EVENEMENTS Région Aixoise  


ANNEE 2015


ANNEE 2014


ANNEE 2013


ANNEE 2012


ANNEE 2011


ANNEE 2010


ANNEE 2009


ANNEE 2008


ANNEE 2007


ANNEE 2006


ANNEE 2016

 

MARS  2009  

Indiens, cowboys et Zorro au Domaine de Marlioz !  

La troupe Arcane, spécialiste des spectacles de rue a présenté ce dernier samedi au Domaine de Marlioz à l’entrée d’Aix les Bains, un spectacle haut en couleur avec cowboys, indiens et la participation au tir à l’arc indien de nombreux spectateurs.

Il est dommage que le beau temps ne fut pas de la partie car le spectacle était de qualité 

   

     

Changement de direction à l’Hôtel Adelphia

Hugues Deleu succède à Françoise Rosentraub  

Une chaleureuse réception s’est déroulée à l'hôtel Adelphia au Grand Port a marqué l'arrivée du nouveau directeur Hugues Deleu, en présence du député maire Dominique Dord et du 1er adjoint Renaud Beretti.

Après avoir rappelé les investissements consentis pour embellir ce complexe avec l’appui de la ville, Alain Galice, le président Directeur Général de CYC3 mettait la pression sur le nouveau directeur : « Je lui remets un des joyaux de CEY3. »

Après avoir souhaité la bienvenue et notamment sur le plan professionnel au nouveau directeur, Dominique Dord avait une pensée pour la précédente directrice Françoise Rosentraub lui souhaitant un prompt rétablissement: « Il y a environ 10 ans nous avions fait le pari de garder une certaine clientèle à Aix les Bains. Mais pour cela il fallait des établissements de qualité, des responsables qui soient motivés, car on ne peut que gagner ensemble. C’est le cas de l’Adelphia qui a réalisé beaucoup d’investissements. En vous confiant la barre de ce bateau, on se rend compte du Challenge que vous avez à relever car c’est un des très beaux établissements d’Aix les Bains. Et il n’y a pas beaucoup d’établissements de cette taille dans la région. »

             Plusieurs années d’expérience

Il revenait ensuite au nouveau directeur Hugues Deleu de prendre la parole. Agé de 43 ans, expérimenté dans ce domaine il travaille depuis plusieurs années avec Claude le frère jumeau d’Alain Gallice et a déjà dirigé en tant que Directeur plusieurs établissements hôteliers. Il arrive de Thonon, après avoir dirigé des établissements sur la Cote d’Azur à Nice et à Menton : « Ma mission est d’être le catalyseur de tous les services afin que tout le monde aillent dans le même sens, tout en continuant ce qui a été déjà fait avec l’aide de cette équipe dynamique et motivée d’une soixantaine de personnes. Il faut faire connaître encore plus l’établissement et attiré encore plus de monde en s’appuyant sur 3 éléments indissociables: la restauration, l’hôtellerie et la balnéothérapie !

Pour cela il faudra être présent sur tous les salons en France, mais aussi sur certains à l’étranger. Je me donne 2 à 3 mois pour bien cerner tous les problèmes. »

Au cours de cette soirée, la société Talgo produits cosmétique et nutritionnel partenaire d’Adelphia depuis 14 ans, a présenté ses produits dont son nouveau produit spécifique pour les soins à venir découvrir: le « micro - dermabrasion ».

    

   

Françoise Brach fêtée à l’Adelphia !  

L’Hôtel Adelphia Restaurant au bord du Lac, était en fête à l’occasion du départ en retraite de Françoise Brach !

Originaire de Chambéry, Françoise a passé quelques 25 années de sa vie en Outre Mer, avant de retrouver sa Savoie natale en 1997!

Elle rejoint l’Adelphia tenue à l’époque par la famille Burnet, le 14 février 1997 pour s’occuper du drugstore qui se trouvait au rez de chaussée à l’époque. En 2001 l’établissement est racheté par la société CYC3 qui décide de fermer ce drugstore et de le remplacer par une salle de réception, ce qui n’enthousiasma pas beaucoup Françoise à l’époque. Pourtant elle va se révéler à nouveau à son avantage en rejoignant l’équipe de la balnéothérapie de l’hôtel, où sa gentillesse, sa disponibilité et son sourire au poste d’accueil vont contribuer à l’essor de ce lieu de détente.

Ce n’est donc pas par hasard que beaucoup de monde était présent pour fêter son départ en retraite, parmi lesquels de nombreux clients, des collaborateurs, ainsi qu’Alain Gallice Président Directeur Général de CYC3, de Georges Assier qui dirigeait il ya encore quelques années cet établissement et d’Evelyne Marinel responsable des Thermes de l’Adelphia.

Après les discours d’usage et la remise de cadeaux et fleurs, les collègues de travail entonnèrent une chaleureuse chanson en l’honneur de la jeune retraitée, ce fit glisser quelques larmes sur les joues de Françoise.

Avec maintenant un peu plus de liberté, Françoise va profiter de l’Adelphia en tant que cliente, faire de nouveaux voyages et surtout s’occuper de ses petits enfants Yann et Frédéric présents à l’occasion de son départ vendredi soir, et partir de temps en temps au Tchad où se trouvent ses 2 autres petits enfants : Axelle et Romane !  

De gauche à droite, Alain Gallice, Françoise, Georges Assier et Evelyne Marinel

Des Bauges à Montevideo à la rencontre des cousins d’Uruguay !

C’est une belle histoire à raconter que viennent de vivre, un groupe d’aixois et  de baugus !    

Emmanuel Carle de Sainte Reine en Bauges, était parti dans les années 1913-1914 pour l’Amérique du Sud. Comme tant d’autres savoyards avant lui, il avait émigré vers le Rio de la Plata à la recherche d’une vie meilleure. Installé d’abord à Progreso où il avait été accueilli par d’autres baujus, puis à Montevideo, il avait réussi à force de volonté et par un travail acharné à cultiver son vignoble et à faire commerce de son vin. Marié à Silveira Suarez, arrière petite fille de Joaquin Suarez célèbre président de la République d’Uruguay, il eut deux fils : Ulysse et Hector, et huit petits enfants.  En 2007, Monica institutrice, une de ses petites filles, écrivit à la mairie de Sainte Reine et avec sa sœur Gissel médecin, vinrent en Bauges retrouver leurs racines dans la maison natale de leur grand-père !                                                                                                                        

                 Envol pour Montevideo !   

Fin janvier 2009, dix membres des familles Carle, Bertin, Chauland et Ferrand, assistés de Françoise Rivollet très précieuse par sa pratique courante de l’espagnol, sont partis à leur tour à la rencontre de leurs cousins d’Uruguay à Montevideo, où ils ont reçu un accueil exceptionnellement chaleureux, empreint d’une forte émotion. Ils ont surtout découvert la vie des gauchos à l’estancia qu’exploite Gonzalo, son petit-fils, à 300 km de Montevideo. C’est un domaine caractéristique du nouveau monde : 1200 hectares, 1500 vaches pour la viande incomparable de ces contrées, 1000 moutons et une vingtaine de chevaux. En somme une réalité aux antipodes de l’élevage de montagne propre à notre Savoie.  

Le grand-oncle Emmanuel, devenu Manuel là bas, n’était jamais revenu en Savoie. Dès lors, ces retrouvailles émouvantes, près d’un siècle après son départ, ont été l’occasion de renouer de solides liens familiaux par delà l’Atlantique, malgré la barrière des langues. Nos « savoyards  baujus » ont profité de cette occasion pour faire aussi du tourisme : « Nous avons visité l'Argentine pendant 5 jours avec un guide, y compris les chutes d'IGUAZU qui sont 5 ou 6 fois plus grandes que Niagara. Ensuite nous avons rejoint l'Uruguay à COLONIA DEL SACRAMENTO par bateau. COLONIA est une petite ville sur le bord du RIO DE LA PLATA, et qui est déclarée patrimoine historique et culturel de l'Humanité par l'UNESCO. Le mardi 3 février, nous avons rejoint nos cousins d'Uruguay à Montevideo par minibus. Et du 3 au 7 février, nous avons visité l'Uruguay avec nos cousins, et également rencontré d'autres descendants de Baujus qui ont fait souche dans la région de Montevideo. Nous sommes repartis de Montevideo le 7 février au soir par le vol vers Madrid et Lyon. », précise Jean Paul Chauland bien connu dans la région aixoise et enthousiasmé par ce voyage mais surtout comme tous les participants mais aussi ceux et celles qui ne sont pas partis, par le déroulement de cette histoire familiale un peu hors du commun !

(avec la collaboration de Jean Paul Chauland)

Le groupe devant la maison de Gabriela, une des petites filles, à Punta del Este, baptisée "Ste Reine Savoie" en hommage à leur grand-père.

   

   ACCUEIL  / HAUT DE PAGE

un compteur pour votre site