L '  A V I R O N 

 


ANNEE 2015


ANNEE 2014


ANNEE 2013


ANNEE 2012


ANNEE 2011


ANNEE 2010


ANNEE 2009


ANNEE 2008


ANNEE 2007


ANNEE 2006


ANNEE 2016


SEPTEMBRE 2015

 

Aiguebelette (73) - 30 août au 6 septembre

 

AIGUEBELETTE 2015

 

 J7 - Le jour de gloire

 

C’est fait. Enfin fait. Jérémie Azou et Stany Delayre ont rajouté une ligne à leur palmarès de rameurs, ce samedi 5 septembre 2015, sur le lac d’Aiguebelette. Une ligne, rien de plus, mais elle changera pour toujours leur carrière et leur existence. Les deux Français ont décroché le titre mondial du deux de couple poids léger, en devançant les équipages britannique, Richard Chambers et William Fletcher, et norvégien, Are Strandli et Kristoffer Brun. Ils sont champions du monde, sur leurs terres, devant le public français. Enfin champions de monde, un titre que la malchance leur avait refusé ces deux dernières saisons.

La course ? Passionnante, longtemps indécise, férocement intense. Une merveille. « La course parfaite », résume Stany Delayre. Les deux Français l’ont attaquée avec ardeur mais une pointe de prudence, se plaçant en tête dès les premiers mètres, mais sans chercher à étouffer le suspense. En tête au premier temps intermédiaire, ils ont laissé les Britanniques croire un moment à leurs chances de victoire, avant de les assommer par un troisième 500 m d’une efficacité implacable. Leur enlevage a fait le reste. A l’arrivée, la coque française est chronométrée en 6’13’’38. Les Britanniques suivent à distance (6’15’’15), les Norvégiens complètent le podium (6’15’’62).

L’aviron français n’avait plus décroché un titre mondial en deux de couple poids léger depuis la victoire de Thierry Renault et Luc Crispon en 1985. Jérémie Azou et Stany Delayre ont fermé une parenthèse de 30 ans. Un succès logique, conclusion d’une saison où ils n’ont jamais connu la défaite. Un titre mondial amplement mérité pour deux rameurs qui n’ont jamais cédé au découragement et au renoncement, malgré les épreuves. En 2013, un grave accident a failli compromettre l’avenir de Stany Delayre. L’an passé, un vent mauvais a soufflé sur la finale mondiale à Amsterdam, les privant de la victoire pour une poignée de centièmes.

Sur la berge, les deux Français ont pu donner l’impression de l’emporter avec aisance. A l’arrivée, Jérémie Azou a pourtant mis plusieurs longues minutes à retrouver son souffle et ses esprits. Assommé par la violence de l’effort, il a rejoint le podium d’un pas hésitant, vidé de ses forces. Avant d’y verser quelques larmes, soutenu par Stany Delayre, tenant à peine sur ses jambes. « Il n’est pas rare dans notre sport de terminer dans un tel état, explique leur coach, Alexis Besançon. Ca souligne la beauté de l’aviron et l’engagement des rameurs. »

Dans le camp français, la performance des deux poids légers a été vécue comme un soulagement et une juste récompense. Mais elle n’a pas éclipsé les autres bateaux engagés dans cette avant-dernière journée des Mondiaux. En tête de liste, la 4ème place de Marie Le Nepvou et Noémie Kober en finale B du deux de pointe. Pour les deux Françaises, la mission était limpide : terminer au plus mal à la 5ème place de la course, pour assurer une présence du bateau aux Jeux de Rio en 2016. Un solide départ les a rapidement éloignées de la dernière place, mais leur 1000 m du milieu a fait craindre le pire. A 500 m de la ligne, elles pointaient en 5ème position, sous la menace de l’équipage biélorusse. Mais leur finish a évacué les doutes. Le deux sans féminin français sera présent l’an prochain au Brésil. Une réelle performance.

 

Les résultats du jour / Le programme du lendemain

Zone de Texte: Les résultats des Français du samedi 5 septembre: 
•	Finale C : Quatre sans barreur homme (M4-) Julien Desprès, Matthieu Moinaux, Benoît Demey, Édouard Jonville – 3ème
•	Finale C : Quatre de couple (M4x) Albéric Cormerais, Mickaël Marteau, Julien Montet, Benjamin Chabanet – 4ème
•	Finale B : Deux sans barreur femme (W2-) Marie Le Nepvou, Noémie Kober – 4ème(qualifié pour les JO)
•	Finale B : Deux sans barreur homme (M2-) Dorian Mortelette, Germain Chardin – 2ème(qualifié pour les JO)
•	Finale B : Quatre de couple (W4x) - Chloé Poumailloux, Pauline Bugnard, Alice Mayne et Eléonore Dubuis – 4ème
•	Finale A : Deux de couple homme poids léger (LM2x) Jérémie Azou, Stany Delayre – 1er(médaille d’or)

 

 Programme des Français pour dimanche 6 septembre:

·12H00 le W2x (finale B)

·13H00 le M8+ (finale B)

·13H30 le M2x (finale A)

·13H45 le LM4- (finale A)

 

 

 

Programme des Français pour dimanche 6 septembre:

·12H00 le W2x (finale B)

·13H00 le M8+ (finale B)

·13H30 le M2x (finale A)

·13H45 le LM4- (finale A) 

 

Aiguebelette (73) - 30 août au 6 septembre

 

AIGUEBELETTE 2015

 

 

 

 

 

2 septembre 2015

 

 

 

 

J4 - Une porte se ferme, les autres s'ouvrent en grand

 

Curieux mimétisme. Pour l’équipe de France d’aviron, la quatrième journée des championnats du monde à Aiguebelette a ressemblé au temps. Contrastée. Un mélange incertain de ciel bleu et de nuages. Pas mal d’éclaircies, avec le double poids léger, le deux barré masculin, le deux de pointe hommes et le deux de couple féminin. Mais un passage plus couvert avec l’échec du huit toutes catégories en course de repêchage.

La déception, d’abord. Invité à jouer une partie de sa saison dans le premier des deux parcours de repêchage, le huit français devait terminer à l’une des deux premières places pour gagner son billet pour la finale A. Et, surtout, continuer à croire en une qualification directe pour les Jeux de Rio en 2016. La tâche s’annonçait compliquée dans une série où se bousculaient l’Italie, la Russie, la Pologne et la Chine. Rapidement distancés (3èmes aux 500 m), les Français n’ont malheureusement jamais été dans la course. Ils pointaient en 4ème position à mi-parcours. Ils terminent à cette place, derrière la Russie, l’Italie et la Pologne. Crédités d’un chrono de 5’35’’040, il leur a manqué un peu plus de 6 secondes pour gagner l’une des deux places mises en jeu pour la finale A.

Le coup est rude, la déception immense. Mais les huit rameurs, leur barreur et leur encadrement ont fait preuve de dignité et de professionnalisme en se présentant devant la presse, un peu plus d’une heure après leur course. Yvan Deslavière, l’entraîneur du bateau, explique : « On peut parler d’échec car nous ne serons pas en finale A, nous ne pourrons donc pas disputer nos chances pour une place aux Jeux de Rio. C’est dur, mais le sport de haut niveau est ainsi. Les rameurs ont tout donné, ils n’ont rien à se reprocher. Je suis fier de leur engagement dans ce projet. Nous pensions prendre un cran de plus et profiter de la magie de l’événement pour réussir. Mais il en fallait plus. » Les Français auront encore une course, avant la fin des Mondiaux, la finale B, prévue dimanche 6 septembre.

La déception du huit a été lourde, mais elle n’a pas éclipsé les éclaircies d’une journée française par ailleurs très réussie. Pas moins de quatre des bateaux engagés ce mercredi 2 septembre ont atteint leur objectif. Une solide performance collective. Entré le premier dans le décor sublime du lac d’Aiguebelette, le deux barré masculin a assuré l’essentiel : sa place en finale A. Jean-Baptiste Macquet, Laurent Delachaume et leur barreur, Benjamin Manceau, ont dû batailler jusqu’au bout. Mais leur 4ème place en repêchage, derrière la Biélorussie, la Serbie et l’Afrique du Sud, leur offre le droit de continuer l’aventure et de rêver à une médaille.

Pour Dorian Mortelette et Germain Chardin, la matinée s’est révélée sans histoire. Les deux Français ont bouclé à la première place leur quart-de-finale du deux de pointe, en 6’30’’94, grâce un très convaincant finish. Les Néo-Zélandais Murray/Bond (6’26’’71) et les Britanniques Foad/Langridge (6’28’’88), ont eux aussi fait très forte impression. C’était prévu.

Au moins aussi prévisible, la victoire du deux de couple poids léger de Jérémie Azou et Stany Delayre en quart-de-finale. Les deux Français avancent sans faire trop de bruit, avec une solidité et une maitrise de plus en plus impressionnantes. Ils ont contrôlé leur effort, avec intelligence, consommant juste ce qu’il faut d’énergie pour devancer l’Allemagne et l’Autriche. Commentaire de leur coach, Alexis Besançon : « Disons qu’ils commencent à entrer un peu plus dans les championnats du monde. » Vivement la suite.

La performance du jour, ce mercredi, est à mettre au crédit de deux jeunes filles au mental sans faille : Elodie Ravera-Scaramozzino et Hélène Lefebvre. Elles ont mené leur deux de couple à la deuxième place de leur course de repêchage. Une performance qui leur offre un billet pour les demi-finales. Les voilà assurées d’une place dans les 12 premières d’une épreuve où les Mondiaux d’Aiguebelette distribueront 11 tickets pour les Jeux de Rio. « Elles ont réussi un excellent stage terminal, elles sont fortes et n’ont peur de rien, explique Christine Gossé, la responsable du secteur féminin. Elodie et Hélène possèdent la même technique et une gestuelle identique. Leur place en finale de la Coupe du Monde à Lucerne, en juillet, a été pour elle un véritable déclic. »

Pour les deux autres bateaux féminins, la journée a été moins réussie. En deux de couple poids léger, la marche était trop haute pour Camille Leclerc et Laura Tarantola, deux jeunes rameuses encore en phase d’apprentissage. Elles prennent la 6ème place de leur quart-de-finale, une performance qui les enverra en demi-finale C/D.

Même impuissance pour le quatre de couple, formé d’Eléonore Dubuis, Chloé Poumailloux, Alice Mayne et Pauline Bugnard. Sa 4ème place en repêchage lui ferme la porte de la finale A. Prochaine étape : une finale B où elles chercheront à gagner encore en expérience.

En handi aviron, le quatre barré mixte jambes, tronc et bras a laissé échapper ses chances de disputer la finale A. Anne-Laure Frappart, Guylaine Marchand, Antoine Jesel, Guillaume Lemire et leur barreuse, Lise Joubert, ont échoué de peu au terme d’une demi-finale très disputée. A l’arrivée, les écarts sont réduits, mais leur 5ème place, à moins de 2 secondes de la 3ème, les envois en finale B.    

 

 

Les résultats du jour / Le programme du lendemain

 

Les résultats des Français du mercredi 2 septembre:
 

  • Repêchage : Deux avec barreur (M2+) Jean-Baptiste Macquet, Romain Delachaume et Benjamin Manceau (barreur) – 4ème = finale A
  • ¼ de finale : Deux sans barreur homme (M2-) Dorian Mortelette, Germain Chardin - 1er = ½ finale A/B
  • ¼ de finale : Deux de couple homme poids léger (LM2x) Jérémie Azou, Stany Delayre - 1er = ½ finale A/B
  • ¼ de finale : Deux de couple femme poids léger (LW2x) Laura Tarantola, Camille Leclerc - 6ème = ½ finale C/D
  • Repêchage : Quatre de couple (W4x) Chloé Poumailloux, Pauline Bugnard, Alice Mayne et Eléonore Dubuis - 4ème = finale B
  • Repêchage : Deux de couple (W2x) Elodie Ravera-Scaramozzino et Hélène Lefebvre – 2ème = ½ finale A/B
  • Repêchage : Huit France (M8+) Laurent Cadot, Benjamin Lang, Cédric Berrest, Benoît Baratin, Benoît Brunet, Thibaut Verhoeven, Valentin Onfroy, Sébastien Lenté et Emmanuel Bunoz (barreur) - 4ème = finale B
  • ½ finale : Quatre barré mixte jambes-tronc-bras (LTAMix4+) Guillaume Lemire, Antoine Jesel, Guylaine Marchand, Anne-Laure Frappart et Lise Joubert (barreur) – 5ème = finale B

 

Programme des Français pour jeudi 3 septembre:

  • 10H le W2- (demi-finale A/B)
  • 10H21 le LM2- (demi-finale A/B)
  • 11H03 le M2- (demi-finale A/B)
  • 11H10 le LM2x (demi-finale A/B)
  • 12H19 le M2x (quart de finale)
  • 12H39 le LW1x (demi-finale C/D)
  • 13H14 le LW2x (demi-finale C/D)
  • 13H24 le M4- (demi-finale C/D)
  • 16H32 le LTAMix4+ (finale B)
  • 17H10 le LTAMix2x (finale A)

 

VOS CONTACTS SUR L'ÉVÉNEMENT


COMITÉ D'ORGANISATION
Béatrice Lafont : 06 14 65 44 28 - beatrice.lafont@savoie.fr

SALLE DE PRESSE / LOGISTIQUE PRESSE
Yves Perret : 06 07 31 62 72 - medias@aiguebelette.com

EQUIPE DE FRANCE D'AVIRON
Demandes d'interviews : 
Yannick Bersot : 06 61 91 68 23 - yannick.bersot@avironfrance.fr

Audrey Tort : 06 34 18 66 54 - audrey.tort@blanconegro.fr
 

Demandes de photos :
Line Louveau : 06 25 53 71 05 - line.louveau@avironfrance.fr

 

   

Accueil