L '  A V I R O N 

 


ANNEE 2015


ANNEE 2014


ANNEE 2013


ANNEE 2012


ANNEE 2011


ANNEE 2010


ANNEE 2009


ANNEE 2008


ANNEE 2007


ANNEE 2006


ANNEE 2016


MARS 2009  

Assemblée Générale de la Fédération Française des Sociétés d’Aviron


Durant ce week end s’est tenue l’Assemblée Générale élective de la Fédération Française des Sociétés d’Aviron au Centre des Congrès à Aix les Bains, réunissant environ une centaine de personnes.

Une réception s’est déroulée dans un des salons de l’hôtel Radisson en présence de l’adjoint aux sports Michel Frugier, du délégué aux sports Pascal peller et de l’adjointe aux associations Christiane Mollar.

Le 1er adjoint ne cachait pas sa satisfaction d’accueillir  une telle assemblée d’un sport nautique dans une ville qui compte un club d’aviron de 127 ans, l’un des plus vieux de France. 

A ce sujet, le président de la FFSA Jean-Jacques Mulot, se rappelle d’une époque où il était difficile de battre le club aixois : « Nous sommes très heureux d’être une nouvelle fois à Aix les Bains. On est quelques uns ici à avoir participé à l’AG de 1990. Et c’est très rare pour une ville d’accueillir en moins de 20 ans, 2 assemblées générales. Mais ce n’est pas par hasard que nous sommes ici car vous êtes une ville de sport avec un solide club d’aviron. L’assemblée de cette année est plus importante qu’en 1990 car elle est élective et il y a plus de candidats que de postes !»

A l’issue de ce week end, Jean Jacques Mulot se voyait à nouveau confier la direction de la FFSA !

    

   

Discours du Président du club aixois Pierre Janin 

Monsieur le Président de la Fédération Française des Sociétés d'aviron, Mesdames, Messieurs les Présidents ; Mesdames, Messieurs les partenaires territoriaux, à tous les amis de l'aviron :

Que de chemin parcouru par l'aviron français !

Une discipline, faut-il encore le dire ? Pionnière ! dans la structuration du mouvement sportif de notre pays.

Une des plus anciennes fédérations puisqu'elle date de 1890 et si en terme de licenciés, elle n'est pas parmi les plus développée , notre fédération est le creuset de talents dont l'expression voit le jour lors des grands Rendez-vous. Ce fût le cas à Pékin avec une toute jeune équipe de France.

Nous sommes aujourd'hui réunis dans une ville qui fait écho à cette histoire de l'aviron et à son pari sur l'avenir ; car de 1882 à nos jours pour l'ENAA , et sur prêt de 400 clubs en France, nous sommes une poignée de centenaires dont le doyen club du Havre (1838) est toujours comme les autres, parmi nous.

Les valeurs de l'aviron si souvent reprises par Pierre de Coubertin, sont des repères que le temps érige en solides maillons, de générations en générations. Ces valeurs ne sont plus à démontrer.

Ainsi, sur le « Lac » de Lamartine et au travers des couleurs vertes et rouges des rameurs aixois, nous poursuivons le chemin d'eau « frappant (je cite) en cadence les flots harmonieux »

Que faut-il comme recette à cette pérennité ?

Un peu de patine, sans doute ! Une fraîcheur entretenue, c'est sûr ! Une légèreté dans le sérieux et une énergie vers le futur, c'est l'astuce ! Mais surtout de l'enthousiasme ! Un seul vecteur commun à cela : les hommes et les femmes qui donnent vie à cette recette.

Souhaitons-nous donc d'être toujours enthousiastes pour l'aviron, novateurs autant que respectueux du passé.

Sur lac, sur mer, sur rivière, en montagne ou en plaine ; pour les plus jeunes, pour les compétiteurs, pour les aînés, pour la détente et le loisir ; portons cet aviron de toutes les couleurs !

Merci à vous tous d'être là, soyez les bienvenus et bonne Assemblée Générale.

RAPPORT MORAL DU PRESIDENT

ASSEMBLEE GENERALE

AIX LES BAINS LE 14 MARS 2009 

Mesdames et Messieurs, Chers Amis

Cette assemblée générale qui vient de s'ouvrir est l'occasion de dresser le bilan, non seulement des douze mois qui se sont écoulés depuis l'assemblée de Bayonne, mais aussi de l'ensemble de l'olympiade qui vient de s'achever. Elle est également comme vous le savez une assemblée élective et j'y reviendrai bien sûr dans la deuxième partie de mon rapport.

Sur le plan sportif, c'est avec plaisir que je reviens sur les performances de notre Equipe de France aux Jeux Olympiques de Pékin et en particulier sur les superbes médailles remportées par nos deux quatre. Bravo et merci à Dorian Mortelette, Germain Chardin, Benjamin Rondeau, Julien Despres, Cédric Berrest, Julien Bahain, Pierre-Jean Peltier et Jonathan Coeffic grâce à qui la France figure à nouveau sur les tablettes du palmarès olympique, comme à Athènes, à Sydney et à Atlanta.

Deux autres bateaux sont passés tout près du podium. Le quatre sans barreur poids légers, vainqueur de la Coupe du monde mais handicapé par la blessure d'un des équipiers lors du stage terminal, termine à une très honorable quatrième place et le deux de couple finit cinquième sans pouvoir renouveler son excellente prestation de la demi-finale. A noter également la méritoire huitième place de notre deux sans barreuse.

Revenir de Pékin avec deux médailles, c'est-à-dire huit rameurs médaillés, et six bateaux finalistes (cinq olympiques et un paralympique Patrick Laureau, septième aux Jeux Paralympiques), est un très bon résultat qui permet à l'aviron français de continuer sa belle série de présence sur les podiums mondiaux commencée, rappelons-nous, il y a plus de quinze ans, en 1993. Pourtant, c'est vrai, nous sommes revenus de Pékin avec une petite pointe de regret, celui d'être passés tout près des quatre médailles que nos athlètes méritaient et qui auraient constitué un authentique exploit. Je voudrais saluer aussi la belle performance au Championnat d'Europe de nos rameurs qui sont revenus d'Athènes avec trois médailles et adresser une mention toute particulière à nos deux bateaux champions d'Europe, le huit et le deux de couple.

L'ensemble de notre équipe de France, c'est-à-dire les rameuses et les rameurs mais aussi l'encadrement technique et médical, mérite nos félicitations et nos remerciements pour avoir si bien représenté l'aviron français en 2008. Cet après-midi, nous aurons le grand plaisir de récompenser Inène Pascal et Julien Bahain, meilleure rameuse et meilleur rameur de l'année et, à travers eux, tous ceux qui ont brillé cet été. La plupart de nos sélectionnés olympiques ont repris l'entrainement et préparent avec détermination les prochaines échéances internationales. C'est de bonne augure pour la suite et la belle série que je viens de rappeler devrait pouvoir se prolonger. Mais il nous faut être vigilant et penser plus que jamais à la formation de nos champions de demain à l'horizon 2012-2016 et à la progression de notre aviron féminin qui, ne nous le cachons pas, est un secteur aujourd'hui encore en difficulté.

Enfin je ne voudrais pas clore ce chapitre sportif sans rappeler le rôle essentiel des clubs dans l'initiation et la formation de nos jeunes et je souhaite remercier ici tous les éducateurs qui  aident à construire cette pyramide qui mène vers le haut niveau.

Venons-en au développement de la pratique de l'aviron qui est depuis bien longtemps un axe important de notre projet fédéral. Et nous sommes obligés de constater que les chiffres de 2008 ne sont pas extraordinaires. Progression sur l'année de 0,7% des licences A, diminution importante des U, stabilité des D, augmentation de près de 9% des titres scolaires et diminution importante des titres initiation. Au final, stabilité du nombre de licences à 41400 et très légère progression de 1% du nombre de pratiquants à près de 91000. Cette situation n'est pas satisfaisante. Force est de constater que le recul du nombre de nos licences est de 4% depuis la saison 2005, saison qui avait enregistré une belle progression de 7% après les Jeux d'Athènes et il est à noter que les chiffres constatés aujourd'hui de 2009 ne laissent pas du tout entrevoir la belle progression d'il y a quatre ans.

Les objectifs de 50000 licenciés et 100000 pratiquants ne sont donc pas atteints et il est important et urgent de faire du développement une véritable priorité fédérale des années à venir. Le développement de notre fédération est en effet essentiel, comme je le rappelle lors de chaque assemblée générale, afin d'élargir au maximum la base de la pyramide dont je parlais tout à l'heure, de montrer notre dynamisme à l'ensemble de nos partenaires et aussi d'augmenter nos ressources propres.

Comment augmenter le nombre de nos pratiquants ? Nous avons ces derniers temps créé des aides à la formation, à l'emploi dans les ligues, à l'aviron scolaire dans 9 académies, à l'achat de matériel, à la création de clubs, à la structuration de l'handi-aviron ainsi que des outils de communication. A l'évidence, cela n'est pas suffisant et il va falloir que la future équipe fédérale réfléchisse très sérieusement aux actions à mener en direction des clubs qui représentent l'élément central puisque c'est là que se déroule la pratique. Certains éléments essentiels seront à prendre en compte dans le cadre de cette réflexion, en particulier le fait que nous avons besoin dans nos structures de bénévoles compétents et disponibles ainsi que de professionnels et nous n'en avons pas suffisamment. Comment améliorer Pattractivité de nos structures et de notre sport ? Comment faire en sorte que l'argent consacré au sport par les collectivités territoriales aille encore plus vers l'aviron et notamment sur des projets de développement ?

Autre volet important du projet fédéral, la communication. Les bons résultats de Pékin ont permis à l'aviron français d'être présent dans les grands média et on mesure à quel point une discipline comme la nôtre a besoin, pour être pleinement reconnue, de briller sur le plan international et notamment lors des Jeux Olympiques. Mais cette médiatisation a été de courte durée et nous devons poursuivre tous ensemble nos efforts pour accroître la notoriété de notre sport en oeuvrant dans cinq directions : les média, les outils de communication, internet, la promotion d'événements sportifs et la création de bassins de compétition.

Je ne vais pas détailler chacun de ces points mais simplement insister sur certains d'entre eux. D'abord les média. N'ayant pas accès aux grandes chaines de télévision, nous continuerons en 2009 comme l'an dernier à retransmettre en direct les championnats de France senior (bateaux courts et bateaux longs) sur la chaine Orange Sport TV grâce au partenariat qui lie cette chaine au CNOSF. Nous sommes par ailleurs en discussion pour un partenariat avec Radio France.  

partenaires - Ministère, MAIF, EDF et Adidas - qui nous accompagnent depuis bien longtemps et qui permettent à la fédération d'être ce qu'elle est aujourd'hui. Au moment où nos conventions de partenariat se renouvellent (avec des signatures prévues début avril pour EDF et lors de la Coupe de France pour la MAIF), je tiens à leur redire ici notre reconnaissance ainsi que notre fierté de les avoir à nos côtés, et à les assurer à nouveau de notre engagement à nous montrer digne de leur confiance.

Au moment de conclure cette première partie, la plus importante, de mon rapport et avant d'évoquer les élections de cet après-midi, je souhaite remercier très sincèrement tous ceux qui oeuvrent au service de l'aviron et qui contribuent à la belle image de notre sport. Je pense à celles et à ceux, et ils sont nombreux, qui exercent des responsabilités dans l'aviron et qui apportent ainsi leur pierre à la construction de l'édifice, que ce soit au niveau régional, au niveau départemental ou au niveau local dans les 380 clubs que compte la fédération. Ces remerciements, je les adresse donc en particulier à vous dirigeants de ligue qui avez dans le dispositif fédéral un rôle essentiel d'animation et de relais entre la fédération et les clubs et je souhaite aussi les adresser à tous les organisateurs de régates, qu'elles soient nationales, régionales ou locales, car ces manifestations qui nécessitent beaucoup d'efforts sont indispensables à l'animation et à la promotion de notre sport.

Je crois pouvoir affirmer que le bilan de l'action de l'équipe fédérale que j'ai l'honneur de conduire est, pour l'olympiade qui vient de s'achever, un bilan de qualité même si, comme je l'ai évoqué à plusieurs reprises, tout n'est pas parfait. Et je voudrais remercier toutes celles et tous ceux qui ont travaillé pendant ces quatre années à la bonne marche de la fédération  et leur dire tout le plaisir que j'ai eu à les côtoyer et à agir en toute confiance avec eux et dans un excellent climat. Merci à mes collègues du bureau fédéral, Lionel Girard, Lydie Jouvray, Didier Marchandeau, Bruno Milliard, Thierry Renault, Gérard Rettien et Roland Weill. Merci également à mes collègues du comité directeur à ceux des différentes commissions, à Pascal Berrest et aux membres de la direction technique nationale ainsi qu'à tout le personnel fédéral et en particulier à Vanessa.

Les élections de cet après-midi vont désigner l'équipe qui mènera l'action de notre fédération pendant les quatre années à venir. En sollicitant le renouvellement de votre confiance, je vous propose un projet pour l'olympiade 2009-2012 toujours décliné sur ces trois grands thèmes que sont la performance, le développement et la communication.

Pour le haut niveau, il s'agira de continuer à assurer la présence française sur les podiums, une présence à laquelle chacun s'est habitué mais dont il faut savoir qu'elle n'est pas facile à maintenir. L'objectif sera aussi de rester dans les six meilleures nations mondiales, de bien préparer nos jeunes aux échéances 2012-2016 et de faire progresser notre aviron féminin qui n'est pas au niveau où il devrait être. En matière de développement, l'objectif est clair, c'est l'augmentation du nombre de licenciés et de pratiquants. Mais un gros travail de réflexion devra être fourni par la future équipe afin de déterminer de nouvelles pistes d'actions au centre desquelles se trouveront très certainement la vie des clubs et,Paviron scolaire.

Enfin, je vous propose de poursuivre la professionnalisation de notre communication dont je parlais tout à l'heure afin d'améliorer l'image de notre fédération et de notre sport. Cette amélioration passe aussi par la création d'événements, qu'ils soient nationaux ou régionaux. Nous sommes actuellement en discussion avec EDF pour créer un événement national qui pourrait démarrer en 2010 ? Nous devons également réfléchir à la façon d'aider les organisateurs de manifestations grand public, comme par exemple la Speed Cup qui s'est déroulée à Marignane voici deux ans.

Voilà, chers amis, les bases d'un projet qui, si vous le souhaitez, pourra être mis en œuvre dans cette olympiade qui démarre. Il n'est bien sûr pas finalisé mais il le sera avec l'ensemble des membres de l'équipe qui seront élus cet après-midi. C'est en agissant ainsi de façon collégiale que nous nous donnerons les moyens de faire encore progresser notre fédération et, j'espère, l'ensemble de l'aviron français.

Enfin pour terminer, je voudrais vous dire ma fierté d'appartenir à cette famille de l'aviron français qu'est notre fédération. L'aviron est un beau sport, c'est même le plus beau chacun ici le sait. Il porte des valeurs dont nous avons hérité et que nous devons absolument préserver. La solidarité, l'esprit d'équipe, le respect, l'amitié, ces valeurs nous rassemblent, elles sont notre force, nous y sommes tous très attachés et c'est pourquoi nous aimons tant cette belle aventure humaine que nous vivons depuis bien longtemps avec l'aviron et que je suis prêt pour ma part, si vous le souhaitez, à poursuivre avec vous.

Je vous remercie de votre attention.  

Jean-Jacques Mulot

 

Aix les Bains- Assemblée générale élective

Jean-Jacques Mulot réélu président

L’Assemblée générale élective de la Fédération Française d’Aviron s’est tenue, ce samedi 14 mars 2008, au Centre des congrès d’Aix les Bains. Jean-Jacques Mulot a été réélu président de la FFSA avec 99,1 %. Il entame donc un nouveau mandat à la tête de la Fédération Française des Sociétés d’Aviron. Une olympiade 2009-2012 qu’il souhaite placer sous le signe de trois grands thèmes que sont la performance, le développement et la communication.

Nouvellement réélu président, Jean-Jacques Mulot développe ses principaux axes de développement pour les quatre années à venir : « Pour le haut niveau, il s’agira de continuer à assurer la présence française sur les podiums, une présence à laquelle chacun s’est habituée mais dont il faut savoir qu’elle n’est pas facile à maintenir. L’objectif sera aussi de rester dans les six meilleures nations mondiales, de bien préparer nos jeunes aux échéances 2012-2016 et de faire progresser notre aviron féminin qui n’est pas au niveau où il devrait être.

En matière de développement, l’objectif est clair : augmenter le nombre de licenciés et de pratiquants. Un gros travail de réflexion devra être fourni par la future équipe afin de déterminer de nouvelles pistes d’actions au centre desquelles se trouveront très certainement la vie des clubs et l’aviron scolaire.

Enfin, je propose de poursuivre la professionnalisation de notre communication afin d’améliorer l’image de notre fédération et de notre sport. Cette amélioration passera par la création d’évènements, qu’ils soient internationaux, nationaux ou régionaux. ».

Cette journée a été également l’occasion de distinguer certaines personnalités du monde de l’aviron français. Désignés respectivement meilleure rameuse et meilleur rameur de l’année 2008 par un groupe composé d’élus, de techniciens, d’anciens champions et de journalistes, Inène Pascal et Julien Bahain ont reçu du nouveau président leur récompense : une montre de qualité de la marque MAT (Mer Air Terre). Roland Weill, Vice-président de la FFSA, a été honoré pour sa part en recevant la grande médaille d’or de la FFSA, plus haute distinction fédérale. Après une brillante carrière de rameur, il a été pendant 16 ans Vice-président de la Fédération Internationale des Sociétés d’Aviron.

Noémie MORIN

Chargée de communication  

Fédération Française des Sociétés d'Aviron

17, boulevard de la Marne

94736 Nogent-sur-Marne CEDEX

   

 

Assemblée générale élective

Aix-les-Bains Samedi 14 mars 2009

La Fédération Française des Sociétés d’Aviron tiendra son Assemblée générale élective le samedi 14 mars, au Centre des Congrès à Aix les Bains. Le Comité directeur sera renouvelé pour les quatre années à venir qui mèneront aux Jeux Olympique de Londres. Le Comité directeur sera composé de 24 membres, pour 33 postulants, comprenant obligatoirement un médecin et un minimum de 7 femmes. Le Président de la fédération sera ensuite proposé au vote de l’Assemblée générale par le nouveau Comité directeur. Jean-Jacques Mulot, actuel président, est le seul ayant déclaré sa candidature à ce poste. 

Cette journée sera également l’occasion de distinguer certaines personnalités de l’aviron français. Désignés respectivement meilleure rameuse et meilleur rameur de l’année 2008 par un groupe composé d’élus, de techniciens, d’anciens champions et de journalistes, Inène Pascal et Julien Bahain seront présents pour recevoir officiellement leur récompense. En plus de leur distinction sportive, ils recevront une montre de la marque MAT (Mer Air Terre). Roland Weill recevra pour sa part la grande médaille d’or de la FFSA, plus haute distinction fédérale, qui récompense les années passées au service de l’aviron. Après une brillante carrière de rameur, il a été pendant 16 ans Vice-président de la Fédération Internationale des Sociétés d’Aviron et est actuellement Vice-président de la FFSA. 

L’assemblée générale de la FFSA se déroulera le samedi 14 mars à partir de 9h00 :
Centre des Congrés
Rue Jean Monard
73100 Aix-les-Bains

ORDRE DU JOUR (sous réserve de modification)

09H00
 1 - Vérification des pouvoirs et déclaration de validité des délibérations de l'assemblée générale
 2 - Constitution du bureau de dépouillement des votes
 3 - Approbation du procès-verbal de l'assemblée générale du 15 mars 2008 
 4 - Rapport moral du Président
 5 - Rapport du Secrétaire Général
 6 - Rapport des Commissions
 7 - Rapport du Trésorier Général
 8 - Rapports du Commissaire aux comptes 
 9 - Rapport des Vérificateurs aux comptes
 10 - Approbation des comptes annuels, quitus au Comité Directeur et affectation du résultat
 11 - Rapport du médecin coordinateur du suivi médical des sportifs de haut niveau
 12 - Rapport du Directeur Technique National

Pause-déjeuner
14h00

 13 - Élection des membres du Comité Directeur
 14 - Remise de récompenses exceptionnelles

Interruption de séance pour réunion du Comité Directeur nouvellement élu

 15 - Proposition du Comité Directeur à l’AG pour l’élection du Président
 16 - Élection du Président de la FFSA par l’AG
 17 - Approbation du budget 2009
 18 - Fixation des tarifs 2010
 19 - Désignation des Vérificateurs aux comptes 
 20 - Vœux des ligues
 21 - Questions diverses
 22 - Remises de trophées : trois premiers clubs des classements nationaux 2008, meilleure rameuse et meilleur rameur 2008
 23 - Remise de la Grande Médaille d’Or
 

Noémie MORIN Chargée de communication  

Fédération Française des Sociétés d'Aviron

17, boulevard de la Marne

94736 Nogent-sur-Marne CEDEX

L’aviron Loisirs se prépare !  

C’est toujours dans un esprit de convivialité, que les rameurs de la section Loisir du club d’aviron d’Aix les Bains se retrouvent une fois par mois autour d’un repas.

C’est l’occasion de discuter des randonnées à venir, ainsi que des différentes manifestations prévues où leur bonne humeur et savoir faire sont toujours fortement appréciés.

C’est autour de Patricia Grosjean, responsable de la section que germent les idées.

Et déjà quelques randonnées ont été validées jusqu’au mois de juillet, traversée de Lyon, Gorges du Verdon, Le Mascaret, la Vogalonga à Venise et les Roselières, soit approximativement déjà 260Kms par rameurs de programme !

La première sortie est la Traversée de lyon le vendredi 1er mai 2009 !

AG de la Fédération Française des Sociétés d’Aviron  

Les meilleurs rameurs français à Aix-les-Bains! 

Aix-les-Bains capitale de l'aviron français!

Ce slogan n'est pas usurpé puisque les 13, 14 et 15 mars 2009 seront présents à Aix-les-Bains les meilleurs athlètes tricolores 2008 en aviron. Afin de valoriser les résultats de ses rameuses et rameurs, la Fédération Française des Sociétés d’Aviron a souhaité récompenser, lors de sa venue dans la cité thermale, certains d’entre eux au regard de leur performance sportive.

Pour la deuxième année consécutive, deux sportifs ont ainsi été élus « rameuse ou rameur de l’année 2008» par un groupe composé d’élus de la FFSA, de techniciens, d’anciens champions et de journalistes. Chez les femmes, Inène Pascal a remporté les suffrages, devant sa coéquipière Stéphanie Dechand. Compétitrice dans l’âme, en début d’année, Inène n’a pas hésité à relever le défi de changer de spécialité en passant de la couple à la pointe. Championnes de France en deux de pointe sans barreur, Inène et Stéphanie ont mis seulement neuf mois pour concrétiser ce pari qui pouvait sembler un peu fou. Elles ont arraché le 18 juin dernier en Pologne le dernier ticket pour les Jeux Olympiques. Sans avoir démérité tout au long des qualifications, elles se classent à la huitième place des Jeux Olympiques. Après une année chargée sur le plan sportif, Inène a choisi de consacrer plus de temps à ses études de langues.                      

Julien Bahain s’est imposé chez les hommes pour être élu « Rameur de l’année 2008 ». Sacré champion de France en skiff au mois d’avril, il a placé cette année 2008 sous le signe de la réussite avec de nombreux podiums. Avec ses coéquipiers, il a brillé aux Jeux Olympiques pour obtenir une magnifique 3e place et offrir la première médaille olympique à la France dans cette discipline : quatre de couple.

Un mois plus tard il était sacré champion d'Europe en deux de couple. Jeune rameur talentueux, Julien est tout autant consciencieux dans ses études d’ingénieur, à l’Université Technologique de Compiègne !  

Julien Bahain 2eme en partant de la gauche

Stage aviron en prévision des prochaines régates !

  Du mardi au vendredi, durant les 2 semaines de vacances de février, les cadettes, juniors garçons et filles, ont effectué un stage hivernal traditionnel et fondamental pour donner des bagages solides à tous, avec en ligne de mire, les têtes de rivière à venir en mars.

 L’encadrement était assuré par Frédéric Leclercq, Michel Montico, Denis Viquerat et Isabelle Laurin. Une quinzaine de stagiaires ont participé à ces qui se déroulaient de 9h à 16h30, avec le repas de midi pris au club housse. 

Le stage s’est déroulé essentiellement sur le Lac du Bourget, avec quelques incursions en direction du Lac d’Aiguebelette lorsque les vagues devenaient trop importantes ! 

Un repas ce dernier samedi a réuni l’ensemble des compétiteurs et l’encadrement, avant les prochaines compétions au cours desquelles ces entraînements devraient apportés un plus en terme de résultats !           

  ACCUEIL  / HAUT DE PAGE

un compteur pour votre site