement de W. A. Mozart, la messe de Sainte Cécile de C. Gounod, la fantaisie chorale de L. V. Beethoven, la cantate de Noël de G. Bécaud, le Gloria d'A. Vivaldi, le Stabat Mater de G. Pergolèse, le requiem de G. Fauré, leTe Deum de M.A.Oiarpentier,le Requiem de Campra....

Cette formation a bénéficié de l'accompagnement d'orchestres réputés : l'orchestre des pays de Savoie, l'orchestre de chambre lyonnais, l'orchestre de chambre de Savoie, l'orchestre du conservatoire national de région de Lyon et l'orchestre des concerts Colonne de Paris. L'ensemble vocal d'Aix les Bains est présidé par Michel LAPERRIERE.

                       *   L'Ensemble Polyphonique des Bauges 

a été créé en octobre 1988 à l'initiative de chanteurs et chanteuses de Bellecombe en Bauges et de deux solistes professionnels Albert Lance et Iris Parel. L'ensemble est composé d'une trentaine de choristes dirigés, depuis 1998, par Christian Dodelin. Suite à la production d'opéras : Mireille et Faust de Gounod, les Contes d'Hoffmann d'Offenbach, Carmen de Bizet, l'ensemble se spécialise dans les œuvres sacrées : Te Deum de Mozart, Alléluia d'Haëndel, Oratorio de Noël de Camille Saint Saëns, Requiem de Faure, Magnificat de Buxtehude, Credo et Gloria de Vivaldi, messe aux chapelles de Gounod, et des negros spirituals...

L'Ensemble Polyphonique des Bauges se produit principalement dans les communes du   parc  régional  des  Bauges  avec  accompagnement  de  piano  et  d'orchestre notamment avec l'Orchestre Européen dirigé par Hugues Reiner. La devise du groupe « Un pays qui ne chante plus se meurt »

                       *   Les Chœurs de la Citadelle de Montmélian

créés en 1984 et actuellement dirigés par Agnès Dagnas, ils regroupent 88 choristes.

Des Negro Spirituals à l'Ave Maria de Kodaly, de la Complainte de Pablo Neruda à la

Pavane de Thoinot Arbot, d'une œuvre longuement mûrie comme Shenandoah à

l'apprentissage éclair du Kyrie des Moines, l'ensemble explore avec le même bonheur

le sacré, le profane, les œuvres anciennes comme les plus modernes.

Carmina Burana en 2001 et « les Grands Chœurs d'Opéra » en 2004 ont été des

moments importants dans la vie de l'association.

L'année 2006 a été en grande partie consacrée à Brassens, efforts récompensés par un

merveilleux concert en compagnie de Joël Favreau.

De nombreux voyages ont permis aux Chœurs de la Citadelle de tisser des liens

solides avec quelques chorales étrangères, Hôchst en Allemagne, Sofia en Bulgarie, et

aussi avec de nombreuses chorales françaises.

                   *   Le Bel Aubépin de Saint Jean de Maurienne

fut créé en 1989 à la demande de quelques choristes du grand choeur "Nicolas Martin" désireux d'élargir leur répertoire. C'était une aubaine pour Philippe Pottier, nouvellement nommé au collège. Dès le début, l'ensemble vocal s'est orienté vers le répertoire "savant", du XVème au XXème siècle, avec une préférence marquée pour les périodes Renaissance et baroque: Janequin (dont la chanson "le bel aubépin", sur un poème de Ronsart est à l'origine du nom de baptême de l'ensemble vocal), Monteverdi (notamment le "lamento d'Ariane"), mais aussi Mozart (les 6 nocturnes pour 3 voix et 3 clarinettes), Brahms, etc...

L'oeuvre maîtresse de cette année 2006-2007 est un montage à partir d'extraits de l'opéra de Lully, " Alceste", pour lequel le bel aubépin mobilise des instrumentistes de Grenoble et d'Aix-les-Bains.

Le Bel Aubépin est fier d'avoir compté parmi ses choristes en culottes courtes l'actuel formateur vocal de la région, Jean-Raphaël Lavandier.

                                     Les solistes

                        *    Catherine GORMAND, soprano :

débute le chant après des études de violon au Conservatoire Supérieur de Genève. Elle aborde le répertoire lyrique à l'académie Boyan Stoïlov, puis se produit en récital avec piano ou en soliste en oratorio. Son répertoire s'étend de la période baroque au vingtième siècle avec une forte prédilection pour la mélodie française. Elle est régulièrement invitée par l'Ensemble Vocal d'Aix les Bains et l'Orchestre de Chambre de Savoie.

                         *   Jocelyne TOURNIER, mezzo soprano :

a étudié le chant au conservatoire de Genève dans la classe de Michèle Moser : en parallèle elle travaille l'interprétation et l'improvisation jazz. Elle poursuit sa « recherche » vocale avec Marie Hélène Vuillerme, Michèle Troise et Harold Parker. Inclassable, passionnée par la voix mais aussi par le théâtre et le mouvement, elle mène une carrière professionnelle de chanteuse et de comédienne. Aimant la prise de risque, on la retrouve sur de nombreux spectacles événementiels hors normes notamment autour de la chanson et de l'opérette 1900 avec Jean Marc Toillon, pianiste et compositeur. Elle enseigne le chant et la technique vocale à l'APEJS

                          * Edith RAMBAUD, hautbois :

1er prix de hautbois et de musique de chambre du Conservatoire de Paris. Elle s'est produite avec l'Orchestre des pays de Savoie, l'Orchestre de chambre de Genève, l'Orchestre de chambre Lyonnais. Elle participe à plusieurs formations instrumentales (quintette à vents, octuor, sonate....).

Titulaire du Certificat d'Aptitude, elle enseigne actuellement au conservatoire de musique d'Aix les bains.

                                     *    L'Orchestre de Chambre de Savoie

rassemble autour de Richard CAYROL depuis 10 ans de jeunes et talentueux instrumentistes professionnels issus des conservatoires régionaux et nationaux. Tous sont également enseignants dans les écoles de musique de Savoie ou de Rhône-Alpes. Cette formation, qui a déjà accompagné à plusieurs reprises l'Ensemble Vocal d'Aix les Bains se distingue à chaque prestation par la qualité de son interprétation et par l'enthousiasme de son jeu. 

                                            * Richard CAYROL , chef d'orchestre

lauréat des conservatoires de Lyon et de Versailles, travaille la direction d'orchestre et l'orchestration avec Désiré Dondeyne, Armand Birbaum et Eugène Bigot. Il est nommé en 1979 professeur de clarinette et d'ensembles instrumentaux au conservatoire municipal de musique agréé d'Aix les Bains. Dès son arrivée dans la ville, il crée l'Orchestre d'Harmonie et l'Ensemble Vocal. Ses études de direction d'orchestre, de chœur, son diplôme d'état de direction lui permette de conférer aux deux formations une personnalité hors du commun , et d'aborder des œuvres de grande ampleur : Carmina Burana, messe de Ste Cécile de Gounod, messe allemande de Schubert, chœurs d'opéra ...etc.

      Il dirige régulièrement l'Orchestre de Chambre de Savoie avec lequel il travaille le répertoire pour chœur et orchestre tel la messe du Couronnement de Mozart, le Te Deum de Charpentier, le Stabat Mater de Pergolèse, le Gloria de Vivaldi, le Requiem de Campra...etc. 

L’Ensemble Vocal d’Aix les Bains

 

INVITATION

Le 20 mai 2007  18 heures

CONCERT UTOPIQUE

autour du Clavier bien tempéré

de Jean Sébastien BACH,

par l’Ensemble ArioSo

Eglise St Swithun, Rue du Temple, Aix-les-Bains

Entrée libre, participation aux frais.

 Nous sommes heureux de vous convier à notre premier concert public…..

ArioSo est né de la rencontre de choristes et de Christine Dévouassoux, claveciniste.

Sont venus nous rejoindre Michel Lacour, violoniste, Brigitte Cuenat gambiste, Jean-Pierre Scortani, flûtiste et chanteur.

La lecture du livre « L’Offrande Musicale » dans lequel Blandine Verlet parle, notamment, des deux volumes du « Clavier bien tempéré » de Jean-Sébastien Bach, nous a donné envie de ce « concert utopique ».

Parcourant quelques tonalités, ce programme nous propose la mise en regard inattendue et peut-être improbable de certains préludes du « Clavier bien tempéré » avec des pièces vocales et instrumentales de la Renaissance, de l’époque baroque ou du XX° siècle.

Par delà le temps, Bach rencontre Monteverdi, Marenzio, Cererols, Morley, Hassler, Distler ou Kodaly….

 

En introduction vous pourrez écouter une suite de Pierre Philidor pour flûte à bec et clavecin interprétée par des élèves du CNR de Chambéry, Anne et Michèle.

Nous espérons partager avec vous ce « concert utopique ».

A bientôt, en toute amitié.

AVRIL 2007

          

LES AMIS DE L’ORGUE DE SAINT SWITHUN

     9 rue du Temple         Aix-les-Bains  

              PROGRAMME  DES  CONCERTS  DU  1ER  SEMESTRE  2007  

Vendredi  4  mai  – 17 H        Récital d’orgue par Fabrice Pitrois

                                                 Bach, Mendelssohn, Guilmant, Vierne, Widor, Franck, Dupré

                                                                                                     Entrée libre/collecte  

Dimanche  20  mai  – 17 H    Concert de musique instrumentale et vocale

                                 CNR de Chambéry :Régine Bouscasse et  grands élèves de flûte à bec

                                 Ensemble ARIOZO, avec Christine Devouassoux, clavecin et

                                                                              Michel Latour, violon   

                                                Musiques des 16e,17e,18e et 20e siècles          

                                                                                                     Entrée libre/collecte  

Jeudi  7  juin     17 H            Concert  saxophone et orgue

                                                 F. Lagoutte et J. Coppey

                                                 Monteverdi, Haendel, Bach, Vincent d’Indy, Smetana, Bartok

                                                                                                     Entrée libre/collecte

MARS 2007   

Musique et peinture associées le temps d’une toile ! 

  Dimanche après-midi au théâtre du Casino Grand Cercle, l'orchestre d'harmonie dirigé par Marc Lefebvre a donné un concert exceptionnel, tandis que le peintre Robert Di Credico installé à Aix les Bains, créait en direct une toile sur grand format (happening).

  Pen­dant que les musiciens exé­cutaient "Poème alpestre" de Franco Cesarini, s’inspirant de la musique Di Cre­dico créait une toile en procédant par touches.

  A la fin du concert, le nombreux public saluait par de longs applaudissements l’interprétation musicale et l’œuvre picturale lumineuse de couleurs représentant un animal de feu !

  Propriété de la ville, cette toile va élire domicile au Centre des Congrès.

   

   

   

Aix les Bains

Dimanche 25 mars à 15h  

« Poème Alpestre ».  

La nouvelle devise « Toujours plus haut toujours plus loin », lancée lors de la dernière assemblée générale par le nouveau président de l’Orchestre d’Harmonie d’Aix les Bains Jean Claude Valz, n’a pas tardé à être appliquée !

En partenariat avec la ville d’Aix les Bains, ce dimanche 25 mars à 15h au Casino Grand Cercle, l’Orchestre d’Harmonie sous la conduite du Directeur Artistique Marc Lefebve et avec la complicité du peintre de renommée Internationale Robert DICREDICO, proposent de franchir une nouvelle dimension avec le concert « Poème Alpestre ».

Lors de ce spectacle  Robert DI CREDICO spécialiste entre autre du « Happening », créera en direct une toile de grande dimension (1m70 x 2m) sur le thème des Alpes et de l’Eau, pendant que l’orchestre interprètera « Poème Alpestre » de Franco CESARINI et « la quintessenza » de Johan DE MEIJ.

Pour compléter ce spectacle, en deuxième partie, seront interprétés de célèbres musiques de film.

DI CREDICO a installé son Atelier à Aix les Bains depuis quelques années. Il peint sa première toile dans sa  quatorzième année. Son premier contact avec l’huile fût révélateur. Autodidacte, dès lors il ne cesse de peindre. Au cours des années il affine sa technique et affirme sa personnalité. Artiste figuratif contemporain comme il aime à se définir, DI CREDICO sans se soucier des tendances picturales de son temps et évitant volontairement le monde artistique, traite des sujets universels en restant fidèle à la voie qu’il s’était tracée. Chacun d’entre nous peu puiser dans les créations de DI CREDICO cette énergie qui le caractérise et qui fait de sa peinture un art puissant tout en couleurs et en mouvement, hors des chemins empruntés.

Eternel voyageur sillonnant le monde avec ses toiles et ses performances: LYON - SAINT TROPEZ - SAINT PAUL DE VENCES - PARIS - GENEVE  LUXEMBOURG -TOKYO - HONG KONG - KOBE - DUSSELDORF - SINGAPOUR - SHANGHAI - ISTANBUL - PEKIN - NEW YORK - VARSOVIE  AMSTERDAM – MOSCOU. Il n’en est pas moins artiste d’atelier où il y consacre sa vie à la création. 

Propriété de la Ville, la Toile réalisée, prendra place ensuite au Centre des Congrès d’Aix les Bains.  

Location et renseignements : 04 79 88 09 99  

Le Tango, un des nombreux thèmes de Di CREDICO

 

Stationnement Alterné 

Une comédie contemporaine pour une soirée de rires ! 

La pièce de théâtre « Stationnement Alterné » avec Eric Métayer et Roland Marchisio délirants et irrésistibles dans leurs rôles respectifs d’hommes mariés à 2 femmes imaginant des situations plus rocambolesques les unes que les autres et celui qui veut lui venir en aide en voyant revenir le boomerang sur sa tête,  a connu un fort beau succès.

Le public ne s’était pas trompé et le Casino Grand Cercle était copieusement garni à l’heure du lever de rideau, un public ravi et applaudissant quelques 2 heures plus tard au salut des artistes !

Il est vrai que tous les ingrédients d'un bon théâtre de boulevard étaient réunis : texte drôle de Ray Cooney, adaptation à la hauteur et  mise  en  scène alerte par Jean Luc Moreau le tout avec une distribution de grande qualité.

En quelques mots Jean, chauffeur de taxi de son état, jongle habilement   entre deux domiciles et... deux épouses, chacune  ignorant bien sûr l'existence de l'autre. Tout « roule » pour le Taxi jusqu'au

jour où un banal accrochage détraque cette organisation parfaite avec l’intrusion de 2 inspecteurs de police puisque Jean a donné 2 adresses ! Il va même avoir sa photo dans le journal avec une de ses femmes, une page de journal qu’il va s’efforcer d’avaler devant son autre femme, pour un grand moment de rire !

Ainsi au fil de l’avancé de la pièce, l'intrigue tourne au délire. Durant plus de 2 heures, le public a rit, c’est amusé et en ces périodes parfois tristes cela fait franchement du bien !

pour ceux et celles qui fréquentent assidûment le Théâtre aixois, il y a quelques années sous l’égide du Lion’s Club, cette pièce avait été jouée sous le nom de « Double Mixte » !

     

     

En plein délire avec La Cantatrice Chauve !  

 Beaucoup de jeunes étaient présents parmi le public pour assister à la représentation de « La Cantatrice Chauve »,  une pièce d'Eugène Ionesco avec une mise en scène d'Arnaud Denis.

Dans un décor très sobre et avec une atmosphère « britsh », le rideau se lève avec Mr et Mme  Smith (Géraldine Azouelos et Philippe Catoire) attendant l’arrivée de Mr et Mme Martin (Caroline Clerc et Jean-Pierre Leroux) qui ont beaucoup de retard ! Le couple ne dit pas un mot, seul le son d’un carillon vient casser un silence pesant !

  La scène présente une très ordinaire soirée petite-bourgeoise dans les environs de Londres. Ce silence devient pesant et il faut l’arrivée du couple d’invités avec l’intrusion d’une bonne très agressive (Florence Fontaine) pour donner de la vie à la pièce.

  Les deux couples échangent des propos d'une banalité affligeante scandée par les coups du carillon devenu fou. La scène de la sonnerie à la porte d’entrée montre l’absurde des propos échangés ! A trois reprises, on sonne à la porte sans que personne ne se présente et oblige Mme Smith à se rendre compte qu’il n’y a personne. Mais la quatrième fois, le capitaine des pompiers vient les rejoindre. Tous se lancent alors dans le récit d'anecdotes parfaitement insignifiantes (« il était au marché. Tout à coup il s’est agenouillé ». « Et alors demanderont les autres ? » Vous n’allez pas me croire ! Mais si, mais si. Ey bien il a rattaché ses lacets! »), jusqu'à ce que la bonne vienne y mettre son grain de sel et surtout le feu au plus grand plaisir du pompier qui va se retrouver en plein songe au milieu des flammes !

  Cette conversation sans queue ni tête passe par des phases d'agressivité latentes pour s'achever dans les onomatopées et le non-sens. Une pièce comique sur l'insignifiance et sur la superficialité des rapports humains.

  Une pièce qui sort des sentiers battus et ne laisse pas indifférent le public qu’il soit pour ou qu’il soit contre comme ce fut le cas à la sortie de la pièce en 1950 !

On aime ou on n’aime pas mais une chose est certaine : il faut louer le talent et l’interprétation de tous les comédiens car c’est le style de pièce difficile à jouer et notamment la scène finale où les personnages courent dans tous les sens.

Un redoutable et efficace quintet !  

En compagnie des membres de leur dynamique association, ils animent de nombreuses manifestations musicales tout au long de l’année à Aix Les Bains et à l’extérieur compte tenue de la qualité de leurs spectacles. Et le public ne s’y trompe pas puisque les salles sont toujours combles pour suivre leurs concerts.

A l’occasion d’une assemblée générale, il a été possible de les réunir.

De gauche à droite : Richard Cayrol chef d’orchestre, Michel Laperrière président de l’Ensemble Vocal, Jean Claude Valz président de l’Orchestre d’Harmonie, Jean Raphaël Lavandier chef des chœurs du conservatoire et Marc Lefebvre chef d’orchestre et directeur du conservatoire !

            

FEVRIER 2007   

Le Casino Grand Cercle a salué la virtuosité de Karine Vartanian   

  A l’occasion de « l’Année de l’Arménie en France », la pianiste arménienne mais aixoise d’adoption depuis quelques années, Karine Vartanian a donné un concert exceptionnel en solo sur la scène du Casino Grand Cercle devant une salle de connaisseurs.

  Disciple de l’Ecole Russe des Maîtres pianistes V.Safonov et L.Nicolaïev de ST.Petersbourg, Karine Vartanian a interprété avec virtuosité un programme varié avec des « Chefs d’œuvre » de Chopin, Liszt, Rachmaninov et Khatchatourian.

  Maîtrisant parfaitement le piano, Karine Vartanian  se surpasse pour l’occasion et entraîne un public enthousiaste et connaisseur  avec notamment « La Campanella » , la « 2ème Rhapsodie Hongroise », pour terminer par la fameuse « Danse du Sabre » !

Ce récital ne laissa pas indifférent le public qui se leva

  A l’heure du tomber de rideau, le public enthousiaste ne ménagea pas des applaudissements bien mérités !

  Emue Karine Vartanian recevait une composition florale, avant de répondre favorablement à un « bis » réclamé par son public !  

     

     

     

La 28e mais 1ere assemblée générale de l’ensemble vocal d’Aix-les-Bains pour Michel Laperrière

L’assemblée générale de l’Ensemble Vocal d'Aix-les-Bains s’est tenue à l'auditorium du conservatoire en présence du député maire Dominique Dord, du délégué à la culture Christian Piffeteau, du nouveau président de l’Orchestre d’harmonie d’Aix Les Bains Jean Claude Valz, de Marc Lefebvre directeur du conservatoire et de l’orchestre d’harmonie.

Après avoir exprimé la bienvenue et les remerciements à tous ceux et celles qui œuvrent au sein de l'ensemble vocal et notamment Richard Cayrol qui grâce à sa compétence et sa ténacité permet d’aborder des répertoires difficiles et à Jean Raphaël Lavandier qui fait travailler la technique vocale, le président Michel Laperrière présente le compte rendu moral de sa 1ere année de présidence : 

«  L’effectif à ce jour est de 80 inscrits. Certains ont quitté l’association et d’autres l’ont intégré auxquels je souhaite la bienvenue : Claire Usunier Robcis dans les altis, Rolande Davidzinski dans les soprani, Marc Michel Davidzinski dans les ténors, Bernard Erard, Alain Mailland et Stéphane Champier dont c’est le retour parmi nous dans les basses. Ce qui fait 12 ténors, 27 alti, 25 soprani et 16 basses. »

S’étant amusé à faire quelques calculs, le président s’est rendu compte que l’avenir de la chorale ne peut que passer par la jeunesse :

« C’est pour cela que je souhaite que des relations privilégiées se tissent avec le conservatoire d’Aix parle biais de Jean Raphaël Lavandier. Des concerts communs ou des rencontres autour de projets doivent être organisés avec les classes de Chant afin que celles-ci deviennent un viviers pour notre chorale. Il est nécessaire que les jeunes qui sortent du conservatoire puissent trouver des formations dans lesquelles ils pourront pratiquer leur passion. »

Son 2ème calcul porte sur les absences et les plus assidus sont les ténors avec seulement 1% d’absences : «  Je laisse le soin à chacun d’en tirer les conclusions qu’il veut. »

Il rappelait aussi l’importance de respecter et de prendre soin des partitions qui coûtent chers avant de terminer ce volet sensible par la

discipline au niveau des répétitions, mais aussi pendant les concerts : « Avant d’être beau à entendre, il faut être beau à voir. »

Richard quitte le choeur après 27 ans de « service »

Il poursuivait sur l’avenir de la société et de ses projets avec une année 2007 capitale pour l’association, qui a 5 grands rendez-vous au programme : « Le 1er avec les concerts baroques Vivaldi Pergolesi du mois de juin à Montmélian dans les Bauges et à Aix. Le 2ème c’est l’avenir du chœur. En effet Richard a décidé de cesser ses fonctions de chef de chœur à la fin 2007. Jean Raphaël Lavandier ayant manifesté son intention de ne pas assurer la succession (ce que nous regrettons tous), il nous faut recruter un nouveau chef de Chœur. Le CA a commencé à mettre au point une stratégie pour organiser un concours de recrutement. Nous pourrons alors tous ensemble choisir notre prochain chef.

Le 3ème rendez-vous, c’est notre voyage en Sicile. Je vous rappelle qu’Aix est jumelé avec Milena. Il nous a semblé intéressant d’aller faire entendre nos voix là-bas tout en faisant un peu de tourisme. Les dates sont pratiquement fixées avec le départ prévu le vendredi 2 novembre et le retour le lundi 5 novembre. Des contacts ont été pris avec le comité de jumelage présidé par Jean Paul Chauland qui est très favorable 

à ce déplacement et qui organisera le réception sur place. Le transport se ferait en avion depuis Turin jusqu’à Palerme.

Le 4ème rendez vous sera les Orch’aixtra à Aix le 23 juin et le 5ème et dernier rendez-vous sera notre traditionnel concert de Noël ! »

Beaucoup d’activités

Ensuite Josy Anne Genty présentait le compte rendu des activités de l’année 2006 : « Le 22 avril 2006 au théâtre du Casino l’EVAB recevait la Compagnie Couleurs du temps et son spectacle Adiemus, du 3 au 7 octobre 2006 nous avons célébrer le 250ème anniversaire de la naissance de Mozart avec 3 conférences.

Lors de cette semaine, les solistes du concert ont accompagné les élèves des écoles de musique de Savoie autour de l’œuvre de Mozart

Et pour terminer, le Concert au Centre des Congrès avec l’EVAB, le chœur Stella Canta et l’orchestre de chambre de Savoie.

Au mois de juin nous avons chanté (sous la pluie !) pour l’inauguration de la rue de Genève, le 10 décembre le concert de Noël en compagnie de l’orchestre d’harmonie et pour terminer le 16 décembre avec un autre concert de Noël à Chanaz. »

Ensuite, le président présentait le compte-rendu financier d’après les éléments donnés par le trésorier François Lantier retenu par ailleurs ce matin là : un budget équilibré avec 25466 euros de recettes pour 25556 euros de dépenses qui permet d'envisager l'avenir avec confiance.

De son côté, le député-maire Dominique Dord a tenu à saluer le formidable travail accompli par Richard Cayrol qui va quitter la direction du chœur après 27 ans de présence !

A l’issue de cette assemblée, ont été élus ou réélus au conseil d'administration : Josiane Bourgeois, Daniel Cardone, Laurent Lovichi, Michel Laperrière, Aline Patel. 

Assemblée générale Orchestre d’Harmonie

Jean-Claude Valz succède à Dominique Blanc

Le président Dominique Blanc a tenu sa dernière et 11ème assemblée générale à l'auditorium du conservatoire de musique en présence de Dominique Dord député-maire, de Christian Piffeteau délégué à la culture et de Serge Gathier 1er adjoint.

Dans son rapport d’activité Nicole Pointon rappela les concerts organisés en 2006 :

2 concerts dans le cadre d'un échange avec l'harmonie de La Clusaz, 3 concerts à thème Concert intitulé « Musique originale pour vents », concert « Pierre et le loup », concert de Noël, un concert dans le cadre du championnat de voile. Mais le fait marquant pour cette association restera comme l'année du concours des orchestres d'harmonie à Hyères où l'orchestre aixois dirigé par Marc Lefebvre se voyait classer en Excellence le 7 mai 2006!

L’OHA (Orchestre Harmonique Aix les Bains) a assuré également les 3 services de commémoration de l’année : du 8 mai, du 14 juillet et du 11 novembre !

L’association a organisée une sortie détente au plan d’eau de Lescheraines avec l’activité habituelle :la pétanque. Certains sont venus en vélo. Cette sortie a été suivie d’un repas au restaurant « la Grolle ».

Malgré le concours à Hyères, le rapport financier satisfait le trésorier Jean-François Pazem  : « Je suis content de ce bilan car il y avait un enjeu avec ce concours que l’on a surmonté avec des comptes presque en équilibres grâce notamment au concert « Pierre et le Loup » qui a bien marché. »

Aix Les Bains doit représenter la France !

Marc Lefebvre revint sur le concours de Hyères et en attribue le résultat flatteur au travail en continuité amorcé par

Richard Cayrol qu'il tient à associer à cette réussite. Il félicita les musiciens qui donnent une belle image de la ville tout en précisant : « Nous, on a la plus belle place. Certes on travaille mais c’est nous qui sommes applaudis. Au travers d’une telle assemblée générale, on voit le travail réalisé dans l’ombre par un grand nombre de nos bénévoles. Il y a une énorme gestion. Cette récompense doit être prise avec humilité car il faut encore aller plus haut. La 1ère fois que je suis venu je représenterais la France à Aix Les Bains. Notre objectif dit être qu’Aix les Bains représente la France ! »

Les différents rapports adoptés à l'unanimité, Dominique Blanc faisait part de son intention de ne pas se représenter à la présidence tout en restant dans l'association.

Les objectifs qu'il s'était fixés ont été atteints avec notamment le remplacement de Richard Cayrol, l’accession de l'orchestre en division excellence.

Jean Claude Valz s’est vu confier la lourde tâche de lui succéder !

Nouveau bureau 2006-2007:

président : Jean-Claude Valz

vice-présidents : Gilles Gravouil, Céline Evrard

trésorier : Jean-François Pazem, adjointes : Emeline Faizende, Evelyne Pequet

secrétaire : Nicole Pointon, adjointe : Carole Palmer.

Programme du 1er semestre 2007 :

Concert du 25 mars 2007 :

«  Poème alpestre » avec la création artistique d’une toile pendant le concert (happening) du peintre aixois Di Crédico..

Concert du 23 juin 2007 :

« Les Orch’aixtra » en association avec 3 autres associations : l’ensemble vocal, l’orchestre des Marais, les accordéonistes aixois.

Le 14 jullet avec la venue normalement de l’orchestre sicilien de Miléna.

Photo bureau: Jean Claude Valz, Nicole Boiton, Jean François Pazem, Maurice Adam, Dominique Blanc, Dominique Dord, Marc Lefebvre

Photo : Beaucoup de monde pour cette assemblée générale

     

     

Centre des Congrès

Hommage réussi à Mozart pour son 250ème anniversaire  !

Il revenait à Michel Laperrière président de l’Ensemble vocal d’Aix Les Bains, de présenter les oeuvres de ce concert qui jalonnent la très courte vie de Wolfgang Amadeus Mozart (1756 - 1791). Elles témoignent à la fois des dons exceptionnels du compositeur et des facettes multiples de son talent.

La grande messe en ut mineur K 427 écrite en 1783, est sa dernière messe et le concerto pour clarinette et orchestre K 622 de 1791, sa dernière oeuvre symphonique !

L'ensemble vocal d'Aix-les-Bains, Stella Ganta de Marcy-L'Étoile (Rhône), l'orchestre de chambre de Savoie et les solistes Gilles Swierc (clarinette) ; Catherine Gormand et Carole Trousseau (soprani), Pier-Yves Têtu (ténor) et Jean-Raphaël Lavandier (baryton), ont ainsi rendu un exceptionnel hommage à Mozart sous la direction du chef d’orchestre aixois Richard Cayrol.

Dans un Centre des Congrès rempli à ras bord, la soirée débuta par le "Concerto en la majeur KV 622 " pour clarinette et orchestre avec l'orchestre de chambre de Savoie et les qualités du clarinettiste Gilles Swierc, sous la direction de Richard Cayrol.

Cette superbe ouverture fut suivie par la " Grande Messe en ut mineur K427" pour double chœur, solistes et orchestre.

Cette "Grande Messe" évoque un recueillement, fort bien traduit par l’ensemble des interprètes dont les quatre solistes issus dé la région : Catherine Gormand, Carole Trousseau, Pier Yves Têtu et Jean Raphael Lavandier !

Après un « bis » réclamé par le public et accepté, l’ensemble des participants avait droit à une longue « standing ovation » totalement méritée de la part d’une foule enthousiaste et debout. Cette superbe production mettait un terme à une série de manifestations sur le sol aixois placée sur le thème : « Bon anniversaire Monsieur Mozart » !

Un seul regret que cette « première » soit également « une dernière » !

En effet cet hommage à Mozart ne sera joué qu’une seule fois sur le sol savoyard, malgré l’énorme travail de préparation et de répétition consentis par les musiciens et les choristes depuis 1 an.

La loi de l’argent (le prix de ce concert) a malheureusement pris une nouvelle fois le dessus. Mais le souvenir de cette superbe préstation restera dans la mémoire des 1000 personnes qui s’étaient déplacées en cette soirée Mozart !

Eglise Saint-Swithun

Mardi 1er août à 17h CONCERT LYRIQUE « Classic Duet »

Sandrine Hudry, soprano – Pascal Wintz, piano Airs d¹opéra et d¹opérette Mozart, Vivaldi, Strauss,Gounod. 

Le « Classic Duet » chant et piano interprète des airs d'opéra et d'opérette ainsi que des chants sacrés. La soliste Sandrine Hudry, soprano colorature, reçoit une formation supérieure de chant au Conservatoire de Genève. Elle chante avec l'Ensemble Vocal de Lausanne,  dans les Choeurs du Grand Théâtre de Genève et en récital avec piano. Elle est accompagné par le pianiste Pascal Wintz, Diplômé du Conservatoire de Genève en piano classique et jazz. Il accompagne les meilleurs solistes de la région et se produit en récital. Le Classic Duet donne des représentations pour des cérémonies de mariage et des soirées de gala. Ses rares concerts publics permettent à tous de découvrir ce duo de grand talent.

Photo : La soliste Sandrine Hudry

ASSOCIATION ‘’LES AMIS DE L’ORGUE DE SAINT SWITHUN’’

9 rue du Temple   73100  Aix-les-Bains  

PROGRAMME  DES  CONCERTS  DU  2eme  SEMESTRE  2006   

MARDI 1er AOUT – 17 H –  CONCERT LYRIQUE-

Sandrine Hudry, soprano et Pascal Wintz, piano (Mozart, Vivaldi)          Entrée:14 euros

 

MERCREDI 9 AOUT – 17 H- MUSIQUE TZIGANE                                                                                                                         

 Hora Presta       Entrée :8 et 5 euros

 

SAMEDI 26 AOUT – 18 H – CONCERT VOCAL 

Summer Music in Savoi e ( Messe brève de Mozart, motets de Byrd, Tallis, Gibbons)

 Entrée libre-collecte

 

MERCREDI 13 SEPTEMBRE – 17 H – MUSIQUE BAROQUE ANGLAISE

Mireille Rhodas, soprano et Joëlle Riondet, virginal/orgue Entrée libre-collecte

 

SAMEDI 16 et DIMANCHE 17 SEPTEMBRE  Portes ouvertes de St Swithun

 de 15 à 19 H -  visite libre - auditions d’orgue

 

DIMANCHE  15  OCTOBRE – 17 H-  Musicathème 2006 Ensemble TONATYS

Jean-Marie Bardèche,  piano - Annabel Faurite, violon/alto - Pascal Jemain, violoncelle

 (Mozart et Chostakovitch)           Entrée :15 euros

 

SAMEDI 18 NOVEMBRE( 20 H 30) -  ENSEMBLE VOCAL ET ORGUE

 

DIMANCHE 19 NOVEMBRE (17 H 30)

Chor’Hom et M.C. Devouassoux   Messe Cum Jubilo de Duruflé

 

DIMANCHE 10 DECEMBRE – 17  H – CONCERT DE NOEL                              

 Musique sacrée et Noëls populaires par la chorale ‘’Passacaille’’    Entrée libre

 

VENDREDI 15 DECEMBRE – 18 H 30 –Célébration de Noël par Grapevine Association   

                      
Chants de Noël en anglais accompagnés à l’orgue- Entrée libre

Semaine du Lundi 1/05 au Dimanche 7/05

L’Orchestre d’Harmonie d’Aix-les-Bains 

Du Supérieur à l’Excellence à Hyères, avant de se produire
 ce samedi 13 mai au Casino Grand Cercle (20H30)
 

Candidats au concours national d’Orchestre d’Harmonie organisé à Hyères ce week-end, les musiciens de l’Orchestre d’Harmonie d’Aix-les-Bains sous la baguette de son directeur artistique Marc Lefebvre, ont réussi leur challenge : l’accession à la division Excellence !

Jusqu’alors classée en division Supérieure, la phalange aixoise s’est hissée à ce prestigieux classement en obtenant un 1er prix ascendant avec félicitations du jury à l’unanimité et une note de 115 sur 120 !

Le jury, placé sous la présidence de Guy Dangain, ex Clarinettiste Solo de l’Orchestre National de France, a notamment apprécié la cohésion des musiciens, la jeunesse des pupitres, l’exceptionnelle osmose avec leur chef et la talentueuse interprétation musicale des œuvres interprétées. Rappelons que parmi le programme figurait « La Suite Pittoresque » de Désiré Dondeyne qui fut invité par l’Orchestre lors d’une répétition publique à Grésy/Aix le 14 avril dernier.

Serge Gathier, 1er Adjoint, Christian Piffeteau, Conseiller Municipal délégué à la culture, avaient fait le déplacement pour apporter le soutien de la municipalité aux musiciens aixois ainsi que Maurice Adam, Président honoraire de la Confédération Musicale de France.

Marc Lefebvre, Dominique Blanc, Président de l’Orchestre et l’ensemble des musiciens étaient particulièrement heureux et fiers de ce résultat qui vient récompenser le travail considérable engagé depuis plusieurs mois par l’orchestre. Dominique Dord, informé par téléphone de cette performance, a transmis ces félicitations aux musiciens qui ont fait honneur à notre ville.

Après ce brillant résultat obtenu de haute lutte à Hyères, l’Orchestre d’Harmonie d’Aix-les-Bains s’est produit le samedi suivant au théâtre du Casino dans le cadre d’un concert avec pour invité l’Orchestre de la Clusaz. 

Photos : L’orchestre d’Aix Les bains avec Marc Lefebvre à la baguette

Février / Mars 2006

Semaine du Lundi 27/02 au Dimanche 5/03

Michel Laperrière succède à Pierre Fontaine Vive 

Comme il l’avait annoncé à l’occasion de l’assemblée générale, le président Pierre Fontaine Vive ne désirait pas se représenter à la présidence de l’Ensemble Vocal d’Aix Les Bains dont il présida la destiné durant 12 années !

A l’issue de la réunion de bureau tenu en cours de semaine, le bureau a décidé de faire confiance à Michel Laperrière qui a été élu président.

Originaire d’Albens dont il est conseillé municipal depuis 2001, Michel Laperrière est professeur d’école à La Biolle. Durant une quinzaine d’année il a fait des spectacles avec le Chœur des jeunes de l’Albanais.

Le nouveau président âgé de 55 ans est « de la maison ». Cela fait 25 ans qu’il est à la chorale dont il est chef de pupitre : « On va travaillé dans la continuité de ce qui a été lancé et en répartissant les taches sur l’ensemble des membres du bureau. » 

Photo : Michel Laperrière (à droite) succède à Pierre Fontaine Vive

Bureau 2006 

A l’issue de l’assemblée générale, le bureau 2006 de l’ensemble Vocal d’Aix Les Bains a été formé comme suit :

Président : Michel Laperrière

Vice président :Jean Breton

Trésorier : François Lantier

Secrétaire : Losy anne Gentil

Membres :Gérard Chaillet, Richard Cayrol, André Schubel, Pierre Fontaine Vive, Monique Lantier, Marie Paule Breton, Renée Martinato et Josiane Bourgeois

Un bureau qui va avoir fort à faire avec l’organisation du projet « Mozart » qui sera donné le 7 octobre 2006 au Centre des Congrès !

Photo : Le bureau prêt pour une saison chargée !

Février 2006

Semaine du Lundi 20/02 au Dimanche 26/02

Assemblée Générale de l’Ensemble Vocal 

Les années passent mais l’envie reste intact au sein d’un groupe qui propose toujours des concerts de grande qualité. 

L’assemblée générale de l’Ensemble Vocal d’Aix les Bains s’est déroulée dans l’auditorium du conservatoire en présence de Christian Piffeteau délégué à la culture, de Maurice Adam président honoraire de la Confédération Musicale de France. 

Après les remerciement d’usage, le président Pierre Fontaine Vive , ne cachait pas une certaine satisfaction : « Cette année nous avons le plaisir de voir rentrer à l’ensemble vocal plus d’hommes que de femmes. Ce fait extrêmement rare mérite d’être souligné. », tout en modérant son enthousiasme : « Il faut noter que ces arrivées couvrent juste le nombre des départs ! »

L’ensemble vocal comprend 82 personnes avec cette année 11 départs pour 9 arrivées avec Mmes Nicole Douaud, Maïté Labourier, Georgette Pianina, Marc Bouvier, Charles et Pierre Faure, Xavier Martinon et le retour de Daniel Cardone et Charley Gros.

Puis le président revenait sur l’entrée des musiciens sur scène qui doit être améliorée avant de poursuivre : « L’arrivée de Jean Raphaël Lavandier avec pour objectif dans le temps la prise de la direction de l’ensemble vocal, se passe bien et a permis d’aborder sous sa direction d’autres œuvres qui nous font sortir de notre domaine habituel. Avec l’arrivée également au conservatoire de Marc Lefebvre et avec ses propositions quand aux liens qui pourront dans l’avenir se tisser entre les différentes entités existantes, va nous amener à réfléchir sur le devenir de notre association : rester comme nous sommes à ce jour ou entreprendre un rapprochement avec le conservatoire. »

            Activités annuelles toujours aussi riche

Il donna ensuite le compte rendu d’une activité encore très riche en cette année 2005 : concert Splendeur du Baroque avec le Magnificat de Vivaldi et le Requiem de Campra, concert Coup de Cœur au profit de l’association coup de Cœur, semaine musicale, concert Cantate Sonare avec l’orchestre d’harmonie, concert de Noël « soit 6 concerts, ceci est conforme à notre activité habituelle. »

Il terminait son allocution en annonçant son départ de la présidence après 12 ans à la tête de cette association, tout en restant à la disposition de mon successeur.

Le rapport financier présenté par le trésorier François Lantier est légèrement déficitaire avec 15206 €uros de recettes pour 16361 €uros de dépenses. Dans ces dépenses les frais de partition se montent à 1280 €uros pour 85 partitions afin de rester dans la légalité. »

Prenant la parole, Richard Cayrol revenait sur les aspects techniques de cette année 2005 : «  Pour beaucoup « le Requiem de Campra » qui a nécessité 5 mois de travail, était une découverte. Par contre les 2 concerts « Coup de Cœur » n’ont pas attiré beaucoup de monde mais l’important était de participer à une œuvre caritative et de faire connaître une association qui cherche de l’argent pour la maladie enfantine orpheline ! »

Il se félicitait aussi du rapprochement avec le conservatoire qui permet de recruter mais aussi d’offrir à des jeunes la possibilité de chanter dans un autre contexte. », avant de poursuivre : « En cette année 2006 le projet « Mozart » du 7 octobre 2006 au centre des Congrès va marquer solennellement le 250èeme anniversaire de la naissance de Mozart. Ce projet mobilise 130 choristes, 26 musiciens professionnels et 5 solistes ce qui représente un investissement de 15000 €uros. Cette messe que nous avons commencer à travailler est difficile et il faut bien 6 mois pour l’assimiler, c’est pourquoi nous avons choisi cette date. »

Pour Maurice Adam cet ensemble vocal progresse d’année en année avec de nombreuses manifestations de qualité mais regrette le départ du président Pierre Fontaine Vive : « Avec Mozart vous osez vous lancer dans certaines œuvres que peu d’ensemble ferait ».

Pour sa part Raphael Lavandier ne cachait pas son plaisir à travailler avec cet ensemble : «  Maintenant je suis délégué du conservatoire et je deviens un maillon entre les 2 structures. L’éprouve du plaisir mais j’ai aussi l’ambition de valoriser le travail des amateurs. Personnellement je continue à prendre des cours pour toujours m’améliorer et ensuite de vous en faire bénéficier. »

Après les différents votes d’usage, le renouvellement du tiers sortant des membres du conseil d’administration permit à Jean Breton, Gérard Chaillet, Josiane Gentil et François Lantier d’être réélus.

Le dépouillement de ce dernier vote mettait un terme à cette assemblée et lançait du même coup la saison 2005 autour du verre de l’amitié.

                       Les autres dates 2006 à retenir dés à présent:

Samedi 22 avril « Couleurs du Temps » qui présentera un spectacle musicale sous la direction de Farid Daoud.

samedi 7 octobre de 14H à 23H Mozart.

dimanche 10 décembre à 15H concert de Noël à l’église Notre Dame.

Pour la saison 2007, le projet qui reste dans l’air est toujours un voyage en Sicile avec un concert à Miléna. 

Photo : La table d’honneur et dernière assemblée pour Pierre Fontaine Vive 

Assemblée générale de l’ Orchestre d’Harmonie 

Qualité, assiduité, mélange des générations, convivialité sont des gages sérieux pour l’avenir de l’orchestre d’harmonie 

Dans un auditorium du conservatoire bien garni, le président Dominique Blanc ouvre l’assemblée générale de l’Orchestre d’Harmonie d’Aix les Bains entouré de Dominique Dord député maire, de Christian Piffeteau délégué à la culture, de Maurice Adam président honoraire de la Confédération Musicale de France, de Marc Lefebvre chef d’orchestre, de Jean François Pazem trésorier et Nicole Pointon secrétaire.

Comme il est de coutume avec cette dynamique association, le rapport d’activité de cette année 2005 démontre le volume de travail réalisé par tous ces bénévoles au service de la musique à Aix Les Bains. Pas moins de 8 concerts ont été donnés : concert de solidarité pour l’association Inf’Rica, ? ? ? concert de printemps, concert « vent en folie », concert « cantate sonare » et le traditionnel concert de Noël, ces 2 derniers concerts se sont déroulés en association avec l’ensemble vocal d’Aix Les Bains.

L’orchestre dirigé par Marc Lefebvre a également participé aux commémorations du 8 mai, du 14 juillet et du 11 novembre !

La trésorerie présentée par Jean François Pazem est sans fausse note et prouve la bonne gestion de cette association.

C’est donc sans surprise que tous les rapports présentés furent votés à l’unanimité.

Le président Dominique Blanc rappelait que Marc Lefebvre le nouveau chef d’orchestre mais aussi directeur du conservatoire, bouclait sa première année tout en précisant la chance de pouvoir compter à Aix Les Bains sur un tel musicien : « Marc Lefebvre réussit l’osmose entre le conservatoire et l’orchestre comme il le fait aussi avec d’autres associations culturelles aixoises. »

Marc Lefebvre mis en avant l’assiduité de tous aux répétitions et la convivialité qui règne au sein de ce groupe, tout en appréciant la nombreuse assemblée.

Sans doute la mixité des générations composant cette orchestre allant de 11 à 80 ans explique peut être cela.

              Pression sur le concours !

Il exposa plusieurs projets et évoqua (il ne fut pas le seul !) le concours qui se déroulera à Hyères les 6 et 7 mai prochain avec l’objectif d’obtenir un premier prix. Aix les Bains va concourir en catégorie supérieure avec le souhait d’accéder en excellence. Le 1er prix se joue entre 90 et 120 points soit au maximum 6 notes sur 20 ! Pour accéder à la catégorie supérieure il faut obtenir au moins 102 points avec les 3 œuvres présentées : 1 œuvre imposée notée sur 60 (œuvre de Désiré Dondeyne compositeur contemporain), 1 œuvre choisie sur 5 vœux proposés et 1 œuvre libre.

Ce concours est donc très relevé et Marc Lefebvre en appel au travail individuel : «  Moi je propose un travail collectif mais il faut un travail individuel en plus. »

Dominique Dord soulignait la confiance exprimée par l’assemblée au bureau : « Vous rendez service à la commune. En plus d’assurer les commémorations, vous agrémentez la palette des spectacles organisés à Aix les Bains et ce sont toujours de grands succès souvent joués à guichets fermés.  Dans cette association c’est bien qu’il y ait des mélanges d’horizon, d’âges si différents le tout réuni sur un même sujet et dans une même pratique.»

Pour Christian Piffeteau, les spectacles organisés par l’Orchestre d’Harmonie ont un retentissement important au niveau de la Ville, avant de conclure : « Mais il y a un événement important que nous devons gagner : le Prix d’Excellence à Hyères ! »

Maurice Adam revenait également sur ce concours dont l’importance mais aussi la difficulté n’échappe à personne : « Le niveau de ce concours est élevé. Mais l’orchestre a pris du volume avec l’arrivée de Richard Cayrol. Et maintenant il bénéficie avec Marc Lefebvre d’un chef d’orchestre exceptionnel que j’ai côtoyé à Paris. »

Avant de mettre un terme à cette assemblée générale, le président donnait lecture du renouvellement du tiers sortant de l’association avec les élections de Dominique Blanc, Calégéro Martorana, Nicole Pointon, Carole Palmer et Evelyne Requet.  

Quelques dates déjà à retenir pour 2006 :

samedi 11 mars : concert à la Clusaz

dimanche 12 mars : concert au théâtre du Casino Grand Cefcle Aix les Bains

samedi 6 et dimanche 7 mai : concours national des orchestres d’harmonie à Hyères.

Photos Le bureau 

Semaine du Lundi 13/02 au Dimanche 19/02

Ensemble vocal

Un départ programmé 

A l’issue de l’assemblée générale de l’Ensemble vocal d’Aix Les Bains et après 12 ans de « service », le président Pierre Fontaine Vive a fait part de son désir de ne pas représenter sa candidature en tant que président.

Après avoir remercier tous ceux et celles qui l’on aidé au cours de ces années, le président concluait à la satisfaction générale : « Je termine mon mandat au bureau de l’association et je reste bien sur à l’entière disposition du prochain président pour l’épauler et le tenir au courant des dossiers en cours. »

Le nouveau président sera connu à l’issue de la prochaine réunion de bureau. 

Photo : Pierre Fontaine Vive quitte la présidence mais pas l’association qu’il a dirigé 12 années de suite ! 

Ensemble vocal 

Médaille et diplôme pour Geneviève Rebeaud ! 

A l’issue de l’assemblée générale de l’ensemble vocal d’Aix Les Bains, son président Pierre Fontaine Vive ?? et Maurice Adam président honoraire de la Confédération musical de France ont remis la médaille de bronze de cette confédération à Geneviève Rebeaud en récompense de ses 20 ans de présence au sein de l’ensemble aixois. 

Photo :Geneviève Rebeaud en présence de Maurice Adam, Pierre Fontaine Vive et Christian Piffeteau délégué à la culture

Orchestre d'harmonie

Robert Pernet à l’honneur 

A l’occasion de l’assemblée générale de l'orchestre d'harmonie présidée par Dominique Blanc, son doyen Robert Pernet 80 ans et depuis 8 ans au sein de l’ensemble aixois ne cachait pas sa satisfaction d’avoir connu cet ensemble: « Depuis 65 ans que je fréquente diverses harmonies, celle d’Aix Les Bains est supérieure à toutes celles que j’ai côtoyées tant au niveau du sérieux que du travail réalisé. J’ai ainsi eu la joie d’être dirigé par 2 grands chefs d’orchestre que sont Richard Cayrol et Marc Lefebvre. »

C’est excellent saxophoniste fait parti de 3 générations de musiciens puisque sa fille Catherine Gormand professeur de violon au conservatoire, est également dans l’orchestre du Marais dirigé par son mari Denis, tandis que le petit fils Rémy âgé seulement de 13ans et demi, fait partie du cor d’harmonie d’Aix Les Bains! La relève est donc bien assurée ! 

Photo : Robert Pernet entouré des chefs d’orchestres Richard Cayrol et Marc Lefebvre 

  ARCHIVES 2005 /    ACCUEIL  / HAUT DE PAGE

un compteur pour votre site